La baisse de l’audition favorise la survenue de la démence

Une nouvelle étude révèle que la perte auditive est liée à des changements structurels dans le cerveau qui augmentent le risque de démence.

La perte auditive est une condition fréquente qui peut avoir un impact significatif sur la qualité de vie des personnes touchées. Cependant, une nouvelle étude révèle que cette condition peut également être liée à des changements structurels dans le cerveau qui augmentent le risque de démence. Voyons de plus près les résultats de cette étude et discuterons de l’importance de prendre soin de notre audition pour prévenir les problèmes cognitifs.

Les régions du cerveau affectées par la perte auditive

La recherche a déjà établi un lien entre la perte auditive et la démence, mais les mécanismes exacts de cette relation restaient flous. Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Université de Californie à San Diego et de l’Institut de recherche sur la santé de Kaiser Permanente Washington a identifié des changements dans les parties du cerveau associées à l’attention, aux fonctions exécutives et au traitement auditif chez les personnes atteintes de perte auditive.

Les régions du cerveau les plus touchées sont le cortex frontal, responsable des fonctions exécutives, et les régions auditives du lobe temporal. Ces résultats suggèrent que la perte auditive peut affecter non seulement notre capacité à entendre, mais aussi notre capacité à traiter l’information de manière efficace et à maintenir notre attention.

La relation entre la perte auditive et la démence

Une étude de référence réalisée en 2020 a révélé que les personnes atteintes de perte auditive présentent un risque plus élevé de développer une démence. Cependant, il est important de noter que la relation entre ces deux conditions n’est pas encore entièrement comprise. Les chercheurs continuent d’explorer les mécanismes sous-jacents de cette association et de déterminer si la perte auditive est un facteur de risque indépendant ou simplement un symptôme précoce de la démence.

La nouvelle étude ajoute une pièce supplémentaire au puzzle en identifiant les changements structurels spécifiques qui se produisent dans le cerveau des personnes atteintes de perte auditive. Cela nous rapproche un peu plus de la compréhension de la manière dont ces deux conditions sont liées et souligne l’importance de prendre des mesures pour préserver notre audition.

Impact de la perte auditive sur le cerveau

Les résultats de l’étude suggèrent que la perte auditive peut avoir un impact sur la structure du cerveau, en particulier dans les régions associées à l’attention, aux fonctions exécutives et au traitement auditif. Ces changements pourraient expliquer pourquoi les personnes atteintes de perte auditive sont plus susceptibles de présenter des problèmes cognitifs et de développer une démence.

Le Dr Linda McEvoy, auteure principale de l’étude, souligne que les régions du cerveau affectées par la perte auditive ne sont pas les mêmes que celles généralement associées à la maladie d’Alzheimer, qui est le type le plus courant de démence. Cependant, cela ne signifie pas que la perte auditive n’est pas un facteur de risque pour d’autres formes de démence ou que les changements structurels observés dans cette étude n’ont pas d’implications sur la cognition.

L’importance des aides auditives

Une question importante soulevée par cette étude est de savoir si les changements structurels observés dans le cerveau des personnes atteintes de perte auditive sont réversibles. Les chercheurs espèrent que l’utilisation d’aides auditives pourrait non seulement améliorer la capacité auditive des personnes atteintes de perte auditive, mais aussi ralentir ou inverser ces changements cérébraux. Il y a des indications selon lesquelles les aides auditives pourraient contribuer à atténuer les effets de la perte auditive sur le cerveau.

Recommandations pour préserver notre audition

La prévention de la perte auditive est essentielle pour préserver notre santé cognitive. Voici quelques recommandations pour prendre soin de notre audition :

Évitez une exposition prolongée à des bruits forts : Les bruits forts peuvent endommager les cellules ciliées de l’oreille interne, ce qui peut entraîner une perte auditive. Utilisez des bouchons d’oreille ou des casques antibruit dans les environnements bruyants.

Évitez les médicaments ototoxiques : Certains médicaments, tels que les antibiotiques aminoglycosides et les médicaments anticancéreux, peuvent endommager les cellules auditives. Consultez votre médecin pour connaître les effets potentiels des médicaments que vous prenez sur votre audition.

Protégez vos oreilles lors d’activités bruyantes : Lorsque vous utilisez des outils ou des équipements bruyants, comme une tondeuse à gazon ou un souffleur de feuilles, portez des bouchons d’oreille ou un casque antibruit.

Faites-vous tester régulièrement : Faites tester votre audition régulièrement par un professionnel de la santé pour détecter toute perte auditive précoce.

Utilisez des aides auditives si nécessaire : Si vous êtes diagnostiqué avec une perte auditive, consultez un audioprothésiste pour discuter des options d’aides auditives qui pourraient améliorer votre qualité de vie et préserver votre santé cognitive.

La perte auditive peut avoir des conséquences plus importantes que la simple difficulté à entendre. Des recherches récentes suggèrent que la perte auditive peut également être liée à des changements structurels dans le cerveau qui augmentent le risque de démence. Il est donc crucial de prendre soin de notre audition et de consulter un professionnel de la santé si nous remarquons des problèmes auditifs. En préservant notre audition, nous pouvons préserver notre santé cognitive et améliorer notre qualité de vie à long terme.

 

 

5/5 - (2 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn