Découvrir les vertus thérapeutiques de l’huile essentielle de Myrrhe

vertus thérapeutiques de l’huile essentielle de Myrrhe

La myrrhe désigne la résine aromatique d’un arbuste du désert, l’arbre à myrrhe ou le balsamier. Il fait partie de la famille des burséracées, qui se couvre de fleurs de couleur orange à rouge au moment de la floraison. Pour en extraire une huile essentielle, il faut procéder à la distillation de la résine aromatique.

Que renferme l’huile essentielle de myrrhe ?

Le curzerène et le furanocudesmaoliène sont les composants principaux de l’huile essentielle de Myrrhe. Ce sont des sesquiterpènes qui représentent entre 70 et 90 % de la totalité du produit. Ce taux varie selon la qualité de l’huile et les conditions de production. Grâce à sa richesse en sesquiterpènes, elle représente moins de risque sur la santé. Outre ces deux composants, l’huile essentielle de Myrrhe contient aussi des cétones et des aldéhydes.

Les propriétés thérapeutiques de l’huile essentielle de Myrrhe

Très utilisée chez les dentistes, cette huile essentielle entre dans la composition des produits destinés au traitement des maux de dents et des autres problèmes bucco-dentaires. Elle renferme de nombreux autres bienfaits et permet de :

  • Booster la défense immunitaire en cas de fatigue, infection virale et bactérienne,
  • Traiter les troubles ORL et respiratoires grâce à ses propriétés antibactériennes, antioxydantes et anti-inflammatoires,
  • Soigner les problèmes dermatologiques comme les abcès, le coup de soleil, la cicatrisation difficile, les vergetures, grâce à ses propriétés antibactériennes et cicatrisantes,
  • Soulager l’arthrose, l’arthrite et les autres douleurs articulaires et musculaires. En effet, le pouvoir antalgique de cette huile essentielle provient de sa forte concentration en sesquiterpènes.

Il faut préciser que l’huile essentielle de Myrrhe est un anaphrodisiaque et thyréomodulateur. Elle permet ainsi de calmer l’hyperthyroïdie via la modulation de la glande thyroïde. Cette huile essentielle possède aussi des vertus calmantes, bénéfiques pour inhiber les désirs sexuels.

Comment utiliser l’huile essentielle de Myrrhe ?

L’huile essentielle de commiphora molmol peut être utilisée de façons très différentes, selon les problèmes rencontrés.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Pour traiter les problèmes cutanés, les douleurs musculaires et articulaires, ainsi que les troubles digestifs, l’application cutanée ou le massage est recommandée.

  • Masser l’abdomen avec cette huile pour soulager les troubles digestifs, la colonne vertébrale et la plante des pieds pour les infections ORL, la colonne vertébrale pour la fatigue, le bas du dos pour stimuler la libido,
  • un bain de bouche avec un mélange de quelques gouttes d’huile essentielle et d’eau pour traiter l’aphte, l’herpès buccal,
  • masser le corps ou la partie concernée avec de l’huile essentielle diluée dans une huile végétale en cas de douleurs articulaires.

Par voie orale, cette huile essentielle est efficace pour traiter les ascaris. Mais avant de l’utiliser, il est préférable de consulter un thérapeute. Pour les gargarismes, il ne faut pas oublier de la diluer et d’éviter d’avaler le mélange. En inhalation, l’huile essentielle de Myrrhe est très efficace pour lutter contre la fatigue et le stress. Il suffit d’appliquer quelques gouttes de cette huile essentielle sur un mouchoir puis le respirer ou bien de respirer directement le flacon. Avec son caractère très visqueux, il est nécessaire de la diluer à 5 à 10 % dans d’autres huiles essentielles.

Huile essentielle de commiphora molomol – précautions et contre-indication

Les personnes asthmatiques et épileptiques doivent demander un avis médical avant d’utiliser cette huile essentielle. Cette recommandation s’applique aussi aux personnes âgées, et personnes atteintes de maladies chroniques.

Elle est aussi déconseillée pendant toute la période de grossesse et durant l’allaitement. Il est aussi conseillé de tester l’intolérance à cette huile essentielle au creux de coude avant de l’utiliser, notamment pour une utilisation pure.