Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Actualité

Étude : L’aspirine quotidienne peut aider à renforcer le système immunitaire et à prévenir la propagation du cancer colorectal

une nouvelle étude suggère que l'aspirine pourrait également jouer un rôle dans la prévention et le traitement du cancer colorectal, tout en renforçant le système immunitaire

L’aspirine est un médicament couramment utilisé pour soulager la douleur et réduire l’inflammation. Mais une nouvelle étude suggère que l’aspirine pourrait également jouer un rôle dans la prévention et le traitement du cancer colorectal, tout en renforçant le système immunitaire. Cette recherche, publiée dans la revue Cancer, montre que les personnes atteintes de cancer colorectal qui prennent de l’aspirine ont moins de propagation de la maladie aux ganglions lymphatiques que celles qui n’en prennent pas. De plus, l’aspirine semble aider le système immunitaire à repérer et à éliminer les cellules cancéreuses.

Lien entre l’aspirine et le cancer colorectal

Le cancer colorectal est l’un des cancers les plus répandus dans le monde.Les taux de cancer colorectal chez les personnes de moins de 50 ans augmentent de 2% par an, ce qui rend cette maladie de plus en plus préoccupante.

Des études antérieures ont déjà établi un lien entre l’utilisation de l’aspirine et les résultats du cancer colorectal, mais le mécanisme précis de l’effet du médicament sur la maladie est resté flou. Cette nouvelle recherche apporte de nouvelles informations sur ce mécanisme. Les résultats suggèrent que l’aspirine peut ajuster la fonction du système immunitaire pour qu’il soit plus vigilant vis-à-vis des cellules cancéreuses et les élimine plus efficacement.

L’aspirine a des effets anti-inflammatoires similaires à ceux des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et semble indiquer que l’aspirine peut ajuster la fonction du système immunitaire pour qu’il soit plus vigilant vis-à-vis des cellules cancéreuses et les élimine plus efficacement. Cependant, de nombreuses questions subsistent concernant le lien entre l’utilisation de l’aspirine et le cancer colorectal, notamment qui peut bénéficier du médicament. L’aspirine à faible dose présente un faible risque de saignement grave, ce qui limite sa recommandation en tant qu’outil de prévention du cancer colorectal pour l’ensemble de la population. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les bénéfices potentiels de l’aspirine et pour identifier les groupes de personnes qui peuvent en bénéficier le plus.

Comment l’aspirine peut combattre le cancer colorectal

L’étude a analysé des échantillons de tissus provenant de 238 personnes atteintes de cancer colorectal qui ont subi une intervention chirurgicale entre 2015 et 2019. Les résultats ont montré que les patients qui avaient pris de l’aspirine avaient moins de propagation du cancer aux ganglions lymphatiques. De plus, les échantillons ont révélé que l’aspirine semblait avoir un effet de « surveillance immunitaire », avec une infiltration accrue de cellules immunitaires dans la tumeur.

L’équipe de recherche a également traité des cellules cancéreuses colorectales avec de l’aspirine et a constaté que ces cellules semblaient avoir une meilleure fonction immunitaire. Ces résultats suggèrent que l’aspirine peut aider le corps à mieux reconnaître les cellules cancéreuses et à alerter d’autres cellules de défense de leur présence.

L’aspirine semble améliorer la capacité des cellules à alerter d’autres cellules de défense de la présence de protéines associées aux tumeurs. Cette découverte ouvre une nouvelle voie potentielle pour améliorer les résultats du cancer colorectal grâce à l’aspirine. Des recherches antérieures ont déjà suggéré que l’aspirine peut limiter la propagation du cancer en bloquant l’agrégation des plaquettes, ce qui empêche les cellules tumorales de se déplacer dans le sang.

Réduire le risque de cancer colorectal

Outre l’utilisation de l’aspirine, il existe d’autres moyens de réduire le risque de cancer colorectal. Une alimentation équilibrée riche en fibres, fruits et légumes peut aider à maintenir un système digestif sain. L’exercice régulier et le maintien d’un poids santé sont également importants pour réduire le risque de développer cette maladie. De plus, il est recommandé de subir des dépistages réguliers, tels qu’une coloscopie, surtout à partir de l’âge de 45 ans. Ces dépistages permettent de détecter les signes précoces du cancer colorectal et d’intervenir rapidement.

Symptômes du cancer colorectal

Il est essentiel de connaître les symptômes du cancer colorectal, car les taux de cette maladie augmentent chez les jeunes. Les signes à surveiller comprennent un changement dans les habitudes intestinales, la diarrhée, la constipation, la sensation que l’intestin n’est pas complètement vidé, la présence de sang dans les selles, des douleurs abdominales persistantes et une perte de poids inexpliquée. Si vous remarquez l’un de ces symptômes, il est important de consulter un médecin et de demander une coloscopie diagnostique pour déterminer la cause de ces symptômes anormaux.

L’aspirine quotidienne peut jouer un rôle dans la prévention et le traitement du cancer colorectal. Cette étude suggère que l’aspirine aide à réduire la propagation du cancer aux ganglions lymphatiques et renforce le système immunitaire en aidant le corps à repérer et à éliminer les cellules cancéreuses. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les mécanismes d’action de l’aspirine dans le cancer colorectal et pour identifier les groupes de personnes qui pourraient bénéficier le plus de ce traitement.

Il est important de rappeler que l’aspirine présente des risques potentiels, notamment des saignements graves. Par conséquent, l’utilisation de l’aspirine à des fins de prévention du cancer colorectal devrait être évaluée au cas par cas par un professionnel de la santé. En plus de l’utilisation de l’aspirine, adopter un mode de vie sain comprenant une alimentation équilibrée, de l’exercice régulier et des dépistages réguliers peut contribuer à réduire le risque de cancer colorectal.

L’étude sur l’utilisation de l’aspirine dans le cancer colorectal offre une nouvelle perspective sur la prévention et le traitement de cette maladie. Cependant, il est important de consulter un médecin pour évaluer les avantages et les risques potentiels de l’utilisation de l’aspirine dans chaque cas individuel.

 

De Simoni O, Scarpa M, Castagliuolo I, et al. IMMUNOREACT 7: Regular aspirin use is associated with immune surveillance activation in colorectal cancer. Cancer. Published online April 22, 2024. doi:10.1002/cncr.35297
https://acsjournals.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/cncr.35297

5/5 - (4 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi