Les multiples effets apaisants de la citronnelle

Avant d’être médicinale, la citronnelle des Indes ou Cymbopogon citratus, est une plante aromatique aux longues tiges vert clair, qui offre de la cuisine à la salle de bain une expérience sensorielle acidulée. Sans lien botanique avec le citron ou la verveine citronnelle, elle est originaire du sud des Indes et du Sri Lanka. De la grande famille des Graminées, les tiges et les feuilles étroites comme des lances de cette plante vivace peuvent atteindre entre un à deux mètres. Quel est son rôle en phytothérapie ?

Quels actifs contient la citronnelle ?

Les principaux actifs de la citronnelle sont :

  • des composés terpéniques : le myrcène, le géraniol  et surtout les citrals (de 60 à 80 % dans l’huile essentielle) aux effets anti-inflammatoires, antiseptiques, apaisants, antispasmodiques,
  • des flavonoïdes : antioxydants, antiseptiques, anti-inflammatoires,
  • des vitamines : B9 (acide folique), B1, B5, B6,
  • des minéraux.

Quelles sont les principales utilisations de la citronnelle ?

La citronnelle est surtout connue pour ses effets d’apaisement multiples.
Elle aide à :
  • se relaxer et trouver le sommeil,
  • apaiser le stress,
  • soulager les troubles digestifs et intestinaux,
  • diminuer les douleurs : rhumatismales, dentaires, décontractant musculaire,
  • améliorer les états grippaux et la fièvre,
  • repousser les moustiques.

Comment l’utiliser ?

 

  • infusion : infuser 15 g de plante fraîche (tige, feuille) dans de l’eau bouillante à prendre après chaque repas.
  • décoction : faire bouillir 10 à 15 g de plante fraîche (tige, feuille) dans de l’eau froide durant 10 minutes avant de l’utiliser en friction.
  • huile essentielle : doser et diluer 1 goutte dans 5 gouttes d’huile de support puis appliquer ou masser sur les zones concernées. Diffuser dans l’atmosphère ou inhaler pure sur un mouchoir.

Quelles précautions prendre ?

La citronnelle est déconseillée pour les jeunes enfants, les femmes enceintes ou allaitantes.

Elle peut provoquer des allergies cutanées.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Aline Legrand