Huile essentielle d’inule odorante (Inula graveolens)

huile essentielle d’inule odorante

L’inule odorante est une plante officinale provenant de la Corse et de la Provence. Elle est facilement reconnaissable grâce à ses larges capitules jaunes aux ligules étroites. Depuis des millénaires, cette plante occupe une importante place dans le domaine de la médecine naturelle. En aromathérapie, par exemple, les vertus curatives de son huile essentielle ne sont plus à prouver. Il convient de noter que cette huile s’obtient par la distillation complète des sommités fleuries de la plante.

Principales caractéristiques

Composition biochimique :

L’huile essentielle d’inule odorante renferme 35 à 50 % d’acétate de bornyle. Elle contient également du bornéol, des lactones et du camphène.

Profil organoleptique :

L’huile essentielle d’inule odorante présente généralement une couleur jaune orangé à vert émeraude. Elle dégage une senteur à la fois aromatique et résineuse.

Principales indications thérapeutiques

Santé :

L’huile essentielle d’inule odorante offre des propriétés mucolytiques, expectorantes, anti-catarrhales et antitussives. À cet effet, elle intervient principalement dans le traitement des affections touchant la sphère ORL, surtout celles accompagnées de sécrétions abondantes. On distingue, entre autres, les bronchites, l’asthme sécrétoire, les toux, la rhinite et la pharyngite.

En outre, elle exerce une action régulatrice sur l’ensemble du système circulatoire. Elle est ainsi un excellent remède contre l’hypertension artérielle, la fatigue cardiaque ainsi que les perturbations du rythme cardiaque.

Enfin, ses autres indications sont :

  • Insuffisance hépato-biliaire
  • Infections d’origine virale, bactérienne ou encore fongique : entérocolite, cystite, vaginite, mycose cutanée et gynécologique

Bien-être :

Au niveau psychologique, cette huile développe surtout des propriétés calmantes. Ainsi, elle tend à calmer les personnes sujettes aux angoisses, au stress, à la nervosité, à l’agitation et à l’hyperémotivité. En cas d’insomnies ou de troubles de sommeil, elle facilite également l’endormissement. Enfin, elle s’avère utile contre le surmenage et aussi pour combattre les états d’esprit négatifs ou le manque d’assurance.

Conseils d’utilisation et posologie

Voie orale :

La prudence est de mise pour les prises en interne. Par ailleurs, cette voie d’administration nécessite une consultation au préalable chez un médecin ou un thérapeute.

Voie cutanée :

L’usage en externe doit toujours faire l’objet d’une dilution dans de l’huile végétale. Pour une quantité de 1 ml d’huile essentielle d’inule odorante, il faut ainsi 4 ml d’huile végétale. Avec la préparation huileuse obtenue, masser les parties à traiter.

Inhalation ou olfaction :

Pour dégager les voies nasales ou pour améliorer le bien-être, effectuer une inhalation humide ou sèche. Une autre astuce consiste à respirer directement au-dessus du flacon.

Diffusion atmosphérique :

Pour améliorer l’état psycho émotionnel ou pour prévenir les affections hivernales, effectuer une diffusion d’une durée de 30 minutes. Renouveler l’opération si nécessaire.

Précautions d’usage

Sauf avis médical, l’utilisation de l’huile essentielle d’inule odorante n’est pas recommandée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans. Par ailleurs, pour chaque usage à des fins curatives, il est important de toujours solliciter l’avis d’un professionnel de santé.

Enfin, il ne faut pas confondre l’huile essentielle extraite des sommités fleuries et celle issue des rhizomes. Cette dernière possède, en effet, des propriétés différentes.