Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Médecine douceGuide des plantes médicinales

L’angélique : ses usages en phytothérapie

Aline Legrand

L’angélique, plante vivace cultivée pour ses tiges cannelées, ses pétioles et ses graines, est native du Nord de l’Europe. Elle appartient à la famille des Apiacées. Son nom scientifique est Angelica archangelica ou Archangelica officinalis. D’odeur et de goût très agréables, c’est un excellent condiment alimentaire. On la nomme aussi herbe du Saint Esprit car, selon la légende, elle aurait sauvé Milan de la peste. En médecine naturelle, elle joue toujours un rôle important pour traiter plusieurs maladies.

De quoi se compose l’angélique ?

C’est une plante principalement riche en :

  • huile essentielle : composées d’une grande quantité de terpènes comme du limonène, phéllandrène, pinène, etc. (antiseptiques, antibactériens, antispasmodiques, antalgiques, sédatifs),
  • flavonoïdes : antioxydantes, anti-inflammatoires, soutien au système immunitaire,
  • coumarines et furanocoumarines : anti-inflammatoires, anti-œdème, stimulantes pour l’organisme,
  • tannins : anti-inflammatoires, antibactériens, astringents.

Quel est son rôle en phytothérapie ?

  • soulager les troubles digestifs et faciliter la digestion : ballonnements, flatulences, intestin irritable, crampe gastro-intestinales, ulcères gastriques,
  • tonifier l’organisme, stimuler l’appétit et les fonctions hépatiques,
  • relaxer et apaiser les troubles nerveux : insomnies, syndrome dépressif, anxiété, névralgie, douleur neuropathique,
  • calmer le syndrome prémenstruel.

Comment utiliser l’angélique ?

  • tisane : 1 à 2 cuillères à café d’extraits secs infusées 10 minutes dans de l’eau frémissante, 1 à 3 tasses par jour.
  • gélule : 3 gélules par jour au moment des repas, avec un grand verre d’eau.
  • teinture-mère : 20 gouttes dans un peu d’eau, 3 fois par jour.
  • huile essentielle : diffuser dans l’atmosphère pour ses propriétés calmantes ou ingérer quelques gouttes dans un aliment (miel) 2 à 3 fois par jour ou procéder à des massages après l’avoir diluée dans une huile végétale.

Quelles sont les précautions d’utilisation ?

Les femmes enceintes ne doivent pas l’utiliser en raison de possibles effets abortifs. Elle est aussi déconseillée aux femmes allaitantes et aux jeunes enfants.
Elle est contre-indiquée chez les personnes traitées par anticoagulant et celles sujettes aux saignements (hémophilie).
La prise d’huile essentielle d’angélique par voie orale est possible, cependant il est recommandé de se faire superviser par un spécialiste de santé. Elle comporte un certain nombre de limitations à connaître.
Les furanocoumarines sont des substances photo-sensibilisantes : ne pas s’exposer au soleil après une application cutanée.
Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques.
Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi