Vacances d’été: attention, elles font grossir!

Selon une étude américaine, les comportements liés à l’obésité augmentent chez les enfants et adolescents lors des vacances scolaires.

Les chercheurs de l’école Mailman et de l’Université de Columbia ont analysé les données de la Nutrition Examination Survey répertoriant les comportements d’un total de 6 453 enfants et adolescents américains, interrogés durant l’année scolaire et lors des vacances. Trois critères d’évaluation ont permis d’estimer l’énergie consommée quotidiennement par les jeunes : l’apport calorique, le nombre de portions de légumes consommés et de cuillères à café de sucre ajouté. L’activité physique a également été évaluée.

Pendant l’été: Plus de sucre et moins de légumes

Qu’importe le revenu des parents, les résultats indiquent que les élèves n’atteignent pas les apports recommandés en légumes et consomment plus de sucre ajouté pendant les vacances scolaires. Le niveau d’activité physique et le temps passé devant les écrans étaient également pris en compte. Et, là encore, les comportements sains manquent en dehors de l’école : 20 minutes de plus passées devant les écrans ! Les enfants et adolescents sont physiquement un peu plus actifs durant les vacances, 5 minutes en moyenne se rajoutant au compteur.

Poursuivre les habitudes saines en vacances

Si l’exercice physique reste quasi inchangé durant les vacances par rapport à la période scolaire, il subsiste cependant une surconsommation de boissons sucrées. Les auteurs rappellent l’importance de la scolarisation quant à l’apprentissage d’un mode de vie sain. Davantage d’efforts à l’école et à la maison pour l’amélioration des actions préventives de l’obésité, pourrait porte ses fruits tout au long de l’été.

Source

Wang Y C et al, Weight-Related Behaviors When ChildrenAre in School Versus on Summer Breaks:Does Income Matter? Journal of School Health, vol85: p458-466