Les indications thérapeutiques de la pruche

La pruche, un conifère originaire du Canada, a pour nom scientifique Tsuga canadensis. De la famille des Pinacées, cet arbre imposant peut mesurer jusqu’à 30 mètres. Ses feuilles sont persistantes et son écorce de couleur brune foncé.

La légende raconte que la pruche pourrait être l’arbre qui épargna Jacques Cartier et son équipage d’une épidémie de scorbut. Traditionnellement les Amérindiens l’utilisent contre les rhumatismes. Pourtant, la pruche est davantage connue dans l’industrie du bois qu’en phytothérapie car elle est très résistante aux insectes et aux champignons. Quels usages médicinaux peut-elle rendre aujourd’hui ?

Quels sont les composants de la pruche ?

Elle recèle des propriétés médicinales grâce à son huile essentielle riche en :
  • monoterpènes : expectorants, antalgiques, anti-inflammatoires, antioxydants, antibactériens, antiseptiques, stimulants…
  • sesquiterpènes : anti-inflammatoires, antioxydants, antimicrobiens,
  • cétones : cicatrisants, anti-inflammatoires, mucolytique, lipolytique (dissolution des corps gras durant la digestion),
  • esters : antispasmodiques, antalgiques, calmants.

Pour quels usages en phytothérapie ?

La pruche est conseillée pour le corps et l’esprit.

  • renforce les défenses immunitaires,
  • apaise les états grippaux, rétablit le confort respiratoire,
  • soulage les douleurs articulaires et musculaires : apaise les inflammations d’arthrose et d’arthrite,
  • décongestionne les troubles circulatoires : varices, hémorroïdes,
  • traite certaines affections cutanées : eczéma, psoriasis, acné rosacée, mycose.
  • rétablit l’équilibre nerveux et émotionnel : calme le stress, l’anxiété, les angoisses,
  • aide à lutter contre la dépression et l’épuisement psychique : développe la détente et le lâcher-prise.

Comment utiliser la pruche ?

La pruche est disponible sous forme d’huile essentielle uniquement.

  • usage externe : diluer quelques gouttes dans de l’huile végétale à raison de 20 % d’huile essentielle et 80 % d’huile végétale. Utiliser la préparation en massage ou en application sur les zones à traiter.
  • diffusion atmosphérique : dans un diffuseur ou dans de l’eau très chaude.
  • inhalation : verser quelques gouttes d’huile essentielle dans un bol d’eau bouillante et inhaler la vapeur ou respirer un support en tissu.
  • voie orale : 1 à 2 gouttes mélangées à de l’huile d’olive ou du miel.

Quelles sont les précautions d’utilisation ?

L’usage de l’huile essentielle de pruche est à proscrire chez les femmes enceintes et allaitantes ainsi que chez les enfants âgés de moins de 6 ans.
Pour l’administration par voie cutanée, toujours diluer l’huile essentielle dans de l’huile végétale (risque d’irritations cutanées).

L’utilisation à des fins curatives doit être supervisée par un médecin.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Aline Legrand