Les indications thérapeutiques les plus utilisées de la bruyère

la bruyère

La bruyère a comme nom scientifique Calluna vulgarus et se présente sous plusieurs espèces. C’est une plante à feuillage vivace, qui appartient à la famille des éricacées. Elle est davantage originaire d’Europe, mais on la trouve aussi fréquemment dans les zones tempérées comme l’Amérique du Nord et la Russie. A part ses fleurs roses qui sont principalement utilisées pour des objectifs décoratifs, cette plante sert également à la médecine naturelle. L’abrbutosie appelé aussi arbutine est un des principaux constituants de la bruyère, qui prouve l’efficacité de l’activité anti-inflammatoire de la bruyère. La présence d’éricodine, de glucosides et de tanin accentue la propriété naturelle diurétique et antibactérienne.

La bruyère et ses conséquences positives pour la santé et le corps

La bruyère fait déjà l’objet d’une plante miraculeuse depuis des lustres grâce à ses qualités. Elle est aussi actuellement très appréciée par sa forte capacité diurétique, hémostatique et hypertensive. Ainsi que par son action purifiante, son effet antiseptique.

Elle joue un rôle drainant qui optimise l’élimination de l’eau et la stimulation de la production de sueur. Pour un bon tonique musculaire, il suffit d’ajouter 500 g de bruyères dans 2 l d’eau après ébullition et d’en boire.

Sportifs, malades ou seulement soucieux de son bien-être peuvent tous profiter des bienfaits de cette plante magique.

La bruyère : les différentes formes

Il existe plusieurs types de recettes médicinales à base de la bruyère. Elle est un sternutatoire disponible sous forme de teinture mère, de comprimés, de décoctions, de gélules, de tisanes et d’ampoules.

Le miel de bruyère dispose de toutes les propriétés de ses fleurs En effet, en phytothérapie, ce sont surtout les fleurs qui sont bénéfiques grâce à son action contre les infections rénales.

Pour alléger les douleurs inflammatoires, l’infusion de bruyère est excellente. Elle est également utilisée pour purifier l’organisme tout en nettoyant les toxines.

Comprendre les vertus médicinales de la bruyère

Cette plante favorise le traitement des cystites, de la goutte, des engelures et les rhumatismes. Elle permet notamment la lutte contre l’albuminurie/l’urémie et facilite la suppression des calculs rénaux.

A part son action antidépresseur, elle sert également à soigner les infections et à désinfecter les blessures pas trop graves. Les atouts de cette plante sont multiples et avantageux. C’est donc un allié important pour rester serein et en forme tout au long d’une vie.

Quelles sont les mises en garde de son utilisation ?

Comme on dit : « Toute médaille a son revers », la bruyère aussi. Les personnes en période d’allaitement ou de grossesse ne doivent pas prendre de la bruyère. Il ne faut pas non plus oublier de consulter un médecin avant d’en consommer si vous prenez des médicaments. En effet, elle a l’aptitude de transformer les effets de certains médicaments.

Trois tasses de bruyère suffisent pour rester en bonne santé et sans risque d’effets secondaires.