Ces facteurs environnementaux qui favorisent le diabète de type 2

Voici l'influence de l'environnement sur le diabète de type 2 et les facteurs environnementaux qui peuvent contribuer à son développement.

Le diabète de type 2 est une maladie complexe qui résulte de l’interaction entre des facteurs génétiques, biologiques, comportementaux et environnementaux. Alors que les facteurs génétiques sont largement étudiés, il est de plus en plus évident que l’environnement joue un rôle significatif dans le développement de cette maladie. Voici l’influence de l’environnement sur le diabète de type 2 et les facteurs environnementaux qui peuvent contribuer à son développement.

Comment l’environnement influence-t-il le diabète ?

Le diabète de type 2 est une maladie complexe qui résulte de l’interaction de plusieurs facteurs, dont certains sont influencés par l’environnement. Par exemple, des facteurs biologiques tels que l’obésité abdominale et l’hypertension artérielle peuvent être influencés par l’environnement. De même, des facteurs comportementaux tels que le manque d’activité physique et une alimentation peu saine peuvent également être influencés par l’environnement. Il est donc important de comprendre comment l’environnement peut influencer ces facteurs de risque du diabète de type 2.

Les facteurs de risque environnementaux

Les facteurs environnementaux qui contribuent au développement du diabète de type 2 peuvent être regroupés en plusieurs catégories. Voici les principales catégories de facteurs environnementaux impliqués dans le diabète de type 2 :

Pollution

Il existe des preuves suggérant que la pollution de l’air, en particulier l’exposition au dioxyde d’azote (NO2) et aux particules fines (PM2,5), peut contribuer à un risque accru de diabète de type 2. La pollution de l’air peut altérer la fonction endothéliale, augmenter l’inflammation systémique et déclencher une résistance à l’insuline. Elle est également associée à l’obésité et à l’hypertension artérielle, ce qui peut contribuer au risque de diabète de type 2. Des études ont également trouvé des associations entre les produits chimiques polluants et un risque accru de diabète de type 2.

Géographie

Les taux de diabète de type 2 augmentent dans le monde entier, mais ils augmentent particulièrement rapidement dans les pays à revenu faible et moyen. Plus de 60% des cas de diabète dans le monde se trouvent en Asie. On estime que le nombre de personnes âgées de 20 à 79 ans vivant avec le diabète en Asie augmentera à environ 180 millions en 2025, contre environ 114 millions en 2007.

Climat

Le changement climatique a des effets négatifs sur les personnes atteintes de diabète de plusieurs manières. Il peut entraîner une augmentation de la morbidité et de la mortalité, en particulier chez les personnes atteintes de problèmes cardiovasculaires. De plus, les événements météorologiques extrêmes tels que les tempêtes et les inondations peuvent perturber l’approvisionnement alimentaire et l’accès aux soins médicaux, y compris la production de médicaments.

Accès à une alimentation saine

L’accès à une alimentation saine est un facteur environnemental important dans le développement du diabète de type 2. Les termes « désert alimentaire » et « marécage alimentaire » sont souvent utilisés pour décrire l’accessibilité des aliments dans une région donnée. Un désert alimentaire est une zone où il n’y a pas d’accès à des aliments sains, tandis qu’un marécage alimentaire est une zone où les options alimentaires malsaines sont plus disponibles et accessibles que les options alimentaires saines. La disponibilité, l’accessibilité et l’abordabilité des aliments sains influencent les habitudes alimentaires et peuvent donc affecter le risque de diabète de type 2.

Conception et infrastructures

La conception physique de l’environnement dans lequel une personne passe la majorité de son temps peut influencer les facteurs qui affectent le risque de diabète de type 2. Par exemple, la « marchabilité » d’un quartier, c’est-à-dire sa convivialité pour la marche, peut être liée à un risque plus faible de diabète de type 2. De même, la présence d’espaces verts, tels que les parcs et les zones naturelles, peut être associée à un risque plus faible de diabète de type 2. Enfin, le transport actif, comme la marche ou le vélo, peut également réduire le risque de diabète de type 2.

Sécurité, conditions de voisinage et environnement social

Les quartiers dans lesquels les résidents se sentent en sécurité et soutenus socialement, et qui sont esthétiquement plaisants, encouragent l’activité physique. Cependant, les recherches sur la manière dont les conditions de logement et de voisinage influencent le risque de diabète de type 2 sont moins claires. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer comment des facteurs tels que la valeur immobilière, la densité de population, les taux de criminalité et les conditions physiques influencent le risque de diabète de type 2.

Facteurs de risque non modifiables

Il est important de noter que certains facteurs de risque du diabète de type 2 ne sont pas modifiables. Par exemple, les antécédents familiaux de diabète, l’âge (plus de 40 ans) et l’appartenance à certains groupes ethniques sont des facteurs de risque que nous ne pouvons pas changer. Cependant, il est essentiel de comprendre que même si ces facteurs ne peuvent pas être modifiés, d’autres facteurs de risque peuvent être contrôlés pour réduire le risque de diabète de type 2.

Facteurs de risque évitables

De nombreux facteurs de risque du diabète de type 2 sont évitables ou modifiables. Par exemple, adopter une alimentation équilibrée, rester physiquement actif et maintenir un poids santé peuvent réduire considérablement le risque de développer un diabète de type 2. De plus, certains facteurs environnementaux, tels que le revenu et l’environnement bâti, sont également considérés comme des facteurs de risque modifiables. Il est important de prendre des mesures pour promouvoir des choix de vie sains et de s’impliquer dans des actions de plaidoyer pour améliorer les circonstances qui conduisent à ces facteurs de risque.

L’environnement joue un rôle significatif dans le développement du diabète de type 2. Des facteurs tels que la pollution, la géographie, le climat, l’accès à une alimentation saine, la conception des infrastructures, la sécurité et les conditions de voisinage peuvent tous influencer le risque de développer cette maladie. Bien que certains facteurs de risque ne puissent pas être modifiés, il est essentiel de comprendre que de nombreux autres facteurs de risque peuvent être contrôlés pour réduire le risque de diabète de type 2. En prenant des mesures pour promouvoir un environnement sain et des choix de vie sains, nous pouvons aider à prévenir et à gérer le diabète de type 2 de manière efficace.

 

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Marie Desange