La petite pervenche en phytothérapie

La petite pervenche en phytothérapie

La petite pervenche est une plante herbacée aux feuilles persistantes opposées et aux fleurs d’un bleu foncé. Elle fait partie de la famille botanique des Apocynaceae et son nom scientifique est Vinca minor. On la reconnaît également sous des noms vernaculaires comme « violette des sorciers », « herbe à la capucine » ou encore « violette des morts ». C’est une plante très répandue en Europe et qui se développe en abondance dans les parcs, les haies et les sous-bois. Au niveau de la composition chimique, elle contient de la vincamine, des alcaloïdes indoliques et des tanins. À noter que ces composants sont les premiers responsables de ses qualités curatives.

Usages thérapeutiques

Les différentes indications de la petite pervenche en phytothérapie sont :

  • Affections de la première partie de l’appareil digestif: aphtes, inflammations des gencives, irritations de la gorge et angine
  • Problèmes de peau: blessures, plaies, ecchymoses et hémorragie
  • Déclin des performances cognitives: troubles de mémoire et difficulté à se concentrer
  • Troubles circulatoires et cardiovasculaires: hypertension, artériosclérose, acouphène, vertige et ischémie cérébrale
  • Maladie de Raynaud: sensation de froid au niveau des extrémités comme les mains et les pieds

Formes et préparations

En phytothérapie, les parties les plus utilisées sont les feuilles. Généralement, on retrouve la petite pervenche sous forme de tisane ou de décoction, d’extraits secs, de teinture mère, de macérat de bourgeon et de gélule.

Conseils d’utilisation et dosage recommandé

Afin de profiter des bienfaits santé de la petite pervenche, on recommande une dose équivalente de 40 à 60 mg par jour de vincamine pour les administrations par voie orale.

Tisane ou décoction

Laisser infuser pendant 10 minutes 1 cuillère à soupe de feuilles séchées dans une tasse d’eau bouillante. En consommer jusqu’à 3 tasses par jour.

Pour les décoctions à usage externe, porter à ébullition pendant 3 minutes 1 litre d’eau et 50 g de feuilles séchées. Filtrer puis utiliser la préparation en gargarisme pour traiter les angines et les affections buccales. Pour traiter les blessures ouvertes, appliquer la préparation en compresse ou bien faire un cataplasme de feuilles fraiches écrasées.

Teinture mère :

Pour une cure d’une durée de 25 jours, prendre quotidiennement le matin et le soir 15 gouttes de teintures diluées dans un peu d’eau.

Macérat de bourgeon :

Prendre jusqu’à 15 gouttes de macérat par jour, sous sa forme pure ou à diluer dans de l’eau, en dehors des repas. Pour une cure : 3 semaines de prise quotidienne, puis une semaine d’arrêt, pendant 3 mois au maximum. En entretien, la prise doit se faire 1 semaine par mois.

Gélule :

Pour une cure de 3 à 6 mois, prendre 3 capsules 30 minutes avant les 3 grands repas de la journée.

Précautions d’emploi

La petite pervenche s’emploie principalement en usage externe. Pour les usages en interne, il vaut mieux se référer à l’avis d’un médecin. En effet, l’ingestion de cette plante peut être toxique. Elle est également à proscrire chez les femmes enceintes et allaitantes.