Comment s’utilise la phytothérapie ?

la phytothérapie

La phytothérapie est l’usage des plantes pour soigner à titre préventif et curatif. On peut utiliser les plantes sous différentes formes. Comme une teinture, des gélules ou de la tisane. C’est l’une des parties intégrantes de plusieurs médecines traditionnelles comme la médecine chinoise.

La phytothérapie est-elle vraiment efficace ?

On reconnaît universellement la phytothérapie. Près de 25% des médicaments sont estimés élaborer à partir d’une base végétale. L’homme expérimentait depuis toujours les remèdes issus du monde végétal. Il y en a qui sont devenus de grands classiques de la pharmacopée moderne. Comme le cas du pavot qui est source de morphine. Mais également comme le cas de saule avec quoi on fabrique l’aspirine.

Les herbes aromatiques contiennent des principes actifs. Ces principes actifs exercent une action biologique directe sur l’organisme. Chacune possède ses propres vertus curatives. Ces propriétés peuvent être anti-inflammatoires, anxiolytiques, antivirales, antioxydantes et digestives. Ainsi, elles contribuent au bien-être de celui qui les consomme.

Comment agit les polyphénols et les phénols sur l’organisme ?

Les phénols et les polyphénols sont les responsables du pouvoir antioxydant identifié chez les herbes aromatiques. Les antioxydants préviennent de nombreuses maladies. Des études ont montré que l’apport d’antioxydants réduirait le risque de cancer de plus de 30% chez les hommes. Un régime alimentaire riche en antioxydants permet également de vivre plus jeune plus longtemps. Ainsi, ces phénols et ces polyphénols sont très importants pour maintenir l’organisme à un bon état physique.

La phytothérapie est-elle légale ?

Elle est régulièrement dénigrée par certains professionnels de santé. Depuis 1941, la profession d’herboriste a été abolie en France. Aujourd’hui, vendre ou donner des conseils à l’usage thérapeutique des herbes y est illégale. Contrairement au cas du Canada qui maintient la légalité d’un métier d’herboriste. 300 membres composent actuellement la guilde des herboristes. Ils tentent de faire reconnaître cette profession.

Quelles sont les limites de la phytothérapie ?

Les herbes ne guérissent pas tout même si elles ont des effets très puissants. Et même si les plantes sont naturelles, cela ne signifie pas qu’elles sont sans danger. La frontière entre la toxicité et l’efficacité est encore très floue. Cependant, c’est une bonne alternative pour les personnes qui se méfient de la médication moderne. Les sujets souffrant d’une allergie à un composant synthétique peuvent également l’utiliser. Les herbes guérissent en profondeur tandis que les médicaments traitent seulement les symptômes. D’où la grande différence entre les deux.

Les précautions à prendre lors de son utilisation

Il faut éviter l’automédication. Il faut toujours demander l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien en cas de doute. Quant aux traitements d’un enfant, cet avis médical est obligatoire.

Sans l’avis d’un professionnel, on ne doit pas associer plusieurs plantes. On doit la prendre avec beaucoup de prudence lors d’une grossesse ou d’allaitement.

Il faut signaler à son médecin ou pharmacien tout traitement à base de plantes. C’est dû au fait que certains produits de phytothérapie exposent à des interactions médicamenteuses.