3 éléments clés responsables de votre apport calorique. Apprenez-en plus !

Comme nous le savons tous, il est important de maintenir un équilibre sain avec les aliments que nous consommons. Manger trop ou trop peu peut avoir des conséquences importantes sur notre santé et notre bien-être. Aujourd’hui, plus que jamais, nous disposons d’une abondance de choix alimentaires qui sont non seulement facilement accessibles, mais souvent excessivement tentants, ce qui conduit de nombreuses personnes à consommer trop de calories sans s’en rendre compte. Ces repas  » alléchants « , qui possèdent des valeurs caloriques élevées, doivent être consommés avec prudence, car leur consommation peut contribuer de manière significative à l’apport calorique quotidien d’une personne si elle n’est pas contrôlée. Dans cet article, nous allons vous donner quelques conseils utiles sur la façon dont vous pouvez rester attentif à votre apport calorique tout en dégustant ces délicieuses, mais potentiellement dangereuses assiettes !

Il existe 3 piliers qui font augmenter votre apport calorique inconsciemment.

Les résultats de l’étude de Nature Food montrent que trois éléments clés d’un repas peuvent entraîner une augmentation de l’apport calorique.

La densité énergétique :

Tout d’abord, les repas à haute densité énergétique – c’est-à-dire contenant plus de calories par gramme d’aliment – contribuent à un apport calorique plus important. En effet, les aliments à haute densité énergétique sont généralement ceux qui contiennent le plus de calories et fournissent donc une plus grande quantité de calories dans une plus petite portion.

Les repas riches en aliments « hyper appétissants » :

Deuxièmement, les repas contenant des aliments très appétissants, c’est-à-dire des aliments qui nous donnent envie de manger davantage même si nous n’avons pas faim, peuvent également contribuer à une plus grande consommation de calories. Ces types d’aliments comprennent les snacks et desserts transformés, les produits frits et les boissons sucrées.

Le rythme rapide :

Enfin, le fait de consommer des repas à un rythme plus rapide peut aussi entraîner une augmentation de l’apport calorique. Lorsque les gens mangent rapidement, ils ont tendance à avoir moins de temps pour que les signaux de satiété de leur corps (signaux indiquant qu’ils sont rassasiés) se déclenchent et peuvent donc finir par manger plus que s’ils avaient pris leur temps pour le repas ou l’en-cas.

Généralement, les repas « alléchants » non seulement ils augmentent votre apport calorique, mais également ils créent une dépendance qui mène directement à l’obésité.

En général, lorsque les repas sont considérés comme « tentants », ils contiennent souvent des quantités de calories supérieures à ce que l’on consomme habituellement en une seule fois. Cela peut créer une dépendance à ces repas, qui conduit à une surconsommation et finalement à l’obésité. Non seulement ces repas ont une incidence sur les niveaux d’obésité, mais ils peuvent ainsi entraîner d’autres problèmes de santé tels que l’hypertension artérielle et les maladies cardiaques.

La consommation d’un trop grand nombre de ces repas tentants peut amener le corps à stocker un excès de graisse, car il a du mal à traiter toutes les calories supplémentaires. Il en résulte que des habitudes alimentaires malsaines s’incrustent chez les individus et qu’ils sont plus susceptibles de choisir des options riches en calories à l’avenir, créant ainsi un cycle difficile à briser. De plus, consommer trop de calories peut entraîner des sentiments de culpabilité ou de honte chez les personnes qui ont intériorisé des messages négatifs sur leur corps ou leurs choix alimentaires.

Pour sortir de ce cercle vicieux, commencez progressivement à adopter des changements sains. Voici quelques conseils :

  1. Faites attention à la taille des portions.

Vous pouvez avoir envie de manger tout ce qui vous est proposé, mais la gourmandise n’est pas votre amie lorsqu’il s’agit de contrôler les calories. Soyez conscient de la quantité que vous mangez et gardez-en un peu pour les restes si nécessaire. Si vous mangez au restaurant, commandez de plus petites portions ou partagez-les avec un ami.

  1. Remplacez les ingrédients riches en calories par des options plus légères lorsque cela est possible.

Par exemple, remplacez la crème par du lait allégé lorsque vous préparez des sauces crémeuses. Utilisez de l’huile d’olive plutôt que du beurre. Préférez les viandes maigres comme le poulet ou le poisson à la viande rouge ; et optez pour du pain et des pâtes de blé entier plutôt que pour des glucides blancs raffinés. Ces changements peuvent contribuer à réduire la quantité de graisses et de calories dans chaque plat tout en offrant des repas savoureux.

  1. Ajoutez plus de fruits et de légumes à vos plats en tant qu’accompagnement ou garniture.

Les fruits et les légumes sont naturellement peu caloriques. Ils vous aideront à réduire le nombre de calories de votre repas tout en apportant une touche sucrée ou croquante au plat. De plus, l’ajout de produits riches en fibres vous permet de rester rassasié plus longtemps entre les repas et de ne pas prendre de mauvaises décisions caloriques par la suite !

  1. Restez hydraté tout au long de la journée en buvant beaucoup d’eau avant, pendant et après les repas.

Non seulement cela aide à éliminer les toxines de votre corps, mais cela agit également comme un coupe-faim, ce qui signifie que vous ne serez pas aussi enclin à faire des choix alimentaires trop caloriques pendant les repas. De plus, boire suffisamment d’eau permet de maintenir votre corps bien hydraté, ce qui facilite la digestion et évite les ballonnements inutiles dus à la consommation de trop de nourriture en une seule fois.

  1. Mâchez… mâchez …. Encore plus pendant 10 sec.

Bien que cela soit plus facile à dire qu’à faire, il a été démontré que manger plus lentement et prendre le temps de bien mâcher les aliments est un moyen efficace de réduire notre apport calorique. Des études ont démontré que plus nous mangeons lentement, moins nous risquons de trop manger et plus nous sommes en mesure de reconnaître le moment où notre corps nous dit qu’il est rassasié. Si vous ne me croyez pas, essayez vous-même !

Ralentissez vos repas, prêtez attention au goût de chaque bouchée et mastiquez jusqu’à ce que chaque bouchée soit presque liquide. Vous découvrirez peut-être qu’avec quelques modifications simples, vous pouvez contrôler votre appétit tout en continuant à apprécier la nourriture qui se présente à vous, sans compter les calories.

5/5 - (1 vote) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Margot Fontenive