Les indications thérapeutiques de la pruche

indications thérapeutiques de la pruche

La pruche est un conifère originaire du Canada. Son nom scientifique est Tsuga canadensis et elle appartient à la famille des Pinaceae. Cette plante est facilement reconnaissable grâce à son imposante hauteur qui peut aller jusqu’à 30 mètres. Ses feuilles sont persistantes et son écorce est de couleur brune foncé. En plus de son aspect décoratif, elle renferme également des propriétés médicinales intéressantes. D’ailleurs, en phytothérapie, on utilise souvent une huile essentielle obtenue par la distillation de ses aiguilles et de ses rameaux. Quant aux principes actifs de cette huile, elle contient des esters, des terpènes, des phénols et des cétones.

Usages en phytothérapie

Bienfaits santé :

La pruche participe au renforcement des défenses immunitaires. Elle développe des propriétés antivirales, antibactériennes, anti-inflammatoires, antalgiques et expectorantes. De ce fait, elle permet de traiter plusieurs types de maux. On distingue, entre autres, les maladies respiratoires, les problèmes cutanés et les affections articulaires.

Pour son action au niveau de la sphère oto-rhino-laryngologie ou ORL, elle rétablit le confort respiratoire. Elle soigne les bronchites et apaise les symptômes grippaux.

Concernant les affections dermatologiques, elle permet de traiter les cas d’eczéma, de psoriasis, d’acné rosacée et de mycose.

Par ailleurs, grâce à ses propriétés antiphlogistiques, cette plante soulage les douleurs articulaires et musculaires. Elle est particulièrement efficace en cas de rhumatisme, d’arthrose ou d’arthrite.

Enfin, cet arbre, de par son effet décongestionnant, traite les troubles circulatoires. À titre d’exemple, on cite les hémorroïdes et les varices.

Bien-être :

La pruche contribue grandement à rétablir l’équilibre nerveux et émotionnel. Elle s’avère utile en cas d’angoisse, de stress et d’anxiété. Elle permet également de lutter contre la dépression et la fatigue psychique. En outre, elle a le pouvoir de stimuler l’imagination et l’inspiration.

Formes galéniques

La pruche est disponible sous forme d’huile essentielle uniquement.

Conseils d’utilisation

En usage externe, il est conseillé de diluer l’huile essentielle de pruche dans de l’huile végétale. On recommande une dose de dilution de 20 % d’huile essentielle et 80 % d’huile végétale. La préparation obtenue peut servir d’huile de massage, à appliquer localement sur les zones à traiter.

En diffusion atmosphérique, elle purifie l’air ambiant et prévient les maladies hivernales. Il est également possible de profiter de ses effets calmant en inhalation. Pour ce faire, verser quelques gouttes d’huile essentielle dans un bol d’eau bouillante et inhaler la vapeur, ou verser les gouttes à l’intérieur des poignets et respirer de temps en temps.

Pour l’administration par voie orale, le dosage usuel est de 1 à 2 gouttes mélangées à de l’huile d’olive ou du miel.

Contre-indications

L’usage de l’huile essentielle de pruche est à proscrire chez les femmes enceintes et allaitantes ainsi que chez les enfants âgés de moins de 6 ans. Pour l’administration par voie cutanée, il est important de toujours la diluer dans de l’huile végétale. En effet, son usage sous la forme pure peut entraîner des irritations cutanées.

En outre, chaque utilisation à fin curative doit toujours se faire sous la surveillance d’un médecin.