Intestin irritable : le régime SII en cas de côlon irritable

Autrement appelé, Syndrome du côlon irritable, le syndrome de l’intestin irritable (SII) est un dérèglement de l’appareil digestif caractérisé par des douleurs abdominales très fortes.

Fort de cela, un régime pour intestin irritable est proposé afin d’atténuer ces douleurs. C’est un régime qui permet de réduire l’élasticité de l’intestin en supprimant les aliments susceptibles de créer l’irritation digestive tout en favorisant les aliments plus digestes. Appliquer ces principes de base à la lettre, des symptômes comme les gaz, les douleurs abdominales et les ballonnements seront atténués.

Qu’en est-il du régime pour intestin irritable ? Comment réellement l’appliquer ? Quelles sont les habitudes alimentaires à prendre en compte ?

Le détail dans cet article !

Régimes et syndrome de l’intestin irritable

Existe-t-il vraiment une astuce pour guérir du syndrome de l’intestin irritable ? C’est la question que se posent beaucoup de patients qui sont dans une lutte farouche contre cette maladie.

En effet, un bon préalable existe pour atténuer ces douleurs ; il s’agit de garder un bon équilibre alimentaire. Cet équilibre alimentaire ou régime pour intestin irritable a pour but d’éviter les gonflements et les irritabilités au quotidien.

Et pour des résultats concrets, il doit être suivi rigoureusement pendant un mois au maximum. Vient ensuite la période où il doit être suivi d’une réintégration progressive des aliments exclus lors du régime.

Avec le côlon irritable, la place de choix est accordée à la fibre, un aliment qui n’agresserait pas le système digestif et l’intestin. Et quelques particularités sont de ce fait notables :

  • Les fibres solubles: La consommation de fibres est un prérequis indispensable pour guérir du syndrome de l’intestin irritable. Pourtant, l’alimentation moderne privilégie de moins en moins la consommation de fibres. Les fibres solubles ont le pouvoir de se transformer en gel pour rendre la digestion douce pour l’intestin. De ce fait, le transit vers le tube digestif n’est plus demandé.

Du coup, quels sont les aliments riches en fibres ?

Parmi une pléthore, nous pouvons citer :

  • L’orge
  • Le sarrasin
  • La farine d’avoine
  • Le son d’avoine
  • Les pommes épluchées
  • Pommes de terre sans la peau

 

  • Les légumes cuits : Il est conseillé dans le cadre d’un régime du syndrome de l’intestin irritable de consommer des légumes cuits à la place de ceux crus pourvus d’une certaine acidité.

Nous pouvons noter :

  • La carotte
  • La patate douce
  • La courgette
  • La courge

Facilement combustibles, ces légumes sont doux et très digestes pour l’intestin.

  • Le psyllium : Pris dans l’alimentation ou avec de l’eau, il a pour rôle de renforcer les fibres solubles nommées plus haut. Une cuillère à soupe, puis 2 cuillerées, progressivement, est la quantité maximale autorisée.

Habitudes alimentaires des patients avec SII

Le Syndrome de l’Intestin Irritable dans son traitement doit répondre à des règles strictes. On ne cessera de le dire, les habitudes alimentaires favorisent la guérison rapide et bon nombre de patients sont tombés d’accord sur ce principe. Cependant, ces habitudes doivent être composées ?

Nous vous proposons prioritairement une liste d’aliments à intégrer :

  • Riz, millet et quinoa ;
  • Beurres d’arachides
  • Tofu ;
  • Fruits rouges ;
  • Fruits de la passion
  • Œuf ;
  • Produits de soja (lait, crème, yaourt) ;
  • Tisanes douces (camomille, gingembre, menthe, fenouil).
  • Beurres d’amandes ;

Et pour une meilleure efficacité, en dehors des aliments, nous vous proposons quelques habitudes à intégrer dans votre régime.

Il s’agit de :

  • Boire suffisamment d’eau: 2 L par jour, c’est la quantité d’eau nécessaire à l’organisme par jour. Il est de ce fait conseillé de ne pas prendre de l’eau glacée et ne jamais boire 2 verres d’affilée pour éviter la surcharge abdominale compliquée chez les patients du Syndrome de l’Intestin Irritable.
  • Fractionner les repas : Pour les patients du SII, il est recommandé de faire 3 repas principaux afin d’éviter la surcharge du système digestif.

Toutefois, l’avis d’un médecin est de rigueur avant de débuter le régime.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.