Les vertus thérapeutiques de l’anis vert

vertus thérapeutiques de l’anis vert

L’anis vert, de son nom scientifique Pimpinella anisum, est une plante bisannuelle originaire de la région méditerranéenne. Il appartient à la famille des Apiacées, au même titre que le céleri ou le persil. En outre, l’anis est très apprécié tant en cuisine qu’en médecine naturelle. Il est composé de flavonoïdes, de terpènes, d’acides phénoliques et de plusieurs micronutriments. Cette plante renferme également de l’huile essentielle qui est très riche en anéthol.

Les indications de l’anis en phytothérapie

Cette plante est particulièrement connue pour soigner les troubles digestifs. Il permet de stimuler la motricité des voies digestives et aide à combattre les flatulences, les ballonnements ainsi que les digestions lentes et difficiles. L’anis a également un effet antispasmodique. Il contribue ainsi à apaiser les crampes d’estomac et les spasmes intestinaux.

Par ailleurs, il est indiqué dans les cas suivants :

  • Grippe, rhume et toux : De par sa propriété expectorante, l’anis soulage les symptômes de la grippe. Il favorise l’excrétion des mucus et des sécrétions issues des voies respiratoires.
  • Troubles menstruels : L’anis permet de réguler le cycle menstruel. Il aide également à réduire les crampes et les douleurs ressenties durant les règles.
  • Ménopause : L’anis est un agent œstrogénique. En imitant les effets de l’œstrogène dans l’organisme, il atténue considérablement les symptômes de la ménopause. On peut, notamment, citer les bouffées de chaleur et la sensation de jambes lourdes.
  • Infections dues aux bactéries, virus, parasites et champignons : L’anéthol, l’un des principes actifs de cette plante, lui confère des activités antimicrobiennes, antiparasitaires, antivirales et antifongiques.
  • Infections bucco-dentaires: L’anis aide à entretenir l’hygiène de la bouche. Il permet d’éviter les infections dentaires et lutte contre les mauvaises haleines.
  • Problèmes de peau: acné modérée, eczéma et psoriasis

Les formes galéniques de l’anis vert

L’anis vert peut être consommé sous forme d’infusion, de tisane, d’extraits secs, de teinture mère, de poudre, de gélule et d’huile essentielle.

Modes d’utilisation et dosage recommandé

  • Infusion : infuser pendant 5 minutes 1.5 g d’extraits secs d’anis dans une tasse d’eau bouillante. Sucrée avec du miel, cette préparation favorise l’expulsion des gaz et permet d’éviter les ballonnements.
  • Huile essentielle: en usage externe, par application cutanée, il est préférable de diluer l’huile essentielle d’anis vert dans de l’huile végétale. En inhalation, cette huile essentielle permet de dégager les voies respiratoires durant les grippes et rhumes.
  • Gélule: 2 gélules de 250 mg à prendre le midi et le soir.
  • Poudre: 1 cuillère à café par jour

Les précautions d’emploi et contre-indications

L’anis vert est souvent indiqué pour traiter les coliques et les reflux de lait chez les bébés. Toutefois, avant d’en décider, il est fortement conseillé de solliciter au préalable l’avis d’un médecin ou d’un thérapeute.

Par ailleurs, l’anis est contre-indiqué chez les femmes enceintes, chez les enfants de moins de 12 ans ainsi que chez les personnes souffrant d’asthme.

Il convient de souligner qu’à forte dose, l’huile essentielle d’anis peut conduire à des inflammations cutanées et respiratoires, de fortes nausées et des convulsions.