Sport : Voici certaines techniques pour mettre terme à la stagnation

Ce n'est un secret pour personne que la stagnation pourrait être une étape cruciale et un obstacle sérieux qui vous empêche d'atteindre vos objectifs. Cependant, en suivant ces techniques, vous pourrez y arriver avec succès !

Avez-vous des difficultés à progresser dans votre entraînement ? Vous êtes bloqué sur un plateau et vous avez l’impression que vous ne faites que suivre le mouvement sans voir de réels résultats ou progrès ? Si c’est le cas, alors cet article est pour vous ! Nous allons aborder ici trois conseils pour vous aider à dépasser ces plateaux difficiles, à donner à vos séances d’entraînement un coup de fouet qui n’a que trop tardé et à faire en sorte que chaque séance de musculation soit un effort qui en vaut la peine. Alors, si vous vous êtes épuisé à la salle de sport ces derniers temps et que vous sentez qu’il est temps de prendre des mesures concrètes pour vous libérer du marasme actuel, lisez ce qui suit.

Comment expliquer la stagnation sportive ou le plateau ?

Un plateau d’entraînement ou une stagnation dans le sport peut être attribué à un certain nombre de facteurs. Tout d’abord, le corps a tendance à s’habituer à un type d’exercice particulier avec le temps, ce qui entraîne une diminution de son efficacité. En outre, les sportifs peuvent se retrouver au point mort en raison d’une alimentation ou d’une hydratation inadéquate, d’un épuisement musculaire ou d’une blessure. De mauvais cycles de sommeil et le stress peuvent également augmenter la probabilité d’atteindre un plateau. Enfin, il est important que les sportifs aient des attentes réalistes et des objectifs à la fois réalisables et stimulants afin de rester motivés et de se concentrer sur les progrès.

Voici 3 astuces à suivre pour combattre la stagnation et maximiser vos efforts physiques.

Les débutants doivent s’en tenir à une routine sportive entre 6 à 12 semaines.

Pour commencer, Les débutants doivent adopter la bonne technique d’exécution pour de nombreux exercices, et s’habituer à certains mouvements et positions qui peuvent améliorer leurs performances. C’est pourquoi il est recommandé aux débutants de s’en tenir à la même routine pendant 6 à 12 semaines. Cette bonne habitude leur permet de suivre leurs progrès et d’identifier les points à améliorer. Cela augmente la motivation et les aide à mesurer les améliorations en termes de force, d’endurance et de performance globale.

En outre, les débutants qui changent de programme trop fréquemment risquent de ne pas pouvoir profiter pleinement des avantages de chaque exercice en raison d’un manque de familiarité ou d’une mauvaise forme. S’en tenir à une routine pendant 6 à 12 semaines donnera également au corps le temps de s’adapter correctement et de s’ajuster à l’intensité croissante des entraînements. Enfin, le maintien d’une routine efficace pendant cette période est important pour développer des habitudes saines qui perdureront longtemps après la fin de la période de 12 semaines.

Essayer d’adopter de petits ajustements dans votre programme d’entraînement tous les mois.

Une fois les 12 semaines s’achèvent, pensez à ajouter de simples changements à votre routine sportive. L’incorporation de variations dans les exercices, les séries, les répétitions, les périodes de repos et l’intensité peut choquer le corps et stimuler les progrès.

Le fait de varier vos séances d’entraînement les rend également plus intéressantes et contribue à maintenir un niveau de motivation élevé. Par exemple, vous pouvez mélanger l’ordre de vos exercices ou choisir différents types de poids (lourds, légers) chaque semaine. Vous pouvez aussi varier votre programme en essayant de nouveaux exercices, en changeant de gamme de répétitions ou même en faisant des supersets avec des groupes musculaires opposés. Prendre un jour de récupération active une fois par semaine peut de plus être bénéfique pour donner au corps le temps de se reposer et de récupérer après des entraînements intenses.

Les supersets : une astuce rentable et performante pour booster votre programme d’entraînement.

Les supersets sont utiles et rentables pour lutter contre la stagnation ou les plateaux d’entraînement. Cette technique d’haltérophilie populaire consiste à effectuer deux exercices l’un après l’autre sans aucun repos entre les deux, ce qui permet de tirer un maximum d’avantages de la séance d’entraînement en un court laps de temps. Le superset est non seulement un moyen efficace de gagner du temps, mais il permet également d’augmenter l’intensité et de progresser plus rapidement dans la salle de sport.

Le principal avantage des supersets est qu’ils peuvent augmenter considérablement la fatigue musculaire dans un groupe de muscles donné. En associant deux exercices qui font travailler des groupes musculaires similaires, vous pouvez atteindre des niveaux de fatigue plus élevés que si vous effectuez chaque exercice séparément avec un repos complet entre les séries. Ce niveau de fatigue accru entraîne des gains plus importants en termes de taille, de force et de conditionnement musculaire, ce qui vous permet de franchir vos anciens plateaux beaucoup plus rapidement qu’auparavant. En outre, l’intégration de supersets dans une routine peut contribuer à réduire la durée globale de l’entraînement tout en obtenant les résultats souhaités dans la salle de sport.

Le superset peut ainsi être utilisé comme un moyen d’augmenter la demande métabolique pendant une séance donnée. Lorsqu’ils sont combinés correctement, les supersets peuvent induire un stress métabolique et conduire à des taux plus élevés de dépense énergétique pendant une séance d’exercice. En tant que tel, le superset devrait être utilisé si un sportif cherche des moyens de perdre rapidement de la graisse ou d’améliorer son niveau de conditionnement général en dehors des activités cardio traditionnelles comme la course à pied ou le vélo.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Margot Fontenive