Vitamine B9 : l’indispensable vitamine et ses meilleures sources

La vitamine B9, également dénommée acide folique, fait partie des vitamines dites hydrosolubles. Cette dernière joue un rôle important dans le renouvellement cellulaire. Elle détient également une place dans le développement du fœtus, c’est-à-dire dans le cas d’une grossesse. À quelle dose doit-elle être présente dans l’organisme et où peut-on la trouver ?

Description de l’acide folique et son rôle

Il est d’usage d’appeler la vitamine B9, « folates ». Cela fait référence aux légumes verts à feuilles, du type salade et épinards, qui en contiennent.

Cette vitamine intervient dans la transformation des acides aminés, ainsi que dans la production de l’ADN. De ce fait, elle est nécessaire aux cellules ayant un renouvellement rapide. C’est le cas des globules rouges et blancs qui forment la base du système immunitaire. Les cellules intestinales et celles de la peau sont également concernées par l’action de cette vitamine.

Lorsqu’elle est associée à la vitamine B12, l’acide folique favorise la diminution du taux dans le sang d’homocystéine. Ce composé, lorsqu’il est en excès, est susceptible de conduire à des maladies cardiovasculaires.

Elle assure le bon fonctionnement du système nerveux et aide à la production de quelques neuromédiateurs.

C’est chez la femme enceinte que la vitamine B9 est particulièrement exigée. Dans le cadre du développement des tissus maternels, dont le sang et l’utérus, qu’elle est sollicitée. La période allant de la quatrième semaine jusqu’à la fermeture du tube neural est la plus concernée. La vitamine assure la bonne formation du système nerveux du fœtus.

Les aliments riches en acide folique

Les foies d’animaux (155 à 330 µg/100g), les fruits secs (93 à 198 µg/100 g) ou encore les légumes verts (91 à 125 µg/100 g), ainsi que certains types de fromages (80 à 108 µg/100 g) et les œufs (106 µg/100 g) sont les aliments contenant le plus de vitamine B9. Les autres aliments en contiennent, mais à une moindre dose. Les céréales (118 à 333 µg/100 g) destinées au petit-déjeuner sont une autre source riche en vitamines du groupe B. La levure de bière permet de combler les apports nutritionnels dans cet élément.

Les apports nutritionnels de la vitamine

Les besoins varient selon l’âge de l’individu. Un nourrisson ne devra pas dépasser la dose de 70 µg/jour. Dès l’âge de 1 an, cette dose pourra atteindre 100 µg. Les adolescents et les hommes auront leur coefficient aux alentours de 330 µg/j. La femme allaitante est celle qui en aura le plus besoin. Il est recommandé pour cette dernière de prendre un supplément à hauteur de 400 µg, cela avant même la conception et durant le premier mois de grossesse.

Les symptômes d’une carence en vitamine B9

Un manque de vitamine B9 se manifeste par une diarrhée, associée à une perte anormale de poids et d’appétit. Il se peut également qu’une carence en vitamine B9 se traduise par une inflammation de la langue, ainsi que des maux de tête et des palpitations cardiaques. Enfin, une carence prononcée est susceptible d’engendrer une anémie mégaloblastique ou encore une altération des muqueuses au niveau du col de l’utérus.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.