L’igname et ses principales indications en phytothérapie

L’igname est une plante tropicale vivace à gros tubercules farineux. Elle appartient à la famille botanique des Dioscoreaceae et porte le nom scientifique de Dioscorea villosa. Principalement cultivée pour l’alimentation, elle occupe également une importante place en médecine naturelle. Les peuples anciens du Mexique et de l’Amérique centrale l’utilisaient pour guérir certaines maladies. Quelle place a-t-elle dans la phytothérapie d’aujourd’hui ?

Quels sont les actifs de l’igname ?

L’igname contient des actifs comme des diosgénines, des substances qui agissent comme précurseurs végétaux des hormones stéroïdiennes, progestérone et œstrogènes. Elle renferme également de l’amidon, de la vitamine C, des stérols et des tannins.

Quelles sont ses propriétés ?

Principalement, les diosgénines de l’igname ont des propriétés progestatives. Elles favorisent l’équilibre hormonal et sont utilisées pour soulager les effets des déséquilibres hormonaux, notamment à la ménopause (bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, troubles de l’humeur). Elles aident à atténuer les symptômes des troubles féminins comme les douleurs menstruelles.
L’igname peut dans une certaine mesure avoir également des propriétés anti-inflammatoires, décontractantes (crampes) et anti-rhumatismales.

Comment utiliser l’igname ?

 

  • En décoction : 1 cuillère d’extraits de racine coupée, faire bouillir 5 minutes et infuser 10 minutes. Filtrer et boire 2 tasses par jour.
  • En poudre : 1 cuillère à café dans une boisson 2 fois par jour.
  • En gélule : se conformer au conseil du pharmacien ou de l’herboriste.
  • En teinture-mère : dans un verre d’eau, diluer 3 cuillères à café de teinture à prendre 1 fois par jour.

Y a-t-il des précautions d’usage ?

 
L’igname est déconseillée pendant la période de grossesse et d’allaitement et à celles qui présentent des troubles hormonodépendants ou en association avec un traitement hormonal.
Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques, propres à chacun.
Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Aline Legrand