Les propriétés médicinales de l’eucalyptus

propriétés médicinales de l’eucalyptus

L’eucalyptus est un arbre de taille élevée à feuilles pointues très odorantes. Il est originaire de l’Australie, mais, de nos jours, on le retrouve implanté partout dans le monde. La hauteur de cet arbre est généralement comprise entre 30 et 100 mètres. Son nom scientifique est Eucalyptus globulus et il appartient à la famille des Myrtaceae. Grâce à ses feuilles recouvertes d’une fine pellicule cireuse de couleur bleu-gris, on le surnomme aussi gommier bleu. Cet arbre renferme un pourcentage élevé en huile essentielle (environ 70 à 75 %). Il contient également des tanins, des flavonoïdes et des terpènes.

Indications en phytothérapie

L’eucalyptus possède des effets anti-inflammatoire, antiseptique, antipyrétique, anti-catarrhal et antitussif. À cet effet, il sert principalement à traiter les diverses inflammations des voies respiratoires. Il est particulièrement efficace en cas de grippe, de rhume, de toux, de bronchite, de rhinite, de sinusite et de pneumonie. Par ailleurs, grâce à sa propriété antispasmodique, il améliore le confort respiratoire et permet aussi de combattre l’asthme.

Cette plante médicinale agit également sur :

  • Le système digestif : digestion difficile et douloureuse, entérite (inflammation des muqueuses intestinales)
  • Les femmes ménopausées : bouffées de chaleur et palpitations
  • Les affections dermatologiques : mycose, plaies et brûlures superficielles
  • Les infections génito-urinaires : cystite et blennorragie
  • Le système immunitaire : antibactérienne et antimicrobienne
  • Les rhumatismes
  • Les névralgies et migraines

Formes pharmaceutiques

Dans un cadre thérapeutique, on utilise principalement les feuilles. On peut retrouver cette plante sous forme de tisane, de sirop, d’extraits secs, de teinture mère, de poudre, de gélule, de pastille et d’huile essentielle.

Conseils d’utilisation et dosages usuels

Tisane

Dans une tasse d’eau bouillante, laisser infuser pendant 10 minutes 1 cuillère à soupe de feuilles séchées ou 2 à 3 feuilles entières. Boire jusqu’à 4 tasses par jour.

Teinture mère

Dans un verre d’eau, diluer 20 à 30 gouttes de teinture mère. En consommer 3 fois par jour.

Poudre pour fumigation

Cette forme de préparation permet d’assainir l’air et favorise la respiration. Pour ce faire, former un cordon de poudre en le pressant avec les doigts, puis enflammer une extrémité.

Gélule

Réservée aux adultes uniquement et à administrer par voie orale. Prendre 3 à 6 capsules par jour.

Huile essentielle

  • En usage externe, mélanger l’huile essentielle d’eucalyptus avec de l’huile végétale. Masser les parties à traiter avec le mélange obtenu.
  • En inhalation, ajouter 3 à 4 gouttes d’huile essentielle dans un bol d’eau chaude puis inhaler la vapeur pour dégager les voies respiratoires.
  • En diffusion pour purifier l’air ambiant et pour prévenir les maladies saisonnières.
  • En usage interne : sous un avis médical uniquement.

Effets secondaires, contre-indications et précautions d’emploi

L’eucalyptus ne convient pas aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 8 ans. Par ailleurs, un surdosage ou un usage prolongé peut conduire à des inflammations des muqueuses gastro-intestinales, des réactions allergiques, des nausées et des diarrhées. Pour éviter ces effets, il est nécessaire de solliciter au préalable l’avis d’un thérapeute ou d’un professionnel de santé.