Elaboration et genèse de la souche homéopathique Natrum Carb

la souche homéopathique Natrum Carb

Fondée par le docteur allemand Samuel Hahnemann, l’homéopathie désigne une pseudoscience à visée curative. C’est au cours du XVIIIème siècle que cette méthode thérapeutique faisait son apparition. Les remèdes homéopathiques proviennent de la dilution Centésimales Hahnemanniennes (CH) à plusieurs reprises d’une substance particulière. Ces médicaments détiennent des origines différentes (végétales, minérales ou animales). Destinés à pour prévenir, calmer ou traiter des maladies et des troubles (physiques ou mentaux).

Formulé à partir du carbonate de calcium, le Natrum Carb entre dans les soins homéopathiques. En effet, c’est une souche obtenue à partir de ce sel chimique qu’on peut aussi appeler natrite. Connu depuis l’Antiquité, ce composé minéral favorise la guérison des affections cutanées et des difficultés digestives. Par ses nombreuses propriétés, son utilisation peut traiter diverses pathologies.

Quels sont les effets thérapeutiques du Natrum Carb

La médication participe au traitement de différentes pathologies, à priori les rhinites, les bronchites chroniques et les difficultés digestives. Il peut alléger les états de fatigue (favorisés par le soleil ou la chaleur), la faiblesse ligamentaire et les entorses. Avec son action en dermatologie, il guérit l’herpès (après exposition au soleil) et les infections des muqueuses. Il a une action prédominante sur le comportement général, l’appareil digestif, le système nerveux et l’appareil locomoteur.

La souche homéopathique Natrum Carb peut agir pour traiter la frilosité, l’asthénie, l’état dépressif et les flatulences. On peut l’administrer pour réparer la dépression aggravée par temps chaud, la digestion lente et difficile. Il peut régler la tendance à prendre froid facilement. Ce remède peut aussi nous aider en cas de :

  • Difficultés au travail intellectuel et l’impossibilité de fournir un effort mental (à la chaleur),
  • Forte sensibilité (à la chaleur et au soleil),
  • Diarrhées estivales déclenchées par intolérance au lait et par la chaleur.

Natrum Carb : les formes qu’on peut utiliser et les posologies

Le remède homéopathique Natrum Carb se prend en :

  • 15 CH, 1 dose globule par semaine (par temps orageux et chaud) pour calmer ou guérir les diarrhées.
  • 9 CH ou 18 DH à raison de 2 granules (2 fois par jour) pour soulager l’asthénie, les céphalées et les états de fatigue.
  • 7 CH ou 14 DH, 2 granules 3 fois par jour en cas d’intolérance au chaud ou au soleil.
  • 5 CH ou 10 DH à raison de 2 granules, 3 fois par jour en cas d’insolation.
  • 5 CH ou 10 DH à raison de 2 granules 3 fois par jour (sur de longues périodes) pour traiter les entorses à répétition.
  • 7 CH ou 14 DH (à raison de 5 granules 3 fois par jour), en cas de diarrhée aiguë.
  • 7 CH à raison de 5 granules avant chaque repas pour combattre la dyspepsie avec flatulence.