Régime FODMAP pour le syndrome de l’intestin irritable

Développé par Sue Shepard, le régime FODMAP a été théorisé dans le but d’apaiser et de prévenir les symptômes de l’intestin irritable (SII).

C’est un régime qui valorise les repas sans glucides. À cause de leurs caractéristiques, les glucides sont fermentés par des bactéries provenant du côlon et qui sont également à l’origine des symptômes relatifs à ceux de l’intestin irritable. Nous pouvons noter les gazs, les douleurs abdominales et le ballonnement.

Sur ce, quelles sont les véritables précautions à prendre dans le cadre du régime Fodmap ? Quelle est la meilleure procédure à mettre en avant ?

Le régime Fodmap, on vous dit tout !

Tout savoir sur le déroulement du régime Fodmap

Le régime Fodmap doit suivre un protocole très précis qu’il suffit de respecter à la lettre pour en espérer les meilleurs résultats. Il est scindé en 3 étapes principales :

  • Première étape : 

C’est une étape qui consiste à éviter toutes les sources de Fodmap pendant 15 à 30 jours au maximum. C’est une procédure qui a pour but premier de diminuer les symptômes intestinaux. Il est également important de noter qu’elle peut durer jusqu’à 2 mois.

  • Deuxième étape :

En ce moment précis, on commence à habituer l’organisme à la consommation de certains aliments. C’est une étape qui est aussi appelée « tests de consommation ». Toutefois, il est conseillé de faire le test sur un aliment à la fois par semaine. Ces aliments doivent en principe être consommés en dehors des repas pour reconnaître les symptômes plus facilement. Faire ce test dans les repas n’est pas objectif.

Dans la pratique, il est conseillé de consommer le même aliment 2 à 3 fois par semaine afin d’en tirer toutes les conclusions objectives. Graduellement, la quantité d’aliments doit être augmentée au cours de la semaine.

Une journée de repos entre chaque régime est également idéal pour laisser le soin à l’organisme de bien digérer les aliments.

À la suite de cela, si des symptômes se manifestent, il est conseillé d’arrêter et de passer à un autre aliment. L’essentiel à ce niveau est de valider la tolérance face à certains aliments sources de Fodmap et la quantité requise à consommer sans aucune limite.

  • Troisième étape :

Pendant le test, certains aliments sont bien tolérés par l’organisme, il est temps par conséquent de commencer à les consommer petit à petit et de confirmer leur degré de tolérance.

On peut éventuellement réintroduire les aliments qui ont posé problème et trouver un milieu juste pour favoriser le confort intestinal.

Le régime FODMAP, focus sur les aliments autorisés !

Comme précisé plus haut, tous les aliments ne sont pas compatibles avec le régime Fodmap. Afin de retrouver un confort intestinal sans faille, il est essentiel de privilégier certains aliments au profil d’autres.

  • Les fruits :

Pour le régime Fodmap, les fruits faibles en fructose doivent être plus mis en avant :

  • Les agrumes : orange, pamplemousse, citron, clémentine
  • Fruits exotiques : fruits de la passion, banane, ananas
  • Fruits rouges : fraises, canneberge, groseilles, bleuets…
  • Raisin
  • Melon
  • Kiwi

Notons que la consommation de jus de fruits est limitée à 125 ml par jour, une moitié de verre.

  • Les légumes :

Pour un régime de qualité, il est conseillé de consommer plus les légumes riches en amidon et pauvres en Fructose. C’est le cas :

  • Pommes de terre, panais, patate douce…
  • Salades
  • Tomates, poireaux, carottes, courgettes, épinards
  • Haricots, fèves
  • Produits laitiers pauvres en lactose :

Afin d’éviter les carences en lactase, les laits végétaux ou produits laitiers pauvres en lactose sont privilégiés :

  • Fromages vieux, Cheddar, Gouda, Parmesan, etc.
  • Fromages et laitages de brebis
  • Yaourt à base de lait de soja
  • Crème de coco et crèmes fouettée
  • Laitage sans lactose

 

  • Produits céréaliers :

Lors du régime Fodmap, il est toujours important de privilégier les céréales qui ne favorisent pas les problèmes de digestion. Par exemple :

  • Farine d’avoine
  • Galettes de riz, pâtes de riz, craquelin…
  • Pain sans gluten
  • Pain au levain
  • Tortilla, maïzena, polenta

 

  • Produits sucrés :

Les sucres dans le régime Fodmap sont à intégrer avec beaucoup de modération. Les sucres suivants sont éligibles :

  • Sucre blanc
  • Sirop d’érable
  • Chocolat
  • Cassonade

 

 

 

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.