Tout savoir des propriétés thérapeutiques de la pulmonaire

propriétés thérapeutiques de la pulmonaire

La pulmonaire ou l’herbe aux poumons est une plante dicotylédone herbacée. Elle appartient à la famille botanique des Boraginaceae et répond au nom scientifique de Pulmonaria officinalis. Cette plante se développe principalement dans les endroits humides de l’Europe. Elle peut atteindre une hauteur de 30 cm et sa floraison a lieu entre le mois de mars et le mois d’avril. Elle est facilement reconnaissable grâce à ses grandes feuilles à pois blancs et à poils rugueuses. D’ailleurs, ses taches blanches sont ce qui la distingue de la grande consoude. À l’instar de cette dernière, la pulmonaire renferme également des vertus très estimées en phytothérapie. Elle est particulièrement riche en tanins, en mucilages et en minéraux. On peut également détecter la présence des alcaloïdes pyrrolizidiniques.

Principales indications en phytothérapie

Comme son nom l’indique, l’herbe aux poumons permet de soigner les affections touchant la sphère oto-rhino-laryngologie ou ORL. En effet, elle contribue à l’amélioration du confort respiratoire. Elle développe, entre autres, des propriétés expectorantes, antitussives, anti-catarrhales et adoucissantes. Ainsi, elle purifie les voies respiratoires en stimulant l’évacuation des mucus et des sécrétions pulmonaires. Ses principales indications sont les bronchites, la toux, le rhume, l’asthme ainsi que les diverses inflammations du pharynx et du larynx. Autrefois, elle servait également de remède contre la tuberculose.

Cette plante médicinale intervient également dans le traitement des troubles digestifs. Elle aide particulièrement à lutter contre les diarrhées, les hémorroïdes et les inflammations des intestins, notamment du côlon. En outre, grâce à ses activités astringentes, elle aide à résoudre divers problèmes cutanés. On distingue les plaies, les gerçures et le pityriasis.

Formes et préparations disponibles

En général, la pulmonaire se présente sous forme de tisane ou de décoction. Ces préparations sont à base de plante coupée et séchée. On peut également la retrouver sous forme de poudre et de teinture mère.

Conseils d’utilisation et posologie recommandée

La pulmonaire s’utilise à la fois en interne et en externe. Quelle que soit la forme utilisée, il faut toujours veiller à ne pas dépasser les doses recommandées afin de profiter des vertus de la plante.

Tisane :

Dans une tasse d’eau bouillante, laisser infuser pendant une dizaine de minutes 1 cuillère à soupe (environ 2 g) d’extraits secs. Filtrer la préparation puis ajouter un peu de miel si besoin et boire jusqu’à 3 tasses par jour.

En usage externe, utiliser la même préparation et l’appliquer via une compresse ou une gaze sur les parties de la peau à traiter.

Teinture mère :

La teinture mère s’administre par voie orale, avant ou après le repas. En deux fois par jour, prendre 15 gouttes à diluer dans un verre d’eau. La cure doit se faire en 25 jours maximum.

Précautions d’emploi

Faute de données suffisantes, les femmes enceintes et allaitantes ne doivent pas adopter une cure à base de pulmonaire. Tel est également le cas pour les personnes souffrant de troubles hépatiques. Notons qu’un avis médical est toujours nécessaire avant chaque traitement pour prévenir d’éventuels effets secondaires.