Dépression saisonnière: les précautions prendre avant une cure de millepertuis

Les dépressions saisonnières vont arriver avec la fin de l’automne et le début de l’hiver. Une plante médicinale se distingue particulièrement dans la prise en charge de la dépression légère, le millepertuis.

Recevez gratuitement chaque jour et en avant première notre actualité santé 

Adresse e-mail non valide

En effet, le millepertuis est une plante médicinale ayant une efficacité prouvée contre la dépression légère à modérée avec souvent moins d’effets secondaires que des antidépresseurs classiques (chimiques ou de synthèse). C’est pourquoi elle jouit d’une très bonne réputation dans le traitement de ces humeurs. Mais attention,  le millepertuis peut avoir de fortes interactions avec des médicaments souvent prescrits comme la pilule contraceptive, les anticoagulants ou les antidépresseurs.

Le millepertuis, qui porte aussi le nom d’herbe de la St-Jean, grâce sa floraison proche de la fête de la St-Jean le 24 juin, est dans de nombreux pays du monde le traitement alternatif le plus utilisé pour soigner la dépression.  On estime que la thérapie à base de millepertuis doit durer au moins 4 à 6 semaines pour être efficace, les premiers effets antidépresseurs apparaissent en général seulement 10 jours après le début du traitement.

L’efficacité du millepertuis est prouvée par différentes publications scientifiques pour soigner une dépression légère à modérée. Cette plante semble toutefois ne pas être efficace contre la dépression grave. Les préparations à base de millepertuis ont l’avantage de présenter moins d’effets secondaires en général que les antidépresseurs classiques (de synthèse), mais le risque d’interactions est très élevé.  Par exemple, le millepertuis peut diminuer la concentration de nombreux médicaments dans l’organisme et notamment le sang comme les contraceptifs oraux, les fluidifiants sanguins (anticoagulants), les chimiothérapies ou encore des antihypertenseurs, ce qui peut mener à de graves problèmes de santé.

Des interactions avec des effets parfois graves

Les exemples observés d’interactions entre des médicaments et le millepertuis sont :

– le syndrome sérotoninergique, une maladie potentiellement mortelle caractérisée par une accumulation de sérotonine dans l’organisme,

– des maladies cardiaques provoquées par une diminution de l’efficacité des médicaments sur le système cardiovasculaire

– une grossesse non désirée suite au manque d’effet de la pilule contraceptive.

D’autres interactions connues du millepertuis se manifestent avec l’utilisation concomitante de certains antidépresseurs (notamment les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine ou ISRS), la théophylline, la cyclosporine, certains immunosuppresseurs, des dérivés de la digitale ou encore des antiviraux (ex. contre le HIV). La liste est longue, votre médecin et pharmacien pourront vous donner davantage d’informations si vous prenez du millepertuis.

Si vous voulez utiliser du millepertuis en cure contre la dépression de saison, n’oubliez pas ces différents points:

–  Le millepertuis a des interactions, parfois sa graves avec certains médicaments. ne mélangez pas médicaments et Millepertuis.

–  Si vous souhaitez débuter une cure, parlez-en à votre médecin ou pharmaciens qui connaissent le risque d’interaction entre le millepertuis et d’autres médicaments.

– Il faut absolument éviter d’utiliser des antidépresseurs chimiques comme les ISRS et le millepertuis en même temps.

source :

https://ansm.sante.fr/S-informer/Communiques-Communiques-Points-presse/Risques-lies-a-l-utilisation-du-millepertuis

Recevez gratuitement chaque jour et en avant première notre actualité santé 

Adresse e-mail non valide

Recevez gratuitement chaque jour et en avant première notre actualité santé 

Adresse e-mail non valide