Généralité sur le mélèze et ses atouts thérapeutiques

propriétés phytothérapiques du mélèze

Le mélèze est une espèce de sapin rattachée à la famille des pinacées et qui porte le nom scientifique larix decidua. Il forme le genre larix et connu sous d’autres appellations : pin de Briançon, mélèze d’Europe, Larch, manne de Briançon ou épinette rouge. Cet arbuste aux aiguilles en bouquet se trouve essentiellement en Europe, dans les zones montagneuses. Il peut atteindre une altitude de 1200 à 2400 m. Il est employé dans le domaine de la santé et souvent sollicité comme le docteur de l’âme. Ainsi, il est utilisé pour augmenter la confiance en soi. Ce genre de pin se différencie par sa longue durée de vie, sa résistance amplement solide et ses feuillages caducs.

Le mélèze est recommandé pourquoi ?

Les remèdes thérapeutiques reconnus et vendus sous le nom du mélèze sont surtout utilisés pour stabiliser les émotions. En effet, il traite l’état d’âme temporaire, les troubles sentimentaux profonds et améliore l’estime de soi. Ce type de plante agit sur l’organisme (dans sa globalité) : il renforce les défenses immunitaires, fluidifie les sécrétions bronchiques, stimule la croissance des globules blancs et augmente la prolifération des macrophages. Son effet immuno-stimulant favorise le soin des rhinites, d’otites, des sinusites et d’autres gênes respiratoires (valeur expectorante).

Il permet de soigner les troubles psychosomatiques et obsessionnels compulsifs. Il traite les problèmes de déprimes : états dépressifs passagers, anxiété ou agitation nerveuse.

Usages habituels en phytothérapie

Le mélèze est riche en polysaccharides et arabinogalactanes. En utilisation phytothérapique, c’est surtout son huile essentielle qui regorge des bienfaits. En effet, elle optimise le fonctionnement de l’appareil urinaire (diurétique), stimule l’arrivée des règles (emménagogues), lutte contre les maladies intestinales (vermifuge), atténue les névralgies et les infections urinaires.

Cet arbrisseau est aussi disponible en sève naturel, en baume et en pommade.

Le mélèze et ses autres vertus

Ce conifère exceptionnel est employé dans la fabrication des bardeaux de toiture, des bateaux, des traverses de chemin de fer et des charpentes. Il peut aussi se servir d’ornementation. En effet, vous pouvez colorer (doré ou argenté) les jolies graines sèches pour ensuite décorer les tables ou les murs.

Pour obtenir une préparation de liquide vertueuse, mettez un poignet de fleurs de mélèze dans de l’eau pure et laissez macérer quelques temps (sous les rayons du soleil). Après, vous pouvez ajouter quelques gouttes de cette préparation dans un verre d’eau et en boire (une gorgée à chaque fois) tout au long de la journée.

Les effets indésirables ou les risques associés

Même s’il offre de nombreuses vertus curatives, il ne faut pas dépasser les posologies indiquées. Sinon, des problèmes nerveux et des réactions allergiques peuvent apparaître. Il offre plus d’avantages et présente moins de risques en usage externe qu’en interne. Son utilisation n’est pas conseillée chez les personnes sensibles ou souffrantes d’allergies cutanées. De plus, l’emploi prolongé n’est pas conseillé.