Les remèdes naturels pour contrer la bronchite

remèdes naturels pour contrer la bronchite

La bronchite est une maladie respiratoire. Elle est souvent accompagnée d’expectoration de mucus et de toux. Nous allons découvrir 5 plantes qui peuvent contrer cette maladie. Ce sont le géranium du Cap, le thym, le lierre grimpant, l’eucalyptus et la réglisse.

Utiliser le géranium du Cap pour contrer la bronchite

Le géranium du Cap est une plante originaire de l’Afrique du Sud. Il est largement utilisé pour lutter contre les maladies de l’appareil respiratoire. On a déjà mené une étude clinique sur l’efficacité de son extrait liquide appelée EPs 7630. Les résultats étaient concluants. Ainsi, les symptômes liés à la bronchite aiguë se sont améliorés chez les patients traités.

La posologie n’est pas similaire chez les adultes et les enfants. Les adultes prennent 3 fois par jour 30 gouttes de l’extrait standardisé EPs 7630. On diminue la dose chez les enfants. On doit alors suivre les informations du fabricant.

Soulager la bronchite par le thym

Le thym associé à la primevère peut réduire modérément l’intensité et la durée des symptômes de la bronchite. Les résultats d’une étude clinique confirment cette affirmation.

On peut infuser dans 150 ml d’eau bouillante 1 à 2 g de la plante séchée pendant 10 minutes. Au besoin, on peut boire plusieurs tasses par jour.

On prend 20 à 40 gouttes d’extraits fluides et de teinture diluées dans du jus ou dans de l’eau. Les prises se font 3 fois par jour.

Le lierre grimpant

Le lierre grimpant traite les symptômes de bronchite chronique. Grâce à des essais cliniques, on a pu conclure que cette plante peut soulager la bronchite. Il augmente l’apport d’air dans les poumons et réduit les excès de toux.

On peut infuser durant dix minutes ces feuilles séchées dans 150 ml d’eau bouillante. On doit boire jusqu’à trois tasses par jour. L’extrait fluide se prend en 0,3 ml par jour et la teinture en 1,5 ml. On doit suivre les indications du fabricant lorsqu’on utilise les extraits normalisés. On réduit les doses précédentes à moitié chez les enfants.

L’eucalyptus

L’eucalyptus est une plante très utilisée en phytothérapie. C’est grâce au cinéole et à l’eucalyptol que ces feuilles contiennent.  Les études cliniques sur cette plante donnaient de bons résultats. Les patients atteints de bronchite chronique ont eu une diminution des expectorations et de la toux.

Utilisation par la voie interne :

Infuser pendant 10 minutes dans 150 ml d’eau bouillante 2 à 3 g de feuilles séchées. On boit deux tasses par jour.

La teinture se prend deux fois par jour en 10 à 15 ml. De même que l’extrait fluide mais avec une dose de 2 à 3 ml. Son huile essentielle se prend en 0,3 à 0,6 ml par jour.

On peut se servir d’un diffuseur quand on l’inhale. On peut également verser dans 150 ml d’eau bouillante 4 à 6 gouttes de l’huile essentielle. Ensuite, on se couvre la tête d’une serviette et on inhale les vapeurs de la préparation. On répète l’inhalation jusqu’à trois fois par jour.

Utilisation par la voie externe :

D’abord, verser dans 25 ml d’huile végétale 15 à 20 gouttes de l’huile essentielle. On frictionne ensuite avec ce liniment la poitrine trois fois par jour.

La réglisse

L’herboristerie traditionnelle européenne l’attribue un effet adoucissant. La commission E allemande reconnaît l’usage de sa racine pour apaiser la douleur. Notamment celle ayant une liaison avec l’inflammation des bronches. C’est dû à la présence d’une substance appelée glycyrrhizine dans la plante. Des études in vitro démontrent que la glycyrrhizine est efficace pour combattre de nombreux virus.

Son extrait total liquide se prend en 2 à 4 ml par jour après les repas. L’extrait total sec se prend en 330 mg à 800 mg 3 fois par jour après les repas.