Les valeurs de l’aspérule odorante en phytothérapie

valeurs de l’aspérule odorante en phytothérapie

L’aspérule odorante est une plante vivace à pétales unis se développant principalement sous les bois frais de l’Europe. Lors d’une étape de séchage, elle dégage une odeur caractéristique rappelant celle du foin coupé. Elle fait partie de la famille botanique des Rubiaceae et son nom scientifique est Galium odoratum ou Asperula odorata. Par ailleurs, cette plante possède de nombreuses vertus médicinales. Elle contient également des coumarines, des polyphénols et de l’aspéruloside.

Usages thérapeutiques

Du fait de sa forte teneur en coumarine, l’aspérule odorante possède des propriétés sédatives et antispasmodiques. Ainsi, elle permet de traiter diverses pathologies d’origine nerveuse. Elle s’avère particulièrement efficace en cas d’insomnie chez les adultes et les enfants. Elle aide également à apaiser les palpitations cardiaques.

En outre, cette plante stimule les fonctions digestives. Elle permet de traiter les troubles mineurs comme les ballonnements, les lourdeurs et les crampes d’estomac. Elle favorise également la digestion en cas de transit paresseux. Aussi, elle a la capacité de combattre les défauts d’appétit.

L’aspérule odorante est également utile en cas de :

  • Conjonctivite et inflammations des paupières
  • Abcès, plaies et blessures superficielles
  • Troubles hépatiques et rénaux : jaunisse, congestion hépatique, œdèmes et calculs rénaux
  • Fièvre

Formes et préparations

En phytothérapie, les sommités fleuries de la plante servent d’ingrédient principal pour plusieurs préparations pharmaceutiques. On peut notamment retrouver l’aspérule odorante sous forme de tisane, d’extraits secs, de poudre, de gélule et de teinture mère.

Modes d’emploi et dosage recommandé

La posologie varie en fonction de la forme utilisée.

Tisane à base d’extraits secs :

Infuser pendant 10 minutes 1 cuillère à soupe de plante coupée et séchée dans une tasse d’eau bouillante. Boire 2 à 3 tasses par jour.

Poudre :

La dose journalière recommandée est de 1 cuillère à café rase.

Gélule :

Pour une gélule dosée à 210 mg, on recommande une prise de 3 à 5 gélules par jour à avaler avec un grand verre d’eau.

Teinture mère :

Dans un verre d’eau, diluer 15 à 20 gouttes de teinture. En consommer à raison de 2 à 3 fois par jour.

Effets secondaires, contre-indications et précautions d’utilisation

Pour chaque usage, il faut éviter d’utiliser une plante moisie ou fermentée. En effet, du dicoumarol peut se former. Notons que cette molécule est hautement toxique. Son ingestion à forte dose peut conduire à de graves hémorragies internes.

Par ailleurs, il est important de respecter les doses quotidiennes prescrites. À cause de la forte concentration en coumarine, un surdosage peut entraîner des maux de tête, des vertiges, des nausées et des refroidissements. Il faut donc l’utiliser à faible dose et dans une durée limitée.

En outre, la prise d’aspérule odorante est fortement déconseillée chez les femmes enceintes et allaitantes. Tel est également le cas chez les personnes suivant un traitement d’anticoagulants.

Enfin, pour éviter de faire les frais de ces effets indésirables, chaque cure ou traitement à base de cette plante médicinale doit toujours faire l’objet d’une consultation au préalable chez un médecin ou un professionnel de santé.