Les bienfaits santé de la salicaire

La salicaire, une plante vivace aux fleurs roses violacées en forme d’épi allongé, possède une flopée de noms : charmants comme « le plumet rose » ou « le thé rouge des ruisseaux » ou sans équivoque « l’herbe aux coliques » ou « le thé des pauvres ». Son appellation scientifique est Lythrum salicaria et son nom commun, salicaire, signifie « ressemble à un saule ». Depuis environ trois siècles, on attribue à cette plante la propriété de soigner les coliques, les blessures oculaires ou même encore la cécité. Aujourd’hui, les maux de l’œil ne sont plus traités. Par quels autres bienfaits ont-ils été supplantés dans la phytothérapie d’aujourd’hui ?

De quoi est composée la salicaire ?

  • des polyphénols : des flavonoïdes de type anthocyanosides, antioxydants et anti-inflammatoires,
  • des tannins : antiseptiques, astringents, cicatrisants,
  • des triterpènes : acides oléanolique et ursolique, antioxydants,
  • des saponines : expectorantes, sécrétolytiques,
  • des mucilages : émollients,
  • des vitamines

Pourquoi l’utiliser en phytothérapie ?

Elle est préconisée contre :
  • les troubles digestifs : diarrhées, inflammation du côlon,
  • les troubles respiratoires : toux, mal de gorge,
  • les troubles de la circulation sanguine : hémorroïdes, varices,
  • les saignements : nez, métrorragies, entérite hémorragique,
  • des maux cutanés : plaies, eczéma, érythème, impétigo, prurit génital, ulcère.

Comment l’administrer ?

Plusieurs manières de prendre de la salicaire, en :
  • tisane : infuser pendant 10 minutes 2 à 3 g d’extraits secs dans une tasse d’eau bouillante. Filtrer et consommer jusqu’à 3 tasses par jour.
  • décoction : faire bouillir un mélange de 30 à 40 g de la plante et 1 litre d’eau. Laisser infuser pendant 15 minutes puis filtrer. Après refroidissement, utiliser la préparation en lotion ou en gargarisme.
  • teinture-mère : 15 gouttes à diluer dans de l’eau, en 2 fois par jour.
  • gélule : 2 à 3 fois par jour, avaler 2 capsules avec un grand verre de boisson.
  • hydrolat : diluer 1 cuillère à soupe de solution dans 1.5 litres d’eau, à boire tout au long de la journée.

Quelles sont les précautions d’utilisation ?

La salicaire est contre-indiquée aux enfants de moins de 12 ans ainsi qu’aux femmes en période de grossesse et d’allaitement.
On ne relève pas de mise en garde particulière concernant la salicaire.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Aline Legrand