Le laurier, une plante sauvage vigoureuse pour la santé

Le laurier sauce, comme son nom l’indique, est une plante sauvage comestible (alors que le laurier rose est un végétal d’ornement très toxique). Cette plante méditerranéenne, de la famille des Lauracées, est si vigoureuse qu’elle peut s’élever rapidement jusqu’à 8 mètres de haut. Dans l’antiquité, les vainqueurs récompensés par des couronnes de laurier avaient droit à un repos bien mérité. Aujourd’hui, dormir sur ses lauriers n’est pas un compliment. Le laurier sauce aurait-il des propriétés sédatives ? Définitivement non. C’est même plutôt le contraire.

Quels sont les actifs du laurier sauce ?

Le laurier sauce contient :

  • des lactones sesquiternpéniques : stimulants du métabolisme, anti-inflammatoires et dépuratifs,
  • des polysaccharides : des glucides complexes,
  • des polyphénols : aux propriétés antioxydantes,
  • des alcaloïdes isoquinoléiques : faible concentration (ils sont présents dans certaines plantes et toxiques à haute dose),
  • l’huile essentielle de laurier sauvage est à base de cinéole aux multiples propriétés (analgésique, antiseptique, antivirale, stimulante, antifongique…).

Dans quel but utiliser le laurier ?

Le laurier est bénéfique à la santé en général car il :
  • stimule le système immunitaire,
  • possède une action antivirale et antibactérienne contre les infections,
  • améliore la fonction respiratoire : expectorant, il purifie et réduit l’inflammation des voies respiratoires,
  • soulage les symptômes de la sinusite,
  • apaise les douleurs musculaires et articulaires,
  • facilite la digestion : diminue les flatulences, les douleurs abdominales et les spasmes du système gastro-intestinal,
  • aide à guérir certaines lésions de la bouche (aphtes, gingivite) et les mycoses cutanées.

Comment profiter de la vigueur de ce laurier pas si sauvage ?

  • Infusion : macération de 15 g de feuilles dans un litre d’eau à prendre deux à trois fois par jour en dehors des repas. Pour fabriquer une décoction, tripler la dose dans la même quantité d’eau.
  • Huile essentielle : quelques gouttes dans une huile de support pour un massage. Consultez la notice et prenez conseil auprès d’un spécialiste.

Y a-t-il des précautions d’utilisation ?

Le laurier sauce ne présente pas de risques à l’utilisation, hormis de vomissements à trop haute dose.

En cure, il est cependant déconseillé aux femmes enceintes et aux jeunes enfants.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Aline Legrand