Une alimentation saine pour une longévité accrue de 9 ans selon cette étude

Des preuves émergentes suggèrent qu'une alimentation saine et équilibrée peut contribuer à prolonger la vie.

De plus en plus de preuves émergent suggérant que l’amélioration de son alimentation pourrait aider à prolonger sa vie. Une étude menée par le U.K. Biobank a révélé que moins de 0,1% des adultes au Royaume-Uni suivent le guide alimentaire Eatwell du gouvernement britannique pour une alimentation saine et équilibrée. Cependant, selon cette étude, les adultes pourraient ajouter près de 9 ans d’espérance de vie en passant d’une alimentation malsaine à celle recommandée par le guide Eatwell.  Nous examinerons les résultats de cette étude et discuterons de l’importance d’une alimentation saine pour la longévité.

Le guide alimentaire Eatwell

Le gouvernement britannique a publié en 2016 le guide alimentaire Eatwell dans le but d’aider les personnes à adopter une alimentation saine et équilibrée. Ce guide met l’accent sur l’importance de consommer au moins cinq portions de fruits et légumes par jour, de réduire la consommation de sel et de graisses saturées, et de privilégier les céréales complètes et les légumineuses. Il donne également des indications sur les portions et l’apport calorique recommandés.

Le faible respect du guide alimentaire

Malgré la publication du guide alimentaire Eatwell, il semble que très peu de personnes au Royaume-Uni suivent réellement ses recommandations. Une étude publiée dans BMJ Open suggère que moins de 0,1% de la population du pays respecte les directives du guide. Cette étude s’appuie sur les données du U.K. Biobank, une base de données qui suit la santé de 500 000 personnes âgées de 40 à 69 ans vivant au Royaume-Uni. Les participants fournissent des informations sur leur alimentation et leur santé en général.

L’impact de l’alimentation sur la longévité

Une récente étude menée par des chercheurs de l’Université de Bergen, en Norvège, a analysé les données du U.K. Biobank pour déterminer l’impact du respect des recommandations du guide Eatwell sur l’espérance de vie. Les résultats de l’étude, publiés dans la revue Nature Food, révèlent que les personnes qui suivent le guide alimentaire peuvent ajouter plusieurs années à leur espérance de vie.

Dans cette étude, les habitudes alimentaires des participants ont été évaluées en fonction de leur consommation de différents groupes d’aliments. Les habitudes alimentaires saines étaient caractérisées par une consommation plus élevée de céréales complètes, de légumes, de fruits, de poisson et de viandes blanches, et une consommation plus faible de viandes rouges et transformées, d’œufs, de céréales raffinées et de boissons sucrées. Les résultats ont également été comparés à ceux des personnes qui ne suivaient pas les recommandations du guide Eatwell.

L’impact de l’alimentation sur l’espérance de vie

Les chercheurs ont découvert que les hommes âgés de 40 ans qui passaient d’une alimentation malsaine à une alimentation saine pouvaient augmenter leur espérance de vie de 8,9 ans. Pour les femmes du même âge, ce changement se traduisait par une augmentation de l’espérance de vie de 8,6 ans. Même pour les hommes et les femmes âgés de 70 ans, le respect du guide alimentaire pouvait encore augmenter l’espérance de vie de 4 à 4,4 ans. Cependant, il convient de noter que ces chiffres ont été ajustés en fonction de l’indice de masse corporelle (IMC) et de la consommation énergétique, ce qui a réduit légèrement l’augmentation globale de l’espérance de vie attribuable à une amélioration de l’alimentation.

Les aliments qui favorisent la longévité

Les chercheurs ont également identifié les aliments qui avaient le plus grand impact sur la diminution du risque de mortalité. Une consommation accrue de céréales complètes et de noix, ainsi qu’une réduction de la consommation de viandes rouges et de boissons sucrées, étaient associées aux plus grandes améliorations de l’espérance de vie. Cependant, étant donné le faible nombre de personnes suivant une alimentation saine, ces données présentent le moins de certitude, selon les auteurs de l’étude.

Les recommandations pour améliorer l’alimentation

Les résultats de cette étude soutiennent la nécessité d’actions à long terme et multisectorielles pour améliorer l’alimentation de la population britannique. Les auteurs de l’étude suggèrent notamment d’imposer des taxes sur les aliments malsains tout en réduisant le coût des aliments sains. L’amélioration de l’alimentation doit être rendue accessible à tous et que l’éducation joue un rôle clé dans ce processus.

Les limites de l’étude

Il convient de noter que les résultats de cette étude reposent sur les données du U.K. Biobank, qui peut ne pas être entièrement représentatif de la population britannique. De plus, des critiques ont été formulées à l’égard du guide Eatwell pour son manque d’inclusion des régimes alimentaires sud-asiatiques.

Des preuves émergentes suggèrent qu’une alimentation saine et équilibrée peut contribuer à prolonger la vie. Les résultats de l’étude menée par le U.K. Biobank montrent que le respect du guide alimentaire Eatwell peut augmenter l’espérance de vie de plusieurs années. Cependant, il est essentiel de prendre des mesures à long terme pour permettre à un plus grand nombre de personnes de suivre une alimentation saine. Cela nécessite des actions politiques telles que l’imposition de taxes sur les aliments malsains et la réduction du coût des aliments sains, ainsi qu’une éducation approfondie sur les bienfaits d’une alimentation équilibrée. En fin de compte, une alimentation saine est un élément clé pour favoriser la longévité et réduire le fardeau des maladies liées à une mauvaise alimentation.

 

 

 

5/5 - (2 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn