Le Poivre de Cayenne (piment) : une plante médicinale efficace !

Le poivre de Cayenne, également appelé piment, vient de Guyane française. Il appartient à la famille des solanaceae. Aujourd’hui, cette plante est aussi cultivée en Amérique du Sud ou en Asie. Bien utilisé, ses effets pour la santé sont nombreux.

Pourquoi utiliser le poivre de Cayenne médicalement ?

La composition en macro-nutriments du poivre de Cayenne est la suivante :

  • Glucides à 50%
  • Fibres à 27%
  • Lipides à 17%
  • Protéines à 12%
Cette combinaison de nutriments permet de soulager les troubles de l’articulation, comme l’arthrose et l’arthrite rhumatoïde. Il est d’un bon secours en cas de douleurs lombaires et de douleurs musculaires aux épaules, aux bras et à la colonne vertébrale.
Pour les problèmes dermatologiques, le poivre de Cayenne traite, par exemple, les démangeaisons cutanées et apaise les symptômes du psoriasis.

Cette plante est aussi l’alliée des douleurs névralgiques. Elle facilite également le fonctionnement du système digestif et une bonne circulation sanguine.

Son actif, la capsaïcine, aide à augmenter le métabolisme et favorise la combustion des calories tout en réduisant l’appétit.

Comment utiliser le poivre ou le piment de Cayenne ?

Il est possible d’utiliser le poivre de Cayenne de manière interne et externe.

  • Par voie interne : prendre 500 mg à 1g de poivre de Cayenne 3 fois par jour avant chaque repas en gélules ou en poudre. La poudre de Cayenne peut être incorporée dans les plats directement si on aime et supporte les épices forts.
  • Par voie externe : en crème, lotion ou onguent qui doivent renfermer 0,025% à 0,075% de capsaïcine. Appliquer sur les parties atteintes uniquement, 4 fois par jour et traiter jusqu’à 14 jours.

Quelles précautions prendre avec le poivre de Cayenne (piment) ?

Se laver les mains au savon ou au vinaigre après la manipulation du produit car cette substance est irritante. Ne pas inhaler en raison du risque de bronchoconstriction.

Ne pas l’appliquer près des yeux ou des muqueuses et ne jamais l’utiliser en cas d’inflammation cutanée ou de peau fendillée. Lors de l’application, une sensation douloureuse survient mais s’estompe. Interrompre en cas de douleurs trop vives et de rougeurs.

Le poivre de Cayenne (piment) est contre-indiqué aux personnes allergiques aux piments, souffrant du syndrome de l’intestin irritable ou d’hémorroïdes, et d’ulcère gastrique actif.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques, propres à chacun.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Aline Legrand