COVID long: une étude explique la raison de la fatigue persistante et ses causes biologiques

Une étude récente menée par le Centre médical universitaire d'Amsterdam a révélé que la fatigue éprouvée par les personnes atteintes de COVID long a une cause physique.

Le COVID long est une condition qui affecte au moins 65 millions de personnes dans le monde. Les symptômes les plus courants du COVID long comprennent l’épuisement post-effort, les problèmes cognitifs, le brouillard cérébral, les troubles du sommeil et la fatigue, qui peuvent avoir un impact sévère sur la vie des personnes touchées. Alors que les chercheurs cherchent toujours à comprendre pourquoi certaines personnes développent un COVID long et ses symptômes tandis que d’autres ne le font pas, une étude récente menée par le Centre médical universitaire d’Amsterdam a révélé que la fatigue éprouvée par les personnes atteintes du COVID long a une cause physique.

Les symptômes du COVID long

Le COVID long est caractérisée par une variété de symptômes persistants, notamment la fatigue, les étourdissements, les problèmes de mobilité, les troubles du sommeil, les problèmes cognitifs et le brouillard cérébral. Ces symptômes peuvent avoir un impact profond sur la vie quotidienne des personnes touchées. Une étude publiée en juin 2023 a révélé que plus de la moitié des personnes atteintes du COVID longue ont signalé une grave perturbation de leur vie professionnelle, familiale, sociale et privée en raison de ces symptômes, la fatigue étant le principal problème. Les chercheurs continuent de se demander pourquoi certaines personnes développent un COVID longue et ses symptômes tandis que d’autres ne le font pas.

La cause biologique de la fatigue dans le COVID long

Les chercheurs de l’Université médicale d’Amsterdam ont entrepris une étude pour comprendre la cause biologique de la fatigue chez les personnes atteintes du COVID long. Ils ont recruté 25 personnes atteintes du COVID long ainsi que 21 participants en bonne santé. Tous les participants ont été soumis à un test de vélo conçu pour les pousser à l’effort maximal pendant environ 15 minutes. Les chercheurs ont ensuite examiné des échantillons de sang et de tissus musculaires prélevés sur tous les participants avant et après le test.

Les résultats de l’étude ont révélé des anomalies dans les tissus musculaires des participants atteints de COVID long, notamment un dysfonctionnement des mitochondries musculaires. Les mitochondries sont souvent appelées les « centrales énergétiques » des cellules, car elles sont responsables de la production d’énergie nécessaire au fonctionnement du corps. Cette découverte suggère que la fatigue éprouvée par les personnes atteintes de COVID longue a une cause biologique réelle. Selon le professeur Michèle van Vugt, co-auteur de l’étude, « le cerveau a besoin d’énergie pour penser, les muscles ont besoin d’énergie pour bouger. Cette découverte signifie que nous pouvons maintenant commencer à rechercher un traitement approprié pour les personnes atteintes du COVID long ».

Les implications de la recherche

Les résultats de cette étude sont importants car ils fournissent des preuves tangibles de la cause biologique de la fatigue persistante chez les personnes atteintes du COVID long. Cette découverte peut aider à sensibiliser les médecins et à les encourager à prendre au sérieux les plaintes des patients atteints de COVID long. Les chercheurs espèrent également utiliser ces découvertes pour développer des biomarqueurs diagnostiques et des traitements spécifiques du COVID long.

 

La COVID long est une condition qui continue d’affecter des millions de personnes dans le monde. Les symptômes persistants, tels que la fatigue, peuvent avoir un impact significatif sur la vie quotidienne des personnes touchées. Grâce à des études récentes, nous commençons à mieux comprendre la cause biologique de la fatigue dans la COVID long. Les mitochondries musculaires, responsables de la production d’énergie, semblent jouer un rôle clé dans cette fatigue persistante. Ces découvertes ouvrent la voie à de nouvelles recherches et à des traitements spécifiques pour aider les personnes atteintes de COVID long à retrouver une meilleure qualité de vie.

 

 

4/5 - (4 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn