Le nopal : généralité, provenance et effets curatifs

le nopal en phytothérapie

Vous vous demandez sûrement : quelle est la place de ce cactus dans le domaine thérapeutique ? Est-ce que c’est vraiment une médication naturelle ? Bien sûr, le nopal compte parmi les milliers de plantes médicinales qui existent sur terre. Il représente indéniablement de nombreuses vertus et fonctions médicinales. Il est strictement d’origine mexicaine, mais il est vite répandu en Amérique Centrale, en Europe et en Afrique du Sud. De plus, il entre dans la famille des plantes qu’on appelle cactaceae et au nom scientifique opuntia ficus-indica. Il est classé comme un végétal arborescent d’une hauteur allant jusqu’à 5 m. Ses feuilles riches en fibres sont recouvertes des petites épines et dégagent des fruits comestibles au sommet. Le nopal a des pectines, de fer, des mucilages, de la vitamine C, du cuivre, du magnésium, de l’acide linoléique et d’oméga 6.

Quand est-ce que le nopal est recommandé ?

Il participe essentiellement à la réduction des taux de triglycérides et de glucoses sanguins. Le nopal prend soin des maladies cutanées comme les taches, les vergetures, les brûlures, ainsi que l’artériosclérose, la constipation, les troubles intestinaux, les maladies des intestins, les problèmes gastriques et les diarrhées. Il montre son utilité lors d’un régime minceur ou en cas d’excès de poids.

Usages et formes habituels en phytothérapie

Les présentations phytothérapiques du nopal sont variables : fruit cru ou extrait de son jus, liqueur, huile, macérât, gélule.

Les produits de beauté à base de ce cactus (fleurs et graines) sont accessibles sous forme de crème (du jour et de nuit), de lait démaquillant et de lotions.

Comprendre toutes ses vertus

Le fruit du nopal ou le figuier de Barbarie est comestible. Il faut tout de même préciser qu’on ne peut pas le manger que lorsqu’il est complètement mûr, quand il atteint une nuance de couleur violacée ou orangée. Il faut également bien se débarrasser des glochides (ou ses fines épines) avant de consommer ce figuier. Pour ce faire, les solutions ne manquent pas : laver dans de l’eau, frotter avec une serviette de table ou être pelé. Ses jeunes raquettes sont considérées comme de légumes et souvent préparées en salade. Cette plante renferme deux pigments (jaune et rouge-violet) qui constituent naturellement des colorants alimentaires. Elle nourrit, adoucit les tissus et ralentit le vieillissement de la peau (anti-âge).

Les contre-indications associées au nopal

Bien qu’il stable et régule le taux de cholestérol dans le sang, son utilisation pour les diabétiques doit être sous la supervision d’un praticien compétent. Son abondance en fibres peut causer des légers problèmes gastro-intestinaux si la posologie n’est pas bien maîtrisée. Il a des réelles interactions avec d’autres compléments alimentaires et plantes comme le fenugrec, le garcinia ou les médicaments hypoglycémiants. Pour une cure en poudre de nopal, vous devez toujours l’avaler avec de l’eau afin d’éviter un éventuel blocage intestinal.