Dépression: 11 approches qui aident à soulager les symptômes

Nous explorons ici 11 approches naturelles pour la dépression, leurs avantages potentiels et les précautions à prendre.

La dépression est un trouble de santé mentale courant qui affecte des millions de personnes dans le monde. Bien que de nombreux traitements conventionnels soient disponibles, de plus en plus de personnes se tournent vers des remèdes naturels pour soulager leurs symptômes. Nous explorons ici 12 approches naturelles pour la dépression, leurs avantages potentiels et les précautions à prendre.

1. Millepertuis

Le millepertuis est une plante qui a été utilisée depuis longtemps dans la médecine traditionnelle pour traiter la dépression, l’anxiété et les problèmes de sommeil. Plusieurs études cliniques suggèrent que le millepertuis peut être efficace pour traiter la dépression légère à modérée. Cependant, il peut ne pas être aussi efficace pour les cas de dépression plus sévère. Les effets complets du millepertuis peuvent prendre de trois à six semaines pour se faire sentir. Il est important de noter que le millepertuis peut interagir avec certains médicaments, notamment les contraceptifs oraux et les antidépresseurs, il est donc essentiel de consulter un professionnel de la santé avant de l’utiliser.

2. Les acides gras oméga-3

Les acides gras oméga-3 sont des graisses essentielles nécessaires au bon fonctionnement du cerveau. Plusieurs études ont établi un lien entre la dépression et une faible consommation d’oméga-3 dans l’alimentation. Les poissons gras comme le saumon, les sardines et les anchois sont les sources les plus riches en oméga-3. Des compléments alimentaires d’huile de poisson et d’huile de foie de morue sont également disponibles. Cependant, il est important de noter que les capsules d’huile de poisson peuvent augmenter le risque de saignement, en particulier lorsqu’elles sont associées à des anticoagulants tels que la warfarine et l’aspirine.

3. S-Adénosylméthionine (SAM-e)

La S-adénosylméthionine (SAM-e) est un composé naturellement présent dans le corps humain qui peut augmenter les niveaux des neurotransmetteurs sérotonine et dopamine. Plusieurs études ont démontré que la SAM-e peut être plus efficace que le placebo dans le traitement de la dépression. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats. La SAM-e est disponible sous forme de complément alimentaire et est généralement recommandée sous forme enrobée entérique pour une absorption maximale.

4. Acide folique

L’acide folique, également connu sous le nom de vitamine B9, est une vitamine présente dans les légumes verts, les fruits, les haricots et les céréales enrichies. Une carence en acide folique peut rendre les antidépresseurs moins efficaces chez certaines personnes. Prendre de l’acide folique sous forme de complément alimentaire peut améliorer l’efficacité des antidépresseurs chez ces individus. Il est important de noter que la prise d’acide folique doit être supervisée par un professionnel de la santé, car une surdose peut être dangereuse.

5. 5-Hydroxytryptophane (5-HTP)

Le 5-hydroxytryptophane (5-HTP) est un acide aminé produit naturellement par le corps et utilisé dans la production de la sérotonine, un neurotransmetteur qui joue un rôle clé dans la régulation de l’humeur. Bien que prendre du 5-HTP sous forme de complément alimentaire puisse théoriquement augmenter les niveaux de sérotonine, il n’y a pas suffisamment de preuves pour déterminer son efficacité et sa sécurité. De plus, il ne doit pas être combiné avec certains antidépresseurs. Il est donc important de consulter un professionnel de la santé avant de l’utiliser.

6. Le Safran

Des études récentes ont montré que le safran peut améliorer les symptômes de la dépression. Cependant, il existe des préoccupations concernant la toxicité à des doses élevées de safran, et les femmes enceintes doivent éviter de prendre du safran.

7. Déhydroépiandrostérone (DHEA)

La déhydroépiandrostérone (DHEA) est une hormone produite par le corps qui joue un rôle dans la régulation de l’humeur. Des niveaux faibles de DHEA ont été associés à la dépression. Certaines études ont montré une amélioration des symptômes de la dépression chez les personnes prenant de la DHEA sous forme de complément alimentaire. Cependant, il est important de noter que la DHEA peut avoir des effets secondaires tels que l’acné et les troubles digestifs.

8. Alimentation équilibrée

L’alimentation joue un rôle clé dans le traitement et la gestion de la dépression. Plusieurs études ont suggéré qu’un régime alimentaire sain, comprenant des fruits, des légumes, des céréales complètes, du poisson, de l’huile d’olive, des produits laitiers faibles en gras et des antioxydants, peut réduire le risque de dépression. Il est également important d’éviter les aliments sucrés et l’alcool, qui peuvent avoir un impact négatif sur l’humeur.

9. Exercice physique

L’exercice régulier est l’une des façons les plus efficaces et les moins coûteuses d’améliorer l’humeur et de traiter la dépression. L’exercice, en particulier l’exercice aérobique, libère des substances chimiques qui élèvent l’humeur dans le cerveau et peut diminuer les hormones du stress. Il est recommandé de choisir une activité physique que l’on aime et que l’on peut pratiquer régulièrement, comme la gym, la danse, le tennis, la natation, la randonnée, le karaté ou le tai-chi. Même une marche rapide à l’extérieur pendant au moins 30 minutes, cinq jours par semaine, peut être bénéfique. Commencez par une quantité d’exercice qui vous convient, même si elle est inférieure à 30 minutes. Toute forme d’exercice est une avancée.

10. Luminothérapie

Obtenir suffisamment de lumière du soleil peut contribuer à réduire les changements d’humeur saisonniers qui surviennent pendant les mois plus sombres de l’hiver. L’exposition à la lumière le matin, par exemple en prenant une promenade à l’extérieur, peut aider le cycle veille/sommeil du corps à fonctionner correctement. La production de sérotonine, un produit chimique du cerveau qui influence l’humeur, est activée le matin lors d’une exposition à la lumière. Pendant l’hiver, lorsque la lumière du soleil est moins présente, les niveaux de sérotonine peuvent chuter, entraînant parfois de la fatigue ou des symptômes de trouble affectif saisonnier (TAS). Une autre option est la thérapie lumineuse intense (10 000 lux), qui consiste à utiliser des boîtes à lumière ou des casques spéciaux pendant environ 30 minutes par jour.

11. Quand consulter un professionnel de la santé

Il est important de consulter un professionnel de la santé si vous présentez des symptômes de dépression persistants, tels qu’une humeur triste, anxieuse ou vide, des sentiments de désespoir ou de pessimisme, de l’irritabilité, de la frustration ou de l’agitation, une perte d’intérêt ou de plaisir pour les activités, une fatigue, une difficulté à se concentrer ou à prendre des décisions, des troubles du sommeil, des changements d’appétit ou de poids, des douleurs inexpliquées ou des problèmes digestifs qui ne s’améliorent pas avec le traitement.

 

Bien que les remèdes naturels pour la dépression puissent offrir des avantages potentiels, il est important de les aborder avec prudence et de consulter un professionnel de la santé avant de les utiliser. Les remèdes naturels doivent être surveillés pour les interactions médicamenteuses potentielles et leur efficacité. Il est également crucial de ne pas s’automédicamenter et d’éviter ou de retarder les soins conventionnels, car cela peut avoir des conséquences graves pour la santé. En complément des remèdes naturels, des médicaments et une thérapie peuvent également être nécessaires pour traiter la dépression de manière globale.

 

4.8/5 - (23 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn