10 conseils précieux provenant d’une naturopathe pour le bien de vos thyroïdes

La glande thyroïde est l’un des organes les plus importants, mais aussi les plus méconnus, de notre corps. Elle contribue à réguler la production d’hormones et le métabolisme, elle est donc vitale pour une santé optimale ! Malheureusement, avec l’augmentation des toxines environnementales et des facteurs de stress auxquels nous sommes tous confrontés quotidiennement, de nombreuses personnes souffrent d’hypothyroïdie ou d’une thyroïde inactive.

Si vous cherchez à soutenir naturellement la santé de votre thyroïde, que ce soit à titre préventif ou dans le cadre d’un processus de guérison, cet article est pour vous ! Nous allons aborder 10 conseils pratiques de naturopathie à intégrer dans votre alimentation au moment des repas, qui peuvent aider votre thyroïde à mieux fonctionner et contribuer à une meilleure santé globale. C’est parti !

  1. Privilégiez les protéines propres.

Incorporez à votre alimentation des protéines propres, telles que du poisson sauvage et des œufs élevés en pâturage. Essayez de consommer ces aliments au moins plusieurs fois par semaine. Ces types de protéines regorgent de nutriments qui aident à réguler les hormones thyroïdiennes, tout en fournissant des acides gras essentiels qui favorisent la santé générale.

  1. Faites le plein de légumes verts à feuilles.

Veillez à inclure dans vos repas une grande quantité de légumes verts à feuilles comme le chou frisé, les épinards, les blettes et le brocoli. Ces légumes ont une teneur élevée en iode, qui aide la thyroïde à produire des hormones de manière plus efficace. Ils sont également chargés de vitamines et de minéraux qui contribuent à une meilleure santé globale.

  1. Ne passez pas à côté des produits riches en probiotiques.

Augmentez votre consommation d’aliments riches en probiotiques tels que le yaourt, le kéfir, la choucroute, le kimchi ou le miso, qui contiennent tous des bactéries bénéfiques favorisant une digestion saine et une absorption efficace des nutriments contenus dans les aliments. On a constaté que les probiotiques ont des effets positifs sur le fonctionnement de la glande thyroïde ainsi que sur le reste du système endocrinien de l’organisme.

  1. Bannissez les aliments transformés de votre table.

Réduisez autant que possible les aliments transformés contenant des sucres raffinés et remplacez-les par des options plus saines, notamment des fruits et légumes frais, des légumineuses et des noix/graines. Les sucres raffinés peuvent provoquer une augmentation du taux d’insuline, ce qui peut nuire au fonctionnement de la glande thyroïde et entraîner un déséquilibre hormonal au fil du temps.

  1. Boostez la réponse naturelle de votre organisme à l’aide des oméga-3.

Incorporez à votre alimentation des aliments riches en oméga-3, tels que le saumon sauvage, le maquereau, les sardines et les anchois, qui sont tous d’excellentes sources de graisses saines contribuant à soutenir la réponse inflammatoire naturelle de l’organisme et à réduire l’inflammation dans tout le corps (y compris dans la thyroïde).

  1. Laissez de la place aux crucifères.

Mangez beaucoup de légumes crucifères comme le chou-fleur, les choux de Bruxelles et le chou – ces légumes contribuent à une bonne détoxification afin d’éliminer plus efficacement les hormones en excès de notre corps sans surmener notre foie ou nos reins ; ceci est particulièrement important pour les personnes souffrant d’une thyroïde paresseuse qui peuvent avoir une accumulation d’hormones dans leur système en raison d’un mauvais processus d’élimination des autres organes/glandes affectés par ce trouble !

  1. Choisissez des ingrédients biologiques chaque fois que possible.

Il est essentiel de consommer des produits biologiques (qu’ils soient d’origine végétale ou animale) pour maintenir une santé optimale. Puisque les toxines présentes dans les cultures non biologiques peuvent interférer avec l’équilibre hormonal naturel de notre corps lorsqu’elles sont ingérées à long terme en raison de leur accumulation dans notre système. Elles peuvent également diminuer l’absorption des nutriments provenant des sources alimentaires !

  1. Envisagez une supplémentation en iode.

Envisagez de compléter votre alimentation par de l’iode si votre naturopathe vous le recommande. L’iode contribue à la production et au métabolisme sains des hormones thyroxine (T4) et triiodothyronine (T3), toutes deux nécessaires au fonctionnement normal et à la communication entre les cellules ! Il est important de ne pas s’auto-médicamenter ; parlez-en toujours d’abord avec un professionnel pour obtenir les meilleurs résultats et pour votre sécurité !

  1. Pensez aux herbes adaptogènes.

Faites en sorte d’incorporer des herbes adaptogènes régulièrement au cours de la journée. Ces herbes aident à nourrir et à rétablir l’équilibre entre notre système endocrinien et nos glandes surrénales tout en soutenant le bien-être général en période de stress ou de fatigue. Par exemple, l’extrait de racine de Rhodiola Rosea ou la poudre de racine d’Ashwagandha – mais assurez-vous qu’il s’agit uniquement de produits de qualité !

  1. Enfin, n’oubliez pas le sélénium.

Il joue un rôle important dans la régulation de la production d’hormones thyroïdiennes, alors assurez-vous d’inclure régulièrement des noix du Brésil ou des fruits de mer si vous voulez en tirer des bénéfices optimaux ! Le sélénium contribue également à la protection contre les dommages oxydatifs causés par les radicaux libres, qui ont été associés à certains troubles auto-immuns affectant également la fonction thyroïdienne. Alors, faites-vous plaisir et profitez de ses nombreux avantages !

5/5 - (1 vote) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Margot Fontenive