Manganum, le remède homéopathique en cas des affections des voies respiratoires

Manganum

La souche homéopathique Manganum se prépare à partir du manganèse. Il s’agit d’un oligoélément essentiel au bon fonctionnement de l’organisme humain. D’ailleurs, ce dernier en renferme jusqu’à 20 mg répartis dans le pancréas, les reins et le foie.

Au sein du corps humain, cet oligoélément contribue à la production d’insuline et favorise le métabolisme des acides aminés. Il exerce également une activité protectrice auprès de la masse osseuse.

Une carence en manganèse conduit à des troubles cutanés et à des anomalies sanguines. Afin d’éviter ces troubles, il est donc nécessaire d’assurer un apport journalier de 2.5 mg chez les femmes et de 2.8 mg chez les hommes. Pour cela, les aliments à privilégier sont :

  • Les céréales : flocon d’avoine, semoule de blé crue, muesli, pâtes complètes crues
  • Les fruits à coque
  • Les fruits et légumes : épinard cru, framboise, mûre, ananas frais, haricot blanc cru
  • Les mollusques : noix de Saint Jacques crue, moule crue
  • Le thé noir ou vert

Il convient de noter que l’excès de manganèse peut entraîner l’apparition de certains troubles. On cite notamment un retard au niveau scolaire pour les enfants et une maladie de Parkinson pour les adultes.

Propriétés et utilisations en homéopathie

Manganum et la sphère ORL :

Sur le plan ORL, ce remède homéopathique permet de traiter les inflammations du larynx. Il aide notamment à améliorer les symptômes comme le rhume ou la toux. Dans sa forme chronique, la laryngite peut conduire à une douleur au niveau des oreilles.

Chez les enfants enrhumés, Manganum s’avère efficace dans le traitement des otites et des catarrhes tubaires.

Les autres indications de ce remède sont les acouphènes et les cas d’asthme dû à une allergie au duvet et aux plumes.

Manganum en rhumatologie et en neurologie :

En rhumatologie, la principale indication de ce médicament est les crises de rhumatismes, notamment celles qui affectent les petites articulations. Il est aussi utile en cas de nodosités rhumatismales, de purpura rhumatoïde et de durcissement des tissus péri-articulaires. Ses autres usages en rhumatologie sont l’érythème avec présence de nœuds sous-cutanés et les douleurs des insertions tendons.

Dans le domaine de la neurologie, il soigne le syndrome parkinsonien médicamenteux.

Pour les affections de type Manganum, les modalités d’aggravation sont le froid, l’humidité et la nuit. Les signes pathologiques s’améliorent en position couchée.

Recommandations d’administration et dosage usuel

Généralement, le traitement des pathologies chroniques ainsi que les traitements terrains nécessitent une longue durée de cure. Concernant les dilutions à utiliser, elles sont de 7 à 9 CH.

Lors des affections ORL aiguës, les homéopathes prescrivent une prise rapprochée de 3 granules en 5 à 7 CH. Pour les enfants souffrant de rhume, prendre des médicaments en 9 CH avec une prise par jour au long cours.

Enfin, pour atténuer les douleurs des insertions tendons, il est recommandé d’associer Manganum avec Symphytum. Concernant le dosage, il est nécessaire de consulter afin d’avoir l’avis d’un spécialiste en homéopathie.