L’arbre à thé en phytothérapie

arbre à thé

Appelé communément tea tree, l’arbre à thé est un arbuste originaire de l’Australie. Il fait partie de la famille des Myrtaceae et son nom scientifique est Melaleuca alternifolia. C’est un arbre pouvant atteindre 7 mètres de haut et il est facilement reconnaissable grâce à la forme en aiguille de ses feuilles. Ces dernières sont, d’ailleurs, très riches en huile essentielle. Par ailleurs, plusieurs études démontrent des propriétés curatives associées à l’arbre à thé.

Quels sont les bienfaits santé de l’arbre à thé ?

En phytothérapie, les vertus thérapeutiques de l’arbre à thé ne sont plus à prouver. Depuis plusieurs décennies, plusieurs civilisations l’utilisent afin de prévenir, voire guérir, toutes sortes de maladies.

Il est particulièrement connu pour ses propriétés anti-infectieuses. Il a la capacité de pouvoir soigner les affections d’origine virale, bactérienne et parasitaire. Grâce à son effet antifongique, l’arbre à thé est également utilisé pour le traitement des mycoses, mais aussi des infections gynécologiques et urinaires.

En outre, un traitement à base d’arbre à thé est indiqué dans les cas suivants :

  • Affections au niveau de la peau, des ongles et des cheveux
  • Infections oto-rhino-laryngologie ou ORL
  • Troubles digestifs
  • Problèmes de circulation sanguine
  • Affaiblissement des défenses immunitaires
  • Troubles psychiques

Quelles sont les différentes formes pharmaceutiques de l’arbre à thé ?

L’huile essentielle est la forme d’utilisation la plus populaire de l’arbre à thé en phytothérapie. Toutefois, on le retrouve aussi commercialisé sous forme de gel, de crème, de lotion ou de solution pour gargarisme.

Comment l’utiliser ?

L’arbre à thé peut être utilisé tant en interne qu’en externe.

  • Bain de bouche et solution pour gargarisme

Cette forme d’utilisation est recommandée pour assainir la flore bucco-pharyngée. Elle permet de soulager les irritations de la gorge en cas de grippe ou de toux. Les bains de bouches, quant à eux, aident à prévenir et à guérir les gingivites chroniques sévères.

  • Huile essentielle

Étant très fortement concentrée, l’huile essentielle doit être diluée dans de l’huile végétale ou des produits cosmétiques avant d’être employée. Le mélange obtenu peut être utilisé comme huile de massage afin de soigner les infections cutanées et pour combattre la fatigue. Il est particulièrement recommandé dans le traitement des mycoses des pieds. Diluée dans des gels douche ou crèmes cosmétiques, l’huile essentielle de tea tree permet également de favoriser la cicatrisation des plaies et d’apaiser les irritations de la peau après une séance de radiothérapie.

En outre, l’huile essentielle d’arbre à thé peut être administrée oralement. Ce mode d’administration est surtout recommandé pour soigner les troubles digestifs. Il est conseillé d’utiliser un support neutre comme les comprimés.

Quelles sont les précautions d’emploi de l’arbre à thé ?

Il doit être utilisé uniquement sous la recommandation d’un professionnel de santé. Son usage, bien que bénéfique pour la santé, n’est pas sans risques. L’huile essentielle, par exemple, peut entraîner l’assèchement de la peau. Sans avis médical, elle est également déconseillée chez les enfants et les femmes enceintes de moins de 3 mois.