Les principales vertus médicinales du faux-poivrier

vertus médicinales du faux-poivrier

Utilisé depuis la nuit des temps pour ses nombreuses vertus médicinales, le faux-poivrier est une plante tout droit venue d’Amérique du Sud. De son nom latin Schinus molle, cette plante médicinale est aussi appelée peruvian mastic ou peruvian pepper en Anglais. En Français, elle est connue comme étant le poivrier sauvage, l’arbre à poivre de Californie, le poivre rose ou encore la baie rose. Le faux-poivrier fait partie de la famille des anacardiacées et renferme du phénol, des terpènes, des stérols, des tanins, de la résine et de l’huile essentielle. Son écorce contient également une oxydase appelée schinoxydase ou Melis.

Quelles sont les indications du faux-poivrier ?

Depuis des millénaires, la baie rose a été principalement utilisée pour son action sur les bactéries. Mais à part cette propriété antibactérienne, cette plante est aussi réputée pour ses nombreuses autres vertus. En effet, elle a des effets :

  • Diurétique ;
  • Anti-diarrhéique ;
  • Anti-inflammatoires ;
  • Expectorants ;
  • Antispasmodiques ;
  • Antiseptiques ;
  • Purgatif. Le faux-poivrier est ainsi utilisé pour traiter les affections des voies respiratoires comme les bronchites ;
  • Anti-blennorragiques et cicatrisantes.

Outre cela, cette plante agit aussi en régulant la tension artérielle, en soulageant les maux de dents et en régulant la menstruation chez la femme. Elle est également indiquée en cas de goutte et de mycoses vaginales. Et d’après les recherches menées par des scientifiques en Atlanta, la baie rose serait aussi d’une grande aide pour traiter la résistance aux antibiotiques, notamment la forme grave.

Quelles parties du faux-poivrier sont utilisées en phytothérapie ?

En phytothérapie, ce sont surtout les écorces et les fruits (les baies) du faux-poivrier qui sont utilisés. Toutefois, dans la pharmacopée traditionnelle, les feuilles sont aussi utilisées pour traiter les maux de dents en les mâchant. C’est à partir de ces parties de la plante que certains médicaments sont fabriqués. Tel est le cas du gel vaginal et des ovules vaginales. Certaines personnes utilisent également de l’extrait alcoolique. Enfin, de l’huile essentielle de baie rose est également disponible pour permettre de mieux profiter des bienfaits de cette plante médicinale.

Utilisation et posologie

L’usage du faux-poivrier peut se faire de manière interne ou externe. Quelle que soit la forme du produit que vous utilisez, il est nécessaire de respecter les doses indiquées. Celles-ci sont généralement inscrites sur les contenants des gels et des huiles essentielles. En ce qui concerne l’usage de l’écorce, la décoction est à préparer en mélangeant 1 gr d’écorce sèche et 150 ml d’eau.

Les motifs de prudence par rapport à l’usage du faux-poivrier

Malgré ses innombrables vertus, il faut savoir que le faux-poivrier ne doit pas être pris n’importe comment. En effet, il faut respecter les doses indiquées pour ne pas avoir affaire à des effets indésirables. D’autant plus que lorsqu’elle est prise à forte dose, cette plante est toxique. Aussi, il faut être prudent par rapport à l’usage de cette plante en tant que médicament, car le risque de réactions allergiques est bel et bien présent. Cette plante médicinale est également contre-indiquée chez les enfants ayant moins de 6 ans.

Du fait du manque d’études portant sur les effets de cette plante sur la santé de la femme enceinte, le faux-poivrier, quelle que soit sa forme, est contre-indiqué durant la grossesse et l’allaitement.