Le laurier est une plante sauvage qui soigne de façon naturelle

le laurier

De part son histoire, le laurier est venu des régions méditerranéennes et appartient à la famille des lauraceae (lauracées). Cette plante pousse facilement et rapidement, dont le nom scientifique est laurusnobilis. En effet, il peut atteindre plus de 8 m de haut dans un bref délai. Ce don de la nature appelé également laurier d’Apollon ou laurier-sauce dispose de diverses qualités thérapeutiques. Il a davantage une action et une vertu apéritive. C’est une plante largement curative composée d’une substance huileuse, des lactones et des alcaloïdes.

Le laurier est utilisé pour quel but ?

Il améliore la santé en générale. En effet, il agit presque sur tout l’organisme. Il guérit plusieurs infections : respiratoires, rénales, cardiaques, dentaires, cérébrales et cutanées. Le laurier traite  aussi divers états grippaux (toux, rhumes, maux de tête). Il assure la lutte contre les douleurs musculaires et articulaires. Il apaise la fièvre et les sinusites. Il soutient la digestion et sert à diminuer les flatulences, les douleurs abdominales et les spasmes. Il est antibactérien, apéritif, antiseptique, antifongique et anti-inflammatoire.

Forme et mode d’emploi en traitement phytothérapique

Vous pouvez le prendre par voie orale ou par voie cutanée. Les feuilles et les baies sont distribuées dans des flacons de crèmes, d’essence végétale pure, de lotions, de décoctions, de spray et des infusions (à partir de ses jeunes feuilles agréablement vertes).

Le laurier : forces, vigueurs et alternatives de préparations

Aux saveurs très plaisantes et agréablement parfumées, le laurier offre un large choix d’usage. Il n’est pas uniquement utile pour ses bienfaits curatifs, mais aussi pour ses avantages cosmétiques, décoratifs et alimentaires. En effet, il suscite votre créativité culinaire et augmente l’agrément gustatif. Il traite et procure un bon éclat aux cheveux. Il décore les salles de réception ou les jardins.

Voici quelques idées pour cerner la posologie :

  • Pour diminuer favorablement le taux de glycémie et de cholestérol dans le sang, il vous suffit de prendre 1 à 3 g de feuilles de façon journalière pendant 1 mois.
  • Les infusions sont issues d’une macération de 15 g de feuilles dans un litre d’eau.Cette préparation liquide est à prendre deux à trois fois par jour en dehors des repas.
  • Pour les décoctions, il faut prendre 50 g et 1 l d’eau.
  • Son huile essentielle est notamment utile dans la réalisation des massages (seulement quelques gouttes).

Contre-indication générale ?

Il n’y a pas de place à la crainte et aux dangers avec le laurier. En effet, cette herbette curative est absolument sans risque. Par ailleurs, comme toute autre alimentation, il faut la prendre avec modération. Si vous doutez de la quantité à consommer, n’hésitez pas à consulter un praticien compétent. Il faut également noter qu’il faut l’éviter durant la grossesse et pendant les périodes d’allaitement.