Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Guide des huiles essentielles

Huile essentielle de néroli : bienfaits et usages

Aline Legrand

Du bigaradier, l’arbre qui produit l’oranger amère, on extrait 3 huiles essentielles aux propriétés différentes. En distillant les fleurs, on obtient l’huile essentielle de néroli, les feuilles celle de petit grain bigarade et, par expression à froid de l’écorce du fruits, l’huile essentielle de zeste. Voici les caractéristiques de l’huile essentielle de néroli pour les traitements médicinaux.

Quel est son profil ?

Elle est composée principalement de :
  • monoterpènes : de 35 à 40 % (comme du limonène, béta-pinène, myrcène, etc.),
  • monoterpénols : également de 40 à 45 %, principalement du linalol,
  • esters terpéniques : acétates de linalyle, de géranyle, de néryle et de terpényle,
  • sesquiterpènes : du béta-caryophyllène,
  • sesquiterpénols : comme le farnésol et le nérolidol,
Elle offre des bienfaits tranquillisants, antispasmodiques, antalgiques, anti-inflammatoires, anticonvulsivants, antibactériens et antifongiques.

Quelles sont les principales indications de l’HE de néroli ?

Elle est indiquée pour :

Comment l’utiliser ?

L’huile essentielle de néroli est onéreuse, ce qui limite un peu ses usages, notamment en diffusion.
  • voie externe : diluer 1 goutte pour 4 gouttes d’huile ou crème de support ou de dispersant pour un massage, une application cutanée ou un bain.
  • voie orale : elle n’est pas impossible mais doit être contrôlée par un thérapeute.
  • inhalation : sèche sur un mouchoir ou à l’intérieur des poignets ou humide (inhalation de vapeurs).
  • diffusion : pour créer une atmosphère calme et relaxante.

Quelles sont les précautions à connaître ?

Cette huile essentielle est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes et aux jeunes enfants.
Il est indispensable de la diluer avant de l’appliquer sur la peau car elle est irritante. Faire un test d’allergie avant le 1er usage.
L’usage par voie orale doit être contrôlé : à forte dose, elle peut devenir toxique pour les reins.
Elle est déconseillée aux personnes sujettes à l’épilepsie ou asthmatiques (consulter un allergologue).

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques. Ne pas prolonger le traitement si aucune amélioration et consulter.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi