Ne considérez jamais ces mythes si vous souhaitez pratiquer la méditation.

La pratique de la méditation consiste à se consacrer délibérément à son esprit. Au cours de nos journées chargées, nous consacrons du temps pour nous asseoir, souffler et essayer de nous focaliser sur notre respiration.

Cette discipline favorise une plus grande prise de conscience de nos pensées, un comportement plus compatissant à l’égard de nous-mêmes et des autres, ainsi qu’une connexion au moment présent. Si vous souhaitez méditer, vous trouverez ci-dessous ce que vous devez savoir sur les mythes les plus répandus à ce sujet.

Mythe n° 1 : il faut faire le vide dans son esprit.

Beaucoup de gens estiment que la méditation implique de faire le vide dans son esprit, et cette notion peut paraître trop compliquée ou décourageante.

Vérité : Se vider l’esprit paraît réellement difficile et décourageant… puisqu’il est presque (sinon complètement) irréalisable de le faire. La nature de l’esprit humain est de s’attarder sur des pensées, de se bloquer dans des cycles. Voilà tout ce qu’il fait. En méditation, il faut s’attendre à voir son esprit errer et se perdre dans ses pensées. La méditation a pour but de surveiller ce qui se passe dans notre esprit, sans porter de jugement.

Mythe n° 2 : la méditation requiert du temps.

Cette affirmation n’est qu’une excuse. Nous croyons souvent que si nous n’avons que quelques minutes à consacrer à la méditation, ça ne vaut pas la peine de la pratiquer.

La vérité : il suffit de quelques minutes par jour pour commencer à ressentir les bienfaits d’une pratique de la méditation. En réalité, nul n’a le temps de faire toutes les choses qu’il souhaite faire en une journée. Au contraire, plusieurs personnes constatent qu’elles gagnent du temps dans leur journée en méditant, ce qui leur permet d’être plus présentes, plus efficaces et plus productives dans leurs activités.

Mythe n° 3 : il faut s’asseoir par terre, en croisant les jambes.

La vérité : il est inutile d’essayer de ressembler à Bouddha en méditant. Du moment que vous êtes à l’aise et que votre colonne vertébrale est relativement droite, la position est idéale pour méditer. Il se peut que la meilleure position soit de s’asseoir sur une chaise ou sur un oreiller, un coussin ou un tapis de yoga, ou encore de croiser les jambes sur le sol, mais cela dépend de vous, après avoir essayé. Le seul véritable principe est d’être à l’aise.

Mythe n° 4 : La méditation demande des années de travail acharné pour être parfaite.

On pense souvent que la méditation devait être une expérience totalement heureuse si vous la faites correctement, et que si la négativité entrait dans votre méditation, vous deviez faire quelque chose de mal.

La vérité : L’un des principes importants de la méditation est de ne pas juger ses pensées et ses expériences. Ainsi, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de méditer, et il n’y a pas de méditation qui puisse être qualifiée de bonne ou de mauvaise. En tant que débutant, vous devrez peut-être ramener votre esprit au moment présent plus souvent, et il n’y a rien de mal à cela.

Mythe n°5 : Vous devez faire du yoga (ou au moins être un hippie ou un végétalien).

Cristaux, chants, lévitation, gourous, dieux et déesses mythiques… voilà les choses qui viennent à l’esprit lorsqu’on entend parler de la méditation pour la première fois.

La vérité : des gens de tous horizons et de toutes cultures méditent. Cette pratique se répand de plus en plus à mesure que les avantages de la méditation, étayés par la science, sont connus du grand public. La méditation est faite pour les yogis, les végétaliens et les hippies, mais aussi pour les médecins, les PDG, les barmans, les enseignants du primaire, les avocats, les infirmières et à peu près tous ceux qui cherchent à évacuer le stress, à calmer l’esprit, à stimuler la créativité et à accroître leur conscience de soi, leur patience, leur productivité et leur compassion.

Mythe n° 6 : la méditation est facile.

Vérité : Commencer une pratique de la méditation semble l’une des choses les plus difficiles à faire. Mais c’est aussi l’une des plus précieuses. Il faut s’attendre dès le début à un défi.

Si vous savez dès le départ qu’une pratique de la méditation est censée être gratifiante et précieuse dans votre vie – mais pas toujours simple – vous apprendrez aussi à être patient avec vous-même. Certaines personnes trouvent que méditer leur vient tout de suite à l’esprit, et c’est en fait compréhensible. Mais pour d’autres, la facilité de la méditation prend du temps. Il est important de savoir que c’est normal au début et que cela devient plus en plus habituel.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -