Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Le saviez vous ?

Ces symptômes qui ressemblent à ceux du diabète de type 2 

Voici les symptômes fréquemment associés au diabète de type 2 et les conditions qui peuvent les imiter, ainsi que les méthodes de diagnostic précises.

Le diabète de type 2 est une maladie métabolique chronique caractérisée par une résistance à l’insuline et une incapacité du corps à utiliser efficacement le glucose sanguin. Cependant, il existe plusieurs maladies et conditions qui peuvent présenter des symptômes similaires au diabète de type 2, ce qui rend le diagnostic précis parfois difficile. Voici les symptômes fréquemment associés au diabète de type 2 et les conditions qui peuvent les imiter, ainsi que les méthodes de diagnostic précises.

Symptômes fréquents du diabète de type 2

Le diabète de type 2 peut se manifester par divers symptômes, notamment la fatigue, les picotements ou engourdissements dans les mains et les pieds, les changements d’humeur et la miction fréquente. Il est important de noter que ces symptômes peuvent également être causés par d’autres facteurs, il est donc essentiel d’obtenir un diagnostic précis pour exclure d’autres conditions.

Fatigue

La fatigue est l’un des symptômes fréquents du diabète de type 2. Les personnes atteintes de diabète non traité ou mal diagnostiqué peuvent ressentir une grande fatigue en raison de l’incapacité de leur corps à utiliser efficacement l’insuline pour réguler leur taux de sucre dans le sang. Cependant, la fatigue peut également être causée par d’autres facteurs et les problèmes de glycémie ne sont pas exclusivement liés au diabète.

Des niveaux de sucre dans le sang trop bas (hypoglycémie) ou trop élevés (hyperglycémie) peuvent entraîner une sensation de léthargie et de fatigue. Pour déterminer si la fatigue est liée à des niveaux de sucre dans le sang trop élevés ou trop bas en raison du diabète (ou non), il est recommandé de consulter un professionnel de la santé et de réaliser des tests de laboratoire.

Chez les personnes sans diabète, les taux de glucose sanguin se situent généralement entre 70 et 99 milligrammes par décilitre (mg/dL). Un taux de sucre dans le sang inférieur à 70 mg/dL est considéré comme une hypoglycémie chez les personnes diabétiques. Pour les personnes sans diabète, un taux de sucre dans le sang inférieur à 70 mg/dL représente également un seuil entre des niveaux de glucose sains et l’hypoglycémie.

À l’opposé, des taux de glucose sanguin supérieurs à 130 mg/dL à jeun ou supérieurs à 180 mg/dL quelques heures après un repas sont généralement considérés comme de l’hyperglycémie. En général, des taux de sucre dans le sang supérieurs à 200 mg/dL indiquent une hyperglycémie.

Si vous vous sentez fatigué sans raison connue ou si vous ressentez un manque d’énergie qui perturbe votre qualité de vie et qui ne s’améliore pas en vous reposant davantage, parlez-en à un professionnel de la santé concernant vos symptômes et la possibilité de réaliser des tests pour diagnostiquer le diabète de type 2.

Picotements ou engourdissements dans les mains et les pieds

Les neuropathies diabétiques, caractérisées par des picotements ou engourdissements dans les mains et les pieds, sont courantes chez les personnes atteintes de diabète de type 2. Cependant, il existe également d’autres causes de neuropathies qui peuvent imiter les symptômes du diabète. Certaines de ces causes courantes comprennent:

  • Le syndrome de Beriberi (déficit en vitamine B1)
  • Le syndrome du canal carpien
  • La chimiothérapie
  • La sclérose en plaques
  • La consommation excessive d’alcool
  • L’insuffisance rénale

Si vous ressentez des picotements ou un engourdissement dans les mains et les pieds, il est important de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic précis et exclure d’autres conditions.

Changements d’humeur

Les changements d’humeur peuvent être associés au diabète de type 2 en raison des fluctuations rapides du taux de sucre dans le sang. Cependant, il existe de nombreuses autres raisons qui peuvent causer des changements d’humeur. Certaines causes courantes de ces variations comprennent:

  • Les troubles de la thyroïde
  • Les problèmes de sommeil
  • Les troubles de la personnalité limite
  • Les troubles bipolaires
  • La dépression
  • Les changements hormonaux
  • Le stress à la maison, à l’école ou au travail

La surveillance de la glycémie est le meilleur moyen d’identifier si le diabète est responsable de ces changements d’humeur. Il est recommandé de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic précis et exclure d’autres conditions.

Miction fréquente

La miction fréquente ou la sensation de devoir uriner plus souvent que d’habitude peut être causée par de nombreux facteurs. Bien que la miction fréquente et le besoin de se lever la nuit pour uriner (nocturie) soient des symptômes du diabète, d’autres facteurs peuvent également augmenter la fréquence des mictions.

Certaines causes courantes de symptômes de miction fréquente chez les personnes sans diabète comprennent:

  • L’hypertrophie de la prostate
  • La consommation excessive de caféine
  • Les infections des voies urinaires
  • Le gonflement ou l’infection de l’urètre
  • La vaginite (inflammation ou infection vaginale)
  • L’apnée obstructive du sommeil
  • La cystite interstitielle (syndrome de la vessie douloureuse)

Si vous ressentez une miction fréquente, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic précis et exclure d’autres conditions.

Comment obtenir un diagnostic précis

Pour obtenir un diagnostic précis du diabète de type 2, il est essentiel de réaliser des tests de glycémie qui mesurent la quantité de glucose dans le sang. Le test de l’hémoglobine glyquée, est le test le plus couramment utilisé pour diagnostiquer le diabète.

D’autres tests utilisés pour diagnostiquer le prédiabète, le diabète de type 1, le diabète de type 2 ou le diabète gestationnel comprennent:

  • Le test de glycémie à jeun
  • Le test de tolérance au glucose oral
  • Le test de glycémie aléatoire
  • Le test de dépistage du diabète

Ces tests permettent de mesurer avec précision le taux de sucre dans le sang et de diagnostiquer le diabète de type 2. Il est recommandé de consulter un professionnel de la santé pour déterminer quels tests sont les plus appropriés dans votre cas.

Diabète de type 2 vs autres types de diabète

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les enfants peuvent également développer un diabète de type 2, tandis que le diabète de type 1 peut apparaître pour la première fois chez les personnes âgées. Les préjugés liés à l’âge augmentent le risque de mauvais diagnostic. Par exemple, une étude portant sur des adultes de plus de 30 ans ayant reçu un diagnostic de diabète de type 2 a révélé que 21 % d’entre eux avaient en réalité un diabète de type 1.

Il est également important de noter que les maladies thyroïdiennes peuvent être confondues avec le diabète en raison de symptômes similaires. Des preuves accumulées suggèrent une prévalence accrue des troubles thyroïdiens chez les patients atteints de diabète. Les personnes atteintes de diabète de type 2 sont également plus susceptibles de présenter une hypothyroïdie subclinique (glande thyroïde sous-active).

Le diabète de type 2 présente de nombreux symptômes qui peuvent être confondus avec d’autres troubles. Une large gamme de maladies et de facteurs non diabétiques peut entraîner des symptômes similaires à ceux du diabète de type 2. Les tests de glycémie, tels que le test de l’HbA1c, le test de glycémie à jeun ou le test de tolérance au glucose oral, sont le meilleur moyen de déterminer si les symptômes de fatigue, de picotements dans les mains ou les pieds et de miction fréquente sont causés par le diabète. Il est essentiel de consulter un professionnel de la santé pour discuter des symptômes et des tests de laboratoire appropriés afin d’obtenir un diagnostic précis du diabète de type 2.

N’oubliez pas que le diabète de type 2 est une maladie chronique qui nécessite une gestion appropriée. Si vous présentez des symptômes similaires à ceux du diabète de type 2, il est important de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic précis et un plan de traitement adapté à vos besoins.

3/5 - (4 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi