Quelle est la tranche horaire propice pour manger et perdre du poids facilement ?

Une étude a suggéré le meilleur moment pour manger l’esprit tranquille tout en ayant la certitude de perdre du poids efficacement.

Si vous avez du mal à perdre des kilos, il serait peut-être bon de revoir vos heures de repas. Suite à une étude établie sur des personnes volontaires, les chercheurs ont révélé que les participants qui suivaient un programme strict d’heures de repas ont perdu 2,3 kg par rapport aux autres pendant 14 semaines. Comme ils ont affirmé que les mêmes participants ont vu leur tension artérielle diminuer et leur humeur s’améliorer.

Cependant, il y a un hic : les participants ont pris leur repas avant 15 heures.

L’étude menée par l’université d’Alabama à Birmingham portait sur l’alimentation limitée dans le temps, que l’on appelle aussi le jeûne intermittent. Plusieurs études ont cherché à savoir si cette forme d’alimentation pouvait favoriser la perte de poids, avec des résultats mitigés. Il s’agit de manger dans une petite fenêtre de la journée, généralement huit heures, et de jeûner le reste du temps ; par exemple, prendre le premier repas de la journée à midi et le dîner à 20 heures.

Mais les chercheurs se sont penchés plus particulièrement sur la possibilité de déplacer la fenêtre de repas le plus tôt possible, entre 7 heures et 15 heures. Selon eux, le corps et le métabolisme sont mieux préparés à gérer la nourriture plus tôt dans la journée que plus tard, ce qui pourrait stimuler davantage la combustion des graisses.

Quels résultats pour cette étude ?

Quelque 90 adultes obèses ont été recrutés, dont la moitié a suivi un jeûne intermittent six jours par semaine pendant 14 semaines. Les deux groupes ont suivi un régime alimentaire sain et ont fait 150 minutes d’exercice par semaine. Les personnes du groupe de jeûne ont perdu près de 6.3 Kg, tandis que celles du groupe témoin ont perdu 4 Kg.

« Les résultats correspondaient à une diminution de la consommation calorique de 214 calories additionnelles par jour », indiquent les scientifiques dans leur étude, parue dans JAMA Internal Medicine. Le Dr Mir Ali, chirurgien bariatrique et directeur médical du MemorialCare Surgical Weight Loss Center en Californie, a déclaré : « Cette étude était intéressante en raison de la période à laquelle la restriction était appliquée. »

Il a affirmé par la suite, « Une restriction alimentaire plus précoce peut présenter un plus grand avantage. Cela se justifie par le fait que les niveaux d’insuline se maintiennent à un niveau inférieur pendant une période plus longue, ce qui accroît la consommation de calories. Comme le Dr. Mir Ali a révélé : « Quiconque désire maigrir peut tirer profit du jeûne intermittent ou encore de la restriction alimentaire dans le temps. Les revers de cette façon de manger résident dans le fait qu’une personne peut ressentir une sensation de faim au cours de la période de jeûne et peut éprouver des difficultés à adhérer au plan. » Bien que les chercheurs pensent qu’une fenêtre d’alimentation plus précoce est plus bénéfique, ils ont déclaré qu’elle peut ne pas convenir à tout le monde.

Même principe, différents horaires.

Le Dr Dana Hunnes, diététicienne clinique senior au centre médical de l’Université de Californie à Los Angeles, a déclaré : « Pour les personnes qui n’aiment pas se coucher en ayant « faim », cette façon de manger peut s’avérer difficile.

Par ailleurs, il est préférable pour certaines personnes de manger plus tardivement en décalant la restriction horaire, en passant par exemple de midi à 20 heures, au lieu de 7 heures à 15 heures. Les experts qui n’ont pas participé à l’étude ont déclaré qu’il n’était pas clair si la perte de poids obtenue était durable.

Le Dr Simon Steenson, scientifique spécialisé dans la nutrition, British Nutrition Foundation, a déclaré : « Bien que cette étude s’ajoute à la base de preuves actuelle, il reste difficile de dire avec certitude si l’alimentation restreinte dans le temps est une approche optimale pour la perte de poids que de manger moins de calories tout au long de la journée. » « Cependant, pour les personnes qui trouvent que ce mode d’alimentation correspond mieux à leur style de vie et à leurs préférences, l’alimentation limitée dans le temps est une option pour réduire l’apport calorique global qui peut convenir à certains. »

Elle ajoute : « En fin de compte, il s’agit de trouver la meilleure approche pour modérer l’apport calorique qui convient à chaque personne. Puisque pour réussir à perdre du poids de manière durable, il faut s’assurer que le régime peut être suivi sur le long terme. »

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.