Guide des plantes médicinalesMédecine douce

Constipation : 7 plantes pour y remédier

Stress, mauvaises habitudes alimentaires ou encore une perturbation au niveau du transit, la constipation peut avoir de nombreuses causes. Voici 7 plantes qui traitent la constipation.

La bourdaine :

Du fait de son effet laxatif, l’écorce séchée de la bourdaine permet de lutter contre la constipation occasionnelle. Son action consiste à stimuler les tissus intestinaux et à hydrater les selles asséchées.

Pour l’administration, il faut préparer une décoction de 5 g d’extrait de bourdaine et de 20 cl d’eau. Boire une tasse de la préparation obtenue avant chaque repas.

Ce remède convient uniquement aux adultes. La durée de la cure est de 10 jours.

Le séné :

En cas de constipation occasionnelle, le séné représente une bonne solution. En effet, il stimule les fonctions motrices de l’appareil digestif et contribue à l’hydratation des selles.

On le prend généralement le soir et sous forme de tisane à base de fruits de séné. Néanmoins, il existe aussi des gélules à base de poudre de feuilles séchées.

Les graines de lin :

En cas de constipation chronique, les graines de lin favorisent le transit intestinal et l’expulsion des matières fécales. Pour cela, prendre en 3 fois par jour 5 g de graines moulues avec un peu d’eau. Une bonne hydratation est également nécessaire.

À noter que les graines de lin sont un remède que la commission E approuve lors des traitements des cas de constipation chronique.

La rhubarbe :

La rhubarbe exerce une activité laxative au niveau du grand intestin. Elle rétablit également les fonctions digestives, ce qui fait d’elle le traitement idéal en cas de constipation occasionnelle.

Dans un cadre thérapeutique, elle se prend souvent sous forme de tisane, à consommer avant le coucher. La préparation consiste à bouillir 1.5 g de racine séchée dans 200 ml d’eau.

Ce remède est à proscrire aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants.

L’aloé vera :

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ainsi que la Commission E allemande reconnaissent l’aloé vera comme un remède aux constipations occasionnelles. En effet, le latex de cette plante présente une propriété laxative. Pour en profiter, on administre le latex par voie interne avant le coucher. En outre, il faut veiller à ne pas en user trop de fois. Cela permet de prévenir d’éventuels effets secondaires.

L’Ispaghul :

Originaire du Moyen-Orient, l’ispaghul sert à réguler le transit intestinal. Il favorise l’évacuation des selles en stimulant les mouvements intestinaux et en absorbant les fluides des parois intestinales. Il est ainsi efficace contre la constipation chronique.

Concernant la posologie, la Commission E recommande une prise de 3 à 10 cuillères à soupe par jour. Cette prise doit s’accompagner d’une bonne hydratation. Aussi, ce produit ne convient pas aux personnes souffrant d’asthme.

Fenugrec :

À l’instar de l’ispaghul, les graines de fenugrec présentent les mêmes modes d’action. Elles sont donc à prescrire dans les cas de constipation chronique.

Le dosage usuel est de 2 cuillères à café par jour, accompagné d’une grande quantité d’eau. Le non-respect de cette posologie peut conduire à l’apparition d’autres troubles digestifs.

Articles similaires