Ibéris amer, une planté prisée pour ses effets décongestionnants

ibéris amer

L’ibéris amer, de son nom scientifique Iberis amara, est une plante utilisée depuis des siècles en Europe. Originaire de la péninsule ibérique, elle est surtout appréciée pour son action expectorante. En phytothérapie, cette plante de la famille des Brassicacées aide à dégager les voies respiratoires. Cette action, l’ibéris la doit à ses principaux composants qui sont les cucurbitacines amères (une substance pouvant être toxique), les principes amers, les hétérosides, les acides aminés, les flavonoglycosides et les glucosides d’essence de moutarde. Notons que cette plante médicinale est aussi connue sous l’appellation « noisetier de sorcière ».

Dans quels cas se tourner vers l’ibéris amer ?

Considéré par beaucoup de gens comme étant de la mauvaise herbe des vignobles, l’ibéris amer est une plante très prisée en phytothérapie. Pour cause, elle peut être utilisée pour traiter divers problèmes respiratoires et digestifs. Il faut reconnaître qu’elle a des actions décongestionnantes et expectorantes. De ce fait, les médecins phytothérapeute conseillent son utilisation en cas de :

  • Affections respiratoires comme la bronchite ou l’asthme ;
  • Troubles digestifs relatifs à une digestion difficile ou des ballonnements ;
  • Obstructions hépatiques et rénales ;
  • Irrégularité du rythme cardiaque ;
  • Angine de poitrine ;
  • Maladies cardiovasculaires ;
  • Hypertrophie myocardique ;
  • Dyspnée cardiaque ;
  • Engourdissement ou fourmillements au niveau des extrémités, notamment de la main et du bras gauche. ;
  • Pathologies rhumatismales à l’instar de l’arthrite et de la goutte ;
  • Syndrome du côlon irritable.

Sous quelles formes cette plante est-elle disponible en phytothérapie ?

En phytothérapie, l’ibéris amer peut être utilisé sous différentes formes. Les parties utilisées à cette fin sont les graines, les fleurs et les feuilles. Celles-ci peuvent être utilisées sous forme de cataplasme, de comprimés homéopathiques et de médicaments prêts à l’emploi.

Comment l’utiliser ?

Deux modes d’utilisation existent lorsqu’il s’agit de l’ibéris amer en phytothérapie. Il s’agit de l’utilisation externe et de l’utilisation interne. Pour le premier, ce sont surtout les graines de la plante qui sont utilisées sous forme de cataplasme. Sous cette forme, ce remède sert surtout à traiter les congestions de l’appareil respiratoire et celle des reins et du foie.

En ce qui concerne les médicaments déjà prêts à l’emploi, ceux-ci sont à prendre par voie orale. La dose à prendre dépend de la prescription du médecin. En effet, elle peut varier selon les problèmes de santé de chaque patient. Les tubes de granules à base d’ibéris amer se prennent par exemple en dehors des repas. Les granules sont à laisser sous la langue et y fondent toutes seules. Par ailleurs, ce type de produit ne doit pas être pris avec du tabac, de la menthe ou du café.

Quelles contre-indications à l’usage d’ibéris amer ?

Même si cette plante est un remède naturel disposant de nombreuses vertus, il faut retenir qu’elle ne doit pas être prise en automédication. Effectivement, tout comme les autres remèdes disponibles sur le marché, dépasser les doses indiquées peut vous causer certaines complications. Ainsi, avant d’utiliser cette plante médicinale, il est fortement conseillé de consulter un spécialiste. Par ailleurs, assurez-vous de bien respecter la posologie prescrite par votre médecin. Pour ce qui est des interactions et des contre-indications à l’usage de cette plante, aucune n’est connue jusqu’à ce jour. Prudence est donc de mise durant son utilisation.