L’arbre à thé en phytothérapie

L’arbre à thé est un arbuste originaire d’Australie qui fait partie de la famille des Myrtacées. Son nom scientifique est Melaleuca alternifolia. Les aborigènes s’en servent pour se soigner car ses feuilles sont riches en huile essentielle, dotée d’une palette de propriétés. Quelles sont-elles et pourquoi ?

Que contient l’arbre à thé ?

Il contient de l’huile essentielle riche en :

  • alcools monoterpéniques : anti-infectieux, immunostimulants, anti-bactériens, toniques,
  • monoterpènes : beaucoup de propriétés, selon la molécule, antifongiques, antibactériens, antioxydants, anticancereux, antiarythmiques, antalgiques, anti-inflammatoires, antihistaminiques, antispasmodiques, antitumoraux, antidiabétique,
  • sesquiterpènes : souvent expectorants, antimicrobiens, antifongiques, anti inflammatoires,
  • oxydes terpéniques : selon leur formule, peuvent avoir un effet broncho-pulmonaire, mucolytique, expectorant, anti-infectieux, ou anti-inflammatoire,
  • traces d’éther : méthyl-eugénol (anesthésiant local).

Le reste de la plante contient aussi des monoterpènes et des sesquiterpènes en petite quantité.

Quels sont les bienfaits santé de l’arbre à thé ?

La plante entière et surtout l’huile essentielle sont conseillées pour :

  • réduire la fatigue chronique : asthénie, dépression, fortifiant immunitaire et cardiaque,
  • contrer les infections : ORL (angine, bronchite, grippe, otite, rhinopharyngite, rhume, sinusite, toux), herpès, cystites,
  • soigner les mycoses, parasitose et candidoses : leucorrhées, mycose vaginale, parasitose intestinale,
  • apaiser les lésions cutanées et buccales : piqûres d’insecte, acné, abcès, eczéma, gingivite, aphtes.

Comment l’utiliser en phytothérapie ?

C’est l’huile essentielle qui est utilisée :

  • inhalation : respirer 3 à 4 gouttes sur un mouchoir 3 à 4 fois dans la journée ou respirer 2 à 3 gouttes dans un bol d’eau frémissante.
  • gargarisme et bain de bouche : 2 à 3 gouttes diluées dans de l’eau tiède, recracher, 1 à 2 fois par jour.
  • application locale : 1 à 2 gouttes diluées dans une cuillère à café d’huile végétale sur les lésions ou en massage ou dans du dentifrice (gingivite), 1 à 2 fois par jour.
  • voie interne et vaginale : consulter un thérapeute car le traitement à base d’arbre à thé doit être de durée courte et contrôlée.

Quelles sont les précautions d’emploi de l’arbre à thé ?

Pas de contre indications, sécurité à l’usage.

Contre indiqué aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux jeunes enfants.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Aline Legrand