Les graisses saturées: amies ou ennemies de la santé?

les graisses saturées sont-elles bonnes ou mauvaises ? Devriez-vous les éliminer de votre alimentation ou au contraire les privilégier ? Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

Les graisses saturées ont longtemps été considérées comme des ennemies de la santé, à éviter à tout prix pour préserver votre cœur et votre bien-être. Cependant, de récentes études ont remis en question certaines des idées reçues sur les graisses saturées et ont même révélé certains bienfaits de ces acides gras. Alors, les graisses saturées sont-elles bonnes ou mauvaises ? Devriez-vous les éliminer de votre alimentation ou au contraire les privilégier ? Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

Qu’est-ce que les graisses saturées ?

Les graisses saturées sont des acides gras présents dans une variété d’aliments, tels que la viande et les produits laitiers. La définition officielle des graisses saturées est celle des acides gras ne contenant pas de doubles liaisons entre les molécules de carbone. Bien que leur consommation excessive puisse avoir des effets néfastes sur la santé, les graisses saturées ont également été associées à plusieurs bienfaits, allant d’une meilleure santé cérébrale à une réduction du risque d’accident vasculaire cérébral.

Les graisses saturées vs les graisses insaturées

Les graisses insaturées sont des acides gras contenant au moins une double liaison dans leur chaîne. Elles sont classées en deux catégories : les graisses monoinsaturées et les graisses polyinsaturées. Les graisses insaturées sont connues pour leurs effets bénéfiques sur la santé, notamment pour favoriser la perte de poids, réduire l’inflammation et diminuer le risque de maladies cardiaques. Il est donc généralement recommandé de privilégier les graisses insaturées dans votre alimentation.

Les graisses saturées vs les graisses trans

Contrairement aux graisses saturées, les graisses trans doivent être totalement éliminées de votre alimentation. Les graisses trans sont principalement présentes dans les produits transformés, tels que les beignets, les biscuits, les gâteaux. Des études ont montré que la consommation de graisses trans peut augmenter considérablement le risque de maladies cardiaques. Il est donc essentiel d’éviter ce type de graisse autant que possible.

Les aliments riches en graisses saturées

Toutes les graisses saturées ne sont pas équivalentes en termes de qualité nutritionnelle. Certains aliments riches en graisses saturées sont sains et peuvent être intégrés à votre alimentation. Voici quelques exemples :

  • Beurre provenant de vaches nourries à l’herbe
  • Huile de coco
  • Chocolat noir
  • Viande provenant de bétail nourri à l’herbe
  • Produits laitiers entiers
  • Fromage
  • Œufs

Les bienfaits des graisses saturées

Les graisses saturées peuvent présenter plusieurs avantages pour la santé lorsqu’elles sont consommées avec modération. Voici quelques-uns de ces bienfaits :

1. Formation des membranes cellulaires

Les acides gras saturés sont essentiels à la vie et constituent la base même des membranes cellulaires. Ils représentent environ 50 % des membranes animales. Les membranes cellulaires ont pour rôle d’enclore et de protéger les cellules, ainsi que de contrôler le mouvement des substances à l’intérieur et à l’extérieur des cellules.

2. Augmentation du taux de cholestérol HDL bénéfique

Le cholestérol est une substance semblable à la graisse présente dans tout le corps. Il est essentiel à la synthèse des hormones, de la vitamine D et des acides biliaires. Un taux élevé de cholestérol LDL (lipoprotéines de basse densité) peut s’accumuler dans le sang, rétrécir les artères et augmenter le risque de maladies cardiaques. En revanche, le cholestérol HDL (lipoprotéines de haute densité) peut être bénéfique. Il se déplace dans le sang, élimine le cholestérol LDL des artères et le transporte jusqu’au foie.

Les graisses saturées sont souvent considérées comme des « bonnes graisses » car elles ont été démontrées pour augmenter les niveaux de cholestérol HDL dans le corps. Des niveaux plus élevés de cholestérol HDL ont été associés à une meilleure santé cardiaque et peuvent même réduire le risque de maladie coronarienne.

3. Réduction du risque d’accident vasculaire cérébral

Un accident vasculaire cérébral survient lorsque la circulation sanguine vers le cerveau est interrompue, entraînant la mort ou les dommages des cellules cérébrales. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires, certaines études ont montré que la consommation de graisses saturées pourrait réduire le risque d’accident vasculaire cérébral. Une étude publiée en 2010 dans l’American Journal of Clinical Nutrition a montré que la consommation de graisses saturées était associée à un risque de décès par accident vasculaire cérébral plus faible chez 58 453 adultes sur une période de 14 ans.

4. Amélioration de la santé cérébrale

Certains types de graisses saturées, comme l’huile de coco, ont été largement étudiés pour leurs bienfaits potentiels sur le cerveau. Les acides gras à chaîne moyenne présents dans l’huile de coco sont réputés pour leur effet protecteur sur la santé cérébrale, notamment en ce qui concerne les troubles neurodégénératifs tels que la maladie d’Alzheimer.

Une étude publiée dans le journal Neurobiology of Aging a montré que la consommation de triglycérides à chaîne moyenne pouvait améliorer les performances cognitives chez certaines personnes atteintes de formes légères de la maladie d’Alzheimer.

5. Idéales pour la cuisson à haute température

Les graisses saturées, telles que le beurre, le ghee et l’huile de coco, sont parfaites pour la cuisson au four, la cuisson à la poêle, le grillage ou la friture. Elles sont plus résistantes à l’oxydation et aux dommages causés par la cuisson à haute température que les graisses polyinsaturées.

Les graisses polyinsaturées, quant à elles, s’oxydent beaucoup plus facilement et sont très sensibles à la dégradation, à l’oxydation et à la perte de nutriments.

La stabilité élevée des graisses saturées peut également prévenir la formation de radicaux libres dans le corps, qui sont des composés nocifs pouvant contribuer à des maladies chroniques telles que les maladies cardiaques, le cancer et le diabète.

Il est donc recommandé d’opter pour une huile de cuisson stable à la chaleur et d’incorporer suffisamment d’aliments riches en antioxydants dans votre alimentation pour combattre les dommages des radicaux libres et prévenir les maladies chroniques.

Idées reçues sur les graisses saturées

Malgré les nombreux bienfaits des graisses saturées, elles ont longtemps été associées à certains mythes. Voici quelques-unes des idées fausses les plus courantes :

1. Les graisses saturées provoquent des maladies cardiaques

Les graisses saturées ont été longtemps considérées comme mauvaises pour la santé et responsables des maladies cardiaques. Cette croyance était basée sur la découverte que les graisses saturées augmentent le taux de cholestérol dans le sang, laissant supposer qu’elles contribuent automatiquement aux maladies cardiaques.

Cependant, les études n’ont pas encore démontré de lien entre la consommation de graisses saturées et les maladies cardiaques. En fait, une revue Cochrane publiée en 2011 a montré que la réduction de la consommation de graisses saturées n’avait aucun effet sur le risque de décès ou de décès par maladie cardiaque.

De même, une autre grande étude publiée dans les Annals of Internal Medicine a confirmé l’absence de lien direct entre la consommation de graisses saturées et le risque de maladie cardiaque.

2. Manger des graisses fait grossir

Depuis l’explosion de la mode des régimes pauvres en matières grasses dans les années 1980 et 1990, de nombreux adeptes de régimes ont privilégié les produits pauvres en matières grasses dans l’espoir de perdre du poids.

Cependant, cette croyance est loin d’être vraie. Les graisses saines peuvent en réalité favoriser la satiété, vous procurer une sensation de rassasiement et réduire l’appétit et les fringales. Elles peuvent également réduire les niveaux de ghréline, l’hormone de la faim, de manière plus efficace que les glucides.

C’est pourquoi des régimes tels que le régime cétogène, qui mettent l’accent sur une consommation accrue de graisses saines, peuvent contribuer à contrôler votre appétit et à favoriser la perte de poids.

3. Les aliments riches en graisses saturées sont mauvais pour la santé

Il est courant de penser que les aliments riches en matières grasses sont automatiquement mauvais pour la santé. Bien qu’il existe certains aliments riches en graisses saturées qu’il vaut mieux éviter, de nombreux aliments riches en graisses saturées sont sains et riches en nutriments essentiels.

Par exemple, le bœuf nourri à l’herbe est riche en protéines, en niacine, en zinc et en sélénium, ainsi qu’en de nombreux autres vitamines et minéraux essentiels. De même, le chocolat noir est riche en graisses saturées mais également en antioxydants, en manganèse et en cuivre.

D’autres aliments tels que les œufs, le lait et le fromage sont également sources de nombreux nutriments importants pour l’alimentation.

Risques et effets secondaires des graisses saturées

Bien que les graisses saturées présentent de nombreux avantages pour la santé et ne soient pas directement responsables des maladies cardiaques comme on le pensait autrefois, elles peuvent avoir des effets secondaires qui doivent être pris en compte.

Tout d’abord, les graisses saturées peuvent augmenter les niveaux de cholestérol LDL (lipoprotéines de basse densité) « mauvais cholestérol » dans le sang. Des études ont montré que la consommation de graisses saturées peut être associée à des niveaux plus élevés de cholestérol LDL, ce qui est un facteur de risque connu de maladies cardiaques. Par conséquent, les personnes ayant des niveaux élevés de cholestérol LDL devraient envisager de limiter leur consommation de graisses saturées.

La recherche a également donné des résultats contradictoires sur les effets des graisses saturées sur la santé osseuse. Alors qu’une étude a rapporté qu’une consommation plus élevée de graisses saturées était associée à une densité minérale osseuse plus élevée chez les enfants, d’autres recherches chez l’homme et chez l’animal ont montré qu’elle pourrait être liée à une densité minérale osseuse plus faible et à une absorption de calcium altérée.

De plus, toutes les graisses saturées ne sont pas bonnes pour la santé. De nombreux aliments riches en graisses saturées, tels que les viandes transformées, les aliments frits, les produits de boulangerie et les collations préemballées riches en matières grasses, contiennent également des additifs, des graisses trans, du sodium, des composés cancérigènes ou des produits chimiques nocifs. Il est donc important d’éviter ces aliments autant que possible.

Bien que les graisses saturées présentent de nombreux bienfaits pour la santé, il est important de les consommer avec modération dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée. Veillez également à inclure une quantité suffisante de protéines, de fibres et de graisses insaturées pour optimiser les bienfaits de votre alimentation.

De plus, optez pour des aliments riches en graisses saturées sains et évitez les aliments transformés et frits. Ces aliments ont peu ou pas de valeur nutritionnelle et contiennent souvent des composés nocifs qui pourraient annuler les effets bénéfiques des graisses saturées.

Comme toujours, la modération est la clé en toutes choses. Les recommandations actuelles des organisations de santé suggèrent de ne pas dépasser 10 % des calories quotidiennes provenant des graisses saturées. Cependant, à mesure que de nouvelles recherches émergent sur les mécanismes complexes des graisses saturées dans le corps, nous pourrions voir une évolution de ces recommandations.

4.2/5 - (6 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn