Quels sont les aliments à éviter en cas de crise de goutte ?

La goutte est le type le plus courant d’arthrite inflammatoire. Elle provoque des crises soudaines et intenses ainsi que des douleurs articulaires, souvent au niveau du gros orteil. Elle peut également atteindre les articulations d’autres orteils, de la cheville ou du genou. Les personnes souffrant d’arthrose dans les doigts peuvent connaître leur première crise de goutte dans les articulations des doigts.

Les hommes ont trois fois plus de risques que les femmes de développer la goutte. Elle a tendance à toucher les hommes après 40 ans et les femmes après la ménopause. Lorsqu’elles perdent les effets protecteurs des œstrogènes. Les symptômes de la goutte peuvent être confondus avec un autre type d’arthrite appelé dépôt de pyrophosphate de calcium (PPC), autrefois appelé pseudogoutte.

Qu’est-ce qui provoque la crise de goutte ?

Une crise de goutte est généralement causée par une accumulation d’acide urique dans le sang. L’acide urique est un déchet qui est produit lorsque l’organisme décompose les purines.

Les purines sont présentes dans de nombreux aliments, notamment la viande, les fruits de mer et l’alcool. Lorsqu’il y a trop d’acide urique dans le sang, il peut former des cristaux dans les articulations, provoquant une inflammation et des douleurs. Les cristaux peuvent également se déposer dans les reins, où ils peuvent provoquer des calculs rénaux. Les personnes en surpoids ou souffrant d’hypertension artérielle présentent un risque accru de crises de goutte. Le traitement consiste souvent à prendre des médicaments pour réduire le taux d’acide urique dans le sang et soulager la douleur. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour retirer les cristaux des articulations.

Quelles sont les causes de la goutte ?

Lorsque l’acide urique s’accumule, soit parce que les reins ne l’excrètent pas comme ils le devraient, soit en raison d’une consommation excessive d’aliments riches en purines. L’acide urique peut former des cristaux en forme d’aiguille qui se logent dans les articulations, provoquant une douleur intense et un gonflement soudain.

Les crises de goutte atteignent généralement leur maximum au bout de 12 à 24 heures. Puis disparaissent lentement d’elles-mêmes, qu’elles soient traitées ou non. Il se peut que vous ne fassiez qu’une seule crise de goutte dans votre vie ou que vous en fassiez récurremment. Dans les deux cas de figure, les crises de goutte doivent être traitées, sinon elles pourront toucher d’autres articulations. Comme elles peuvent durer encore plus longtemps et s’accompagneront d’une douleur qui devient de plus en plus insupportable. Certaines personnes finissent par développer des tophi, de grandes masses de cristaux d’acide urique qui se forment dans les tissus mous ou les os autour des articulations et qui peuvent prendre l’aspect de bosses dures.

La crise de goutte : Comme toute infection qui tourne autour de l’alimentation.

Aliments et boissons à éviter :

Pour tempérer les poussées de goutte, il est préférable d’éviter certains aliments et boissons connus pour leur forte teneur en purines. Il s’agit notamment de :

  • Abats et les viandes de gibier : Les viandes d’organes comme les rognons et le foie et les viandes de gibier comme la venaison et les oiseaux sauvages sont extrêmement riches en purines.
  • Les fruits de mer et le poisson : Le crabe, les crevettes et autres crustacés peuvent provoquer des poussées de goutte. Mais certains poissons comme la truite, les anchois et le maquereau peuvent également augmenter le taux d’acide urique. Cependant, les poissons gras comme le saumon ont d’excellents effets bénéfiques sur la santé et contiennent moins de purines que les autres poissons. De sorte qu’il est bon d’en manger avec modération.
  • L’alcool : L’alcool a tendance à augmenter les taux d’acide urique, et certains types d’alcool (notamment la bière) sont pires que d’autres. Une consommation élevée d’alcool peut pareillement rendre la filtration de l’acide urique plus difficile pour vos reins. Non seulement l’acide urique augmente dans votre corps, mais il est ainsi plus difficile pour le corps de s’en débarrasser. Il est préférable d’éviter la bière, le vin et les liqueurs.
  • Les boissons sucrées : Les niveaux d’acide urique ont tendance à être plus élevés chez les personnes qui boivent régulièrement des boissons sucrées.

Quels aliments et boissons dois-je consommer si j’ai la goutte ?

Suivre un régime sain et équilibré est le meilleur moyen de vaincre la goutte. Les aliments à faible teneur en purine qui peuvent contribuer à réduire l’acide urique dans l’organisme sont les fruits (en particulier ceux qui sont riches en vitamine C), les légumes, les céréales complètes, les légumineuses, les noix et les produits laitiers à faible teneur en matières grasses.

Les recherches montrent que la consommation de produits laitiers à faible teneur en matières grasses peut réduire l’acide urique dans le sang. Elle peut aussi diminuer l’inflammation causée par les cristaux d’acide urique.

Bien que vous puissiez faire cavalier seul en ce qui concerne votre alimentation. Il peut parfois être utile de suivre un programme alimentaire spécifique.

Le meilleur programme alimentaire comprendrait un régime qui aide à atteindre – et à maintenir – une perte de poids. Tel que le régime DASH ou le régime méditerranéen. Ces deux régimes mettent l’accent sur une faible consommation de viande rouge, des protéines d’origine végétale et une diminution des graisses saturées.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -