Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Guide des plantes médicinales

Zoom sur les propriétés de la fleur de Bach bruyère (élixir n°14)

Aline Legrand

Les fleurs de Bach sont des remèdes inventés vers 1930 par Edward Bach, un médecin anglais partisan de l’homéopathie, dans le but de rétablir la santé émotionnelle de leurs utilisateurs. Selon le concepteur, chaque état émotionnel inconfortable correspond à une fleur spécifique dont l’essence renferme l’empreinte des vertus curatives de la plante. C’est pourquoi il lui semble logique de prendre appui sur les fleurs pour se guérir émotionnellement. Il existe à ce jour 38 élixirs de Bach différents. Voici ce qu’il faut savoir de la fleur numéro 14 extraite de la bruyère.

Qu’est-ce que la bruyère ?

La bruyère est très appréciée en phytothérapie. Elle porte le nom scientifique de Calluna vulgaris et appartient à la famille des Éricacées. Au plan médicinal, ses principales indications sont les maladies affectant les reins, comme l’insuffisance rénale, les coliques néphrétiques ou encore les calculs rénaux. Il convient néanmoins de l’utiliser avec prudence en phytothérapie car ses racines sont hautement toxiques.

Dans quel cas utiliser l’élixir de Bach bruyère ?

La fleur de Bach bruyère est indiquée à toutes personnes souhaitant s’ouvrir plus au monde.

Plusieurs caractéristiques négatives et positives de la plante peuvent évoquer ce processus :

  • pousse en solitaire sur terrain difficile en colonies denses et envahissantes : c’est une force mais cela suggère aussi faire table rase des autres espèces comme une personne centrée sur elle-même qui empêche les autres de s’exprimer,
  • s’accroche à des sols arides et les rend acides : comme une personne qui ne lâche plus son interlocuteur au point de faire le vide autour de lui et de finir par s’isoler,
  • forme des tapis colorés : si fascinants qu’on peut s’oublier dans leur contemplation et avoir plaisir à partager cette vision.

Elle s’adresse en particulier à celles et ceux qui :

  • ressentent un besoin constant de parler d’eux-mêmes,
  • ont une tendance égocentrique ou autocentrée, sont obnubilés par des petites choses sans importance,
  • ne s’intéressent pas aux autres tout en ne supportant pas la solitude,
  • sont facilement envahissants et se plaignent à tout bout de champ.

Cette fleur de Bach aide ses utilisateurs à s’oublier un peu et moins se focaliser sur eux-mêmes. En encourageant l’écoute attentive et active de l’autre, elle engage à moins se centrer sur soi et à aider les autres en créant une atmosphère plus collective.

Comment l’utiliser ?

Comme la majorité des fleurs de Bach, la fleur de Bach bruyère se prend par voie orale, sous sa forme pure ou diluée dans de l’eau minérale : la dose recommandée est de 3 gouttes,  3 à 4 fois par jour.

En association avec d’autres fleurs, mélanger dans 30 ml d’eau 2 gouttes de chaque élixir. Veiller à ne pas associer plus de 7 fleurs. Prendre 4 gouttes du mélange 4 fois par jour.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi