Tout savoir sur les vertus thérapeutiques du lapacho

Le lapacho ou pau d’arco est un arbre très répandu en Amérique du Sud. Il appartient à la famille des Bignoniaceae. Son nom scientifique est Handroanthus impetiginosus (ou Tabebuia impetiginosa ou encore Tabebuia avellanedae). Depuis plusieurs années, il prend une plus grande place en phytothérapie. L’utilisation de l’écorce de cet arbre remonte aux peuples indigènes d’Amérique du Sud. Cependant, peu de recherches lui ont été consacrées. Que faut-il en penser ?

Que contient l’écorce du Lapacho ?

Elle renferme plusieurs substances actives comme :
  • des quinones : des naphtoquinones (comme le lapachol et le bêta-lapochol aux propriétés antibactériennes, antiviraux et antifongiques et des anthraquinones antioxydants) immunostimulants,
  • des flavonoïdes : antioxydants, anti-inflammatoires,
  • des dérivés phénoliques : les coumarines sont anti-inflammatoires, stimulent le système lymphatique,
  • des saponosides : expectorantes, sécrétolytiques.

Quelles sont ses indications en phytothérapie ?

Les Amérindiens ne se sont pas trompés, cet arbre est bourré de bienfaits potentiels contre les agressions :
  • renforcer le système immunitaire et les défenses de l’organisme,
  • rétablir l‘énergie corporelle, lutter contre la fatigue,
  • lutter contre les infections (bactérienne, microbienne, virale, parasitaire, fongique) : parmi celles-ci, herpès, muguet, VIH,
  • soigner les affections respiratoires : bronchite, rhino-pharyngite, grippe,
  • améliorer les maladies inflammatoires : notamment du système digestif, de la vessie,
  • soutenir potentiellement le traitement de certains cancers : estomac, foie, colon, sein (sur la base d’études préliminaires en laboratoire, non validées cliniquement).
  • traiter le psoriasis.

Sous quelles formes l’utiliser ?

  • tisane : une cuillère à soupe d’écorce broyée dans une tasse d’eau bouillante infusée 10 minutes.
  • décoction : faire bouillir 1 cuillère à café d’écorce séchée et 1 tasse d’eau, pendant 3 minutes. Infuser 15 minutes puis filtrer.
  • poudre : 1 cuillère à café par jour avec une boisson (jus de fruit ou lait végétal) à chaque prise.
  • gélule : 3 à 6 capsules réparties dans la journée.
  • teinture-mère : 25 à 30 gouttes en 3 fois par jour.

Quelles sont les recommandations d’usage ?

Le lapacho est contre-indiqué aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux personnes sous traitement anticoagulant.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Aline Legrand