Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Le saviez vous ?

Quelles sont les causes des poussées de goutte ?

Il existe différentes raisons pour lesquelles la goutte peut se manifester, notamment la consommation d'aliments à forte concentration de purine, une forte consommation d'alcool, la prise de certains médicaments et la déshydratation.

Marie Desange

La goutte peut provoquer des poussées, c’est-à-dire des périodes où les symptômes s’aggravent. La consommation de certains aliments, la déshydratation et d’autres facteurs peuvent être à l’origine de ces poussées.

La goutte est une maladie rhumatismale qui provoque une arthrite inflammatoire chronique.

Elle peut provoquer des poussées, c’est-à-dire des périodes soudaines au cours desquelles la maladie s’intensifie. Ces poussées peuvent débuter dans différentes articulations, bien qu’elles commencent généralement dans l’un des gros orteils.

Les poussées débutent souvent la nuit, avec l’apparition soudaine d’une douleur intense. Elles peuvent également provoquer un gonflement, une décoloration, une chaleur et une raideur des articulations.

Les poussées disparaissent généralement en l’espace d’une à deux semainesSource fiable, et il n’y a généralement pas de symptômes entre les poussées. Cependant, la goutte n’affecte pas tout le monde de la même manière, certains ayant des poussées fréquentes et d’autres des années d’absence de poussées.

Cet article passe en revue certains des facteurs qui peuvent être à l’origine des poussées de goutte.

L’alimentation

Des facteurs alimentaires peuvent être à l’origine des poussées de goutte, notamment les aliments riches en purine et l’alcool, entre autres.

Aliments riches en purine

La purine est un type de composé chimique qui produit de l’acide urique au cours du métabolisme. L’organisme peut alors produire trop d’urate, ce qui peut déclencher la goutte. L’urate forme des cristaux de goutte dans et autour des articulations, ce qui entraîne des douleurs et des inflammations articulaires.

Les aliments riches en purine comprennent

la viande rouge
les fruits de mer
la volaille
les légumineuses
certains légumes
les champignons
L’alcool

La consommation d’alcool peut augmenter le risque de goutte, selon une étude de 2015. En effet, l’alcool contient des purines, que l’organisme décompose en acide urique. L’alcool affecte également la vitesse à laquelle le corps excrète l’acide urique. Enfin, l’alcool augmente la dégradation de molécules appelées nucelotides, qui contiennent également de la purine.

Des recherches menées en 2014 indiquent que tous les types d’alcool peuvent augmenter le risque de poussée de goutte, mais que le risque est plus élevé lorsque l’on boit de la bière et des spiritueux.

Boissons sucrées

Les jus édulcorés et les boissons contenant du sirop de maïs à haute teneur en fructose, comme les sodas, peuvent contribuer à une concentration élevée d’acide urique dans l’organisme, augmentant ainsi le risque de goutte.

Les médicaments

Certains médicaments peuvent augmenter le risque de poussées de goutte. Il s’agit notamment de :

les diurétiques, qui augmentent la production d’urine
l’aspirine à faible dose, qui peut augmenter le taux d’acide urique dans le sang
de grandes quantités de niacine, une forme de vitamine B
la ciclosporine, un immunosuppresseur.
En savoir plus sur la goutte

La goutte : Pourquoi cette stigmatisation ?
Ce qu’il faut savoir sur la goutte
Quelles sont les complications potentielles de la goutte ?
Liste des aliments à éviter et guide pour bien manger avec la goutte
Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Autres causes

Il existe plusieurs conditions médicales et facteurs qui augmentent le risque de développer la goutte et qui peuvent également augmenter le risque de poussées de goutte.

Déshydratation

La déshydratation entraîne une augmentation du taux d’acide urique dans le sang, car il n’y a pas assez d’eau pour diluer l’acide urique. Cela a un effet pro-inflammatoire, qui peut déclencher des poussées de goutte.

Diabète et prédiabète

Le fait de souffrir d’une affection existante qui affecte le système cardiovasculaire, comme le diabète, augmente le risque de poussées de goutte.

Le diabète sucré, ou diabète, affecte la phosphorylation oxydative, qui fait partie de l’étape finale du processus respiratoire. Cela augmente l’adénosine, une substance chimique présente dans les cellules, ce qui accroît le niveau d’acide urique produit par l’organisme et réduit la quantité d’urine excrétée par une personne.

L’obésité

Comme pour le diabète, l’obésité est une condition qui affecte le système cardiovasculaire, ce qui peut augmenter les poussées de goutte. Un indice de masse corporelle (IMC) élevé est un facteur de risque important pour un taux d’acide urique élevé et, par conséquent, pour la goutte.

Blessures et inflammation

Les blessures articulaires peuvent déclencher des poussées de goutte si la personne présente déjà une forte concentration de cristaux d’urate dans le cartilage.

En effet, les blessures déclenchent un mécanisme de défense qui pousse les globules blancs à absorber les cristaux d’urate et à libérer des substances chimiques inflammatoires appelées cytokines, qui accélèrent le processus inflammatoire.

Autres facteurs

D’autres facteurs peuvent influencer le risque de goutte et de poussées de goutte, notamment les suivantsSource fiable :

génétique
l’âge avancé

le fait de souffrir de certaines autres affections en même temps
le temps froidSource fiable

Traiter les poussées de goutte

Les plans de traitement des poussées de goutte visent à réduire les symptômes, y compris l’inflammation. Il peut s’agir de médicaments ou de méthodes non pharmaceutiques. Les médicaments qu’un médecin peut prescrire sont les suivants

des anti-inflammatoires non stéroïdiens
la colchicine
le célécoxib
glucocorticoïdes systémiques

Les traitements non pharmaceutiques comprennent l’application d’une poche de glace, le repos et les modifications suivantes du mode de vie  :

réduire la consommation d’alcool, le cas échéant
éviter les aliments riches en purine
atteindre ou maintenir un poids modéré
rester hydraté
En l’absence de traitement, les poussées de goutte risquent d’être plus longues et plus fréquentes.

Questions fréquemment posées

Voici quelques questions fréquemment posées sur la goutte et les poussées de goutte.

Quel est le principal facteur déclenchant de la goutte ?

Le principal facteur déclenchant varie d’une personne à l’autre, car des facteurs génétiques et environnementaux influencent la probabilité d’une poussée de goutte.

Quel est le moyen le plus rapide de se débarrasser d’une crise de goutte ?

Les stratégies de traitement à court terme des poussées de goutte se concentrent généralement sur la diminution de l’inflammation et de la douleur, la prise de médicaments pour aider à soulager les symptômes et le repos avec des poches de glace.

Résumé

La goutte est une forme d’arthrite qui provoque des poussées soudaines de douleur et d’inflammation, débutant souvent dans l’un des gros orteils. Elle survient lorsque la concentration d’urate est trop élevée, ce qui crée des cristaux dans les articulations.

Il existe différentes raisons pour lesquelles la goutte peut se manifester, notamment la consommation d’aliments à forte concentration de purine, une forte consommation d’alcool, la prise de certains médicaments et la déshydratation.

Les individus peuvent aider à prévenir ou à réduire les poussées de goutte en réduisant leur consommation d’alcool, en atteignant ou en maintenant un poids modéré et en s’hydratant.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi