Les vertus de l’armoise commune

vertus de l’armoise commune

L’armoise commune est une plante herbacée à feuillage vert foncé et à fleur jaunâtre. Elle appartient à la famille des Asteraceae et son nom scientifique est Artemisia vulgaris. En plus de ses usages en cuisine, cette plante renferme également de nombreuses propriétés médicinales. En effet, depuis l’Antiquité, elle occupe une importante place au sein de l’univers de la phytothérapie. Par ailleurs, elle contient des tanins, des terpènes, de l’huile essentielle, de la résine, des micronutriments et des vitamines A, B et C.

Principales indications en phytothérapie

L’armoise commune intervient principalement dans le traitement des troubles féminins. D’ailleurs, sa dénomination scientifique vient du nom de la déesse grecque Artémis, déesse de la naissance et protectrice des femmes malades. Ainsi, cette plante améliore le confort féminin. Elle régule le cycle et le flux menstruel. Elle apaise également les crampes et les douleurs ressenties lors des règles.

En outre, cette plante possède des actions bénéfiques sur la digestion. En cas d’anorexie, par exemple, elle stimule l’appétit. Elle traite également les troubles digestifs. On distingue les maux de ventre, les maux d’estomac, les diarrhées, les coliques, les ballonnements et les flatulences. Elle participe aussi à l’élimination des vers intestinaux.

Les autres usages de l’armoise commune en phytothérapie sont les suivants :

  • Problèmes de circulations sanguines et lymphatiques : varices et sensation de jambes lourdes
  • Douleurs musculaires et articulaires : rhumatisme, arthrite et courbature
  • Troubles nerveux : crises d’épilepsie, hystérie, convulsions et névralgies

Formes pharmaceutiques

En pharmacie, l’armoise commune se présente généralement sous forme d’infusion, de teinture mère, d’extraits secs, de gélule et d’huile essentielle. En Orient, on la retrouve également sous forme de moxas. Il s’agit de bâtonnet d’armoise séchée destiné pour la moxibustion.

Modes d’emploi et dosages usuels

Tisane :

Porter à ébullition une tasse d’eau et 2 cuillères à soupe de plante séchée. Laisser mijoter pendant 2 minutes et infuser pendant 5 minutes supplémentaires. Filtrer et consommer 2 à 3 tasses par jour.

Teinture mère :

Pour une cure de 3 semaines, prendre 15 gouttes de teinture le matin et le soir, directement sous la langue ou diluées dans un peu d’eau.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Gélule :

Dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée, prendre au milieu des repas, 3 à 6 gélules dans la journée.

Huile essentielle :

Pour un usage externe, diluer l’huile essentielle d’armoise commune dans un peu d’huile végétale. Masser ensuite les parties à traiter avec le mélange obtenu. À noter que la dose de dilution recommandée est de 20 % d’huile essentielle et 80 % d’huile végétale.

Moxas :

Le moxa est une alternative à l’acupuncture. En médecine chinoise, elle aide à atténuer les douleurs et permet de cautériser les plaies.

Motifs de prudence

Chaque traitement à base d’armoise commune doit se faire sous la surveillance d’un médecin ou d’un thérapeute uniquement. Son usage est également déconseillé aux enfants, aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux personnes souffrant d’affections hépatiques et rénales.

En outre, consommée à forte dose, cette plante conduit à une intoxication et à des réactions allergiques.