Détails sur les vertus thérapeutiques du lapacho

vertus thérapeutiques du lapacho

Le lapacho ou pau d’arco est un arbre très répandu en Amérique du Sud. Il appartient à la famille des Bignoniaceae. Son nom scientifique est Handroanthus impetiginosus ou Tabebuia impetiginosa ou encore Tabebuia avellanedae. Depuis plusieurs années, il occupe une importante place dans le domaine de la phytothérapie. D’ailleurs, il renferme de nombreuses substances actives qui sont à l’origine de ses vertus. On compte, entre autres, des naphtoquinones comme le lapachol, des coumarines et des saponosides.

Propriétés et indications en phytothérapie

Tonifiant et immunostimulant

Le lapacho tend à renforcer les défenses de l’organisme. Il améliore, entre autres, la réponse du système immunitaire face aux agents pathogènes ainsi que d’autres formes d’agression externe. En cas de baisse d’énergie ou de fatigue chronique, il agit également comme tonique général. Il permet de rétablir l’énergie et la vitalité du corps.

Antimicrobien, antiviral et antifongique

Cet arbre aux vertus thérapeutiques permet de lutter efficacement contre les pathologies d’origine bactérienne, virale, parasitaire et celles causées par les champignons. Parmi ces infections, on distingue les muguets, la tuberculose, les éruptions herpétiques ou encore la leishmaniose. Elle permet également de traiter les affections des voies respiratoires comme les bronchites, la rhino-pharyngite et la grippe.

Anti-inflammatoire et analgésique

Le pau d’arco aide à soigner diverses maladies inflammatoires. Elle est particulièrement efficace pour traiter les inflammations du système digestif, de la vessie ou encore du col de l’utérus.

Anti-cancéreux

Plusieurs études démontrent l’efficacité de cette plante dans le traitement des tumeurs malignes. Elle intervient, par exemple, dans le traitement du cancer du foie, du colon, du sein et de l’estomac.

Autres indications

Le lapacho est indiqué en cas de :

  • Problèmes de peau : plaies et psoriasis
  • Refroidissement
  • Apparition précoce des symptômes de vieillissement cellulaire
  • Troubles nerveux et déclin cognitif

Formes pharmaceutiques

En pharmacie ou en parapharmacie, le lapacho se présente sous forme de tisane, d’extraits secs, de poudre, de teinture mère, d’ampoule et de gélule.

Recommandations d’usage et posologie

La posologie varie en fonction de la forme utilisée et de l’effet recherché.

Pour une décoction, il faut porter à ébullition une quantité de 1 cuillère à café d’écorce séchée et 1 tasse d’eau. Laisser mijoter pendant 3 minutes et ajouter un temps d’infusion de 15 minutes puis filtrer. Consommer jusqu’à 4 tasses en une journée.

Pour la poudre d’écorce, le dosage recommandé est de 1 cuillère à café par jour. Mélanger la poudre avec une boisson (jus de fruit ou lait végétal) à chaque prise.

Quant à la teinture mère et aux ampoules buvables, il faut les diluer dans un verre d’eau à chaque prise. Le dosage usuel est de :

  • Teinture : 25 à 30 gouttes en 3 fois par jour
  • Ampoule : 1 ampoule au moment des repas

Concernant les gélules, on recommande une prise de 3 à 6 capsules réparties dans la journée.

Motifs de prudence

L’usage du lapacho est contre-indiqué aux femmes enceintes et allaitantes. La prudence est également de mise chez les personnes sous traitement anticoagulant.