Guide d’utilisation de l’angélique en phytothérapie

utilisation de l’angélique en phytothérapie

L’angélique est une plante vivace, cultivée pour ses tiges cannelées et ses pétioles ainsi que pour ses graines. Elle est native du Nord de l’Europe et appartient à la famille des Apiaceae. Son nom scientifique est Angelica archangelica ou Archangelica officinalis. Grâce à son odeur agréable, cette plante constitue un excellent condiment dans le monde de l’alimentation. Dans l’univers de la médecine naturelle, elle joue un rôle capital dans le traitement de plusieurs maladies. Par ailleurs, elle renferme un grand nombre de substances actives. On cite des coumarines, de l’huile essentielle, des tanins, des résines et des dérivés terpènes.

Propriétés et usages en phytothérapie

L’angélique a une activité eupeptique. Autrement dit, elle facilite la digestion et prévient l’inconfort digestif. En favorisant l’élimination des gaz, elle permet d’éviter les ballonnements, les flatulences et les indigestions. En outre, elle a la capacité de stimuler l’appétit et s’avère efficace en cas d’ulcères et de spasmes gastriques et intestinaux. Elle agit également sur les fonctions hépatiques. Elle facilite l’évacuation de la bile et stimule les sécrétions pancréatiques.

Cette plante médicinale possède également des propriétés relaxantes et sédatives. À cet effet, elle permet de traiter diverses maladies liées aux troubles nerveux. De plus, elle permet de retrouver la motivation et la joie de vivre en cas de fatigue psychique et nerveuse. Elle est aussi utile pour atténuer les crises d’angoisse, l’anxiété, le stress et les insomnies.

Ses autres indications thérapeutiques sont :

  • Rhumatismes, arthrites et névralgies
  • Troubles gynécologiques : règles difficiles et douloureuses, absence de montée de lait
  • Troubles circulatoires
  • Pathologies des voies respiratoires : bronchite, grippe, rhume et toux
  • Affections dermatologiques

Formes et préparations

En phytothérapie, on utilise l’angélique sous forme d’huile essentielle, de teinture mère, de gélule et de tisane ou décoction à base de poudre ou d’extraits secs.

Conseils d’utilisation et posologie recommandée

Tisane :

Pour une tasse, utiliser 1 à 2 cuillères à café d’extraits secs et couvrir d’eau frémissante. Laisser infuser jusqu’à 10 minutes puis consommer 1 à 3 tasses par jour.

Gélule :

Prendre 3 gélules par jour au moment des repas, avec un grand verre d’eau.

Teinture mère :

Prendre en 3 fois par jour 20 gouttes de teinture dans un peu d’eau.

Huile essentielle :

En usage externe, diluer quelques gouttes dans de l’huile végétale ou une crème cosmétique. Masser ensuite les zones à traiter avec le mélange obtenu.

En diffusion atmosphérique, il est possible de profiter de ses propriétés calmantes.

Contre-indications et précautions d’emploi

L’angélique peut devenir abortive. De ce fait, son usage chez les femmes enceintes est à proscrire. Par ailleurs, ces dernières ainsi que les femmes en période d’allaitement et les enfants de moins de 6 ans ne doivent pas l’utiliser sous sa forme d’huile essentielle.

Il convient également d’ajouter que cette plante contient des substances photo-sensibilisantes. Après une application cutanée, il faut donc éviter une exposition au soleil ou aux rayons UV.

Enfin, son utilisation est contre-indiquée chez les personnes suivant un traitement anticoagulant et également chez celles sujettes aux saignements.