Que faut-il savoir sur l’infection Impétigo ?

L’impétigo est une infection cutanée, bactérienne, courante et contagieuse qui est généralement un problème mineur, mais il arrive que des complications surviennent et nécessitent un traitement. Les complications liées à l’impétigo peuvent inclure une infection cutanée plus profonde (cellulite), une méningite ou une inflammation rénale (glomérulonéphrite post-streptococcique, qui n’est pas prévenue par un traitement). L’impétigo se manifeste fréquemment par une plaie ou une rupture de la peau favorisant la pénétration des bactéries. L’impétigo est généralement causé par les bactéries « staphylocoques » (Staphylococcus) ou « streptocoques » (Streptococcus).

Qui est à risque ?

L’impétigo est très fréquent chez les enfants, touchant jusqu’à 10 % de ceux qui se rendent dans une clinique pédiatrique. Les enfants de moins de 6 ans sont plus susceptibles de contracter l’infection. Elle peut aussi survenir chez les adultes. Les habitants d’un climat chaud et humide sont plus fréquemment touchés. Les piqûres d’insectes, les conditions de vie surpeuplées et un mauvais nettoyage de la peau rendent une personne vulnérable à l’infection. La maladie peut se propager facilement dans les écoles et les garderies. Les sports impliquant un contact peau à peau, un système immunitaire faible ou un problème cutané chronique, tel que l’eczéma, augmentent également les risques d’impétigo. Les lésions sur le cou et le cuir chevelu peuvent être associées aux poux de tête.

Signes et symptômes.

Il existe 2 formes courantes : avec ou sans bulles remplies de liquide sur la peau (cloques).

Non vésiculeuse :

  • De minuscules boutons ou zones rouges se transforment rapidement en plaques suintantes de couleur miel et en croûtes (généralement moins d’un pouce) qui s’étendent.
  • Le visage ou les zones traumatisées de la peau sont touchés.
  • Il peut y avoir quelques démangeaisons ou un gonflement des ganglions lymphatiques, mais la personne se sent généralement bien.
  • Parfois, des plaies plus profondes remplies de pus et des croûtes laissant des cicatrices apparaissent.

Cloques :

  • Des cloques indolores (d’environ un pouce ou moins) apparaissent et peuvent se rompre facilement.
  • Elles s’étendent souvent au visage, au tronc, aux bras ou aux jambes.
  • La personne se sent généralement bien.
  • Léger – Il n’y a que quelques lésions de l’un ou l’autre type sur une petite surface de peau, et la personne se sent bien par ailleurs.
  • Modérée – Il y a plus de 10 lésions et plusieurs petites zones de peau sont touchées.
  • Grave – Il y a de nombreuses lésions, de grandes surfaces de peau sont touchées et/ou la personne se sent mal avec de la fièvre, de la diarrhée ou une faiblesse.

Conseils d’auto-soins.

La prévention est très importante ; gardez la peau propre avec du savon et de l’eau. Traitez les coupures, les éraflures et les piqûres d’insectes en les nettoyant à l’eau et au savon et en couvrant la zone si possible.

En cas d’infection légère :

Lavez délicatement la zone avec un savon doux et de l’eau deux fois par jour ou plus. Couvrez-la avec de la gaze ou un pansement non adhésif si possible. Une pommade antibiotique en vente libre peut être appliquée après avoir lavé la peau 3 à 4 fois par jour. Se laver les mains après l’application ou porter des gants pour l’appliquer.

Pour enlever les croûtes, faites tremper la peau dans une solution de vinaigre (1 cuillère à soupe de vinaigre blanc pour une pinte d’eau) pendant 15 à 20 minutes. Lavez quotidiennement les vêtements, les serviettes et la literie et ne les partagez pas avec d’autres personnes. Nettoyez vos mains régulièrement, évitez de vous approcher des zones contaminées et coupez-vous les ongles. Gardez l’enfant à la maison jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de croûtes ou de zones ouvertes.

Traitements :

En plus des mesures pour l’impétigo léger déjà mentionnées, des antibiotiques topiques (généralement la mupirocine) ou oraux (céphalosporines, amoxicilline, cloxacilline, dicloxacilline, érythromycine ou clindamycine) peuvent être prescrits. Lorsque votre médecin vous recommande des antibiotiques, assurez-vous de prendre le traitement complet.

Visite d’urgence :

Faites appel à un médecin pour toutes les infections qui ne s’améliorent pas. Si l’infection est modérée à grave ou s’il y a de la fièvre ou des douleurs, consultez un médecin. Si vous recevez des soins pour une infection cutanée qui ne s’est pas améliorée après 2 ou 3 jours d’antibiotiques, veuillez consulter votre médecin.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.